Agriculture au Luxembourg

14 décembre 2019 10:00; Act: 14.12.2019 13:05 Print

«Le Luxembourg fait des produits de qualité»

KEHLEN – Le ministre de l’Agriculture Romain Schneider (LSAP) a inauguré vendredi la cinquième semaine du lait. L’événement doit sensibiliser le public à l’alimentation.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Combien pèse un veau à la naissance? Combien de temps boit-il le lait de sa mère? Des élèves d’une classe de Kehlen ont bombardé de questions les propriétaires de la ferme locale. Les écoliers visitaient vendredi l’endroit, dans le cadre de la cinquième semaine du lait, qui se tient depuis jeudi et jusqu’à mercredi prochain.

L’initiative, organisée par le Service d’économie rurale, la Lëtzebuerger Landjugend & Jongbaueren, la Lëtzebuerger Bauerejugend et la Ferme d’accueil (APFAPL), a été pensée pour sensibiliser les enfants aux circuits alimentaires. Cette année, 62 producteurs laitiers y participent, ce qui permet d’accueillir 1 900 élèves venus de 120 classes.

Un programme européen

«Aujourd’hui, trop d’enfants ne savent plus d’où provient la nourriture qui arrive dans leurs assiettes. Ici, ils peuvent le découvrir au plus près», se réjouit le ministre de l’Agriculture Romain Schneider (LSAP), présent jeudi à Kehlen. Il estime qu’il est important de montrer que la nourriture a une valeur: «Au Luxembourg, on produit de la qualité. Il faut apprendre à respecter ces aliments».

Le membre du gouvernement a profité du lancement de la semaine du lait pour évoquer le programme de l’UE en faveur de la consommation de fruits, de légumes et de lait dans les écoles, qui existe au Luxembourg depuis l’année scolaire 2017/2018. «Cette année, les agriculteurs du pays ont livré 414 tonnes de fruits et légumes, ainsi que 146 000 litres de lait aux écoles», détaille Romain Schneider. L’année précédente, le programme avait coûté 980 000 euros, 55% de la somme étant à la charge de l’UE, le reste de l’État.

(sw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • margueritte le 15.12.2019 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    l'insémination artificielle des animaux peut être interprétée comme un VIOL !

  • question le 14.12.2019 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bio ?

  • Manu Dugrez le 15.12.2019 16:39 Report dénoncer ce commentaire

    OK mais beaucoups trop chère

Les derniers commentaires

  • Manu Dugrez le 15.12.2019 16:39 Report dénoncer ce commentaire

    OK mais beaucoups trop chère

  • pepette le 15.12.2019 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait !!

  • margueritte le 15.12.2019 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    l'insémination artificielle des animaux peut être interprétée comme un VIOL !

  • Berny le 15.12.2019 01:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les sensibiliser à la condition animale et aux pratiques d'abattages serait plus intéressant .

  • question le 14.12.2019 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bio ?