Santé

05 mars 2019 06:48; Act: 05.03.2019 09:22 Print

Le Luxembourg manque parfois de médicaments

LUXEMBOURG - La France a connu une rupture de stock de certains médicaments. Le Luxembourg n’est pas non plus épargné par ce genre de problèmes.

storybild

Les ruptures de stocks peuvent avoir des causes très variées.

Sur ce sujet
Une faute?

Les ruptures de stock de médicaments, comme la France vient d’en connaître, «ne sont pas rares au Luxembourg et leur fréquence augmente», déplore-t-on chez le syndicat des pharmaciens luxembourgeois.

«Cela peut arriver pour différents types de médicaments. La dernière rupture marquante est survenue fin décembre et concernait les vaccins pour la grippe lors de l’épidémie».

Les causes de ces ruptures peuvent être variées. «Les produits tels que les vaccins sont fabriqués uniquement sur commande. S’il n’y en a plus il faut donc demander une nouvelle production», explique-t-on chez l’un des importants grossistes au Grand-Duché.

«S'il y a une pénurie en Belgique...»

Pour certains médicaments, les fabricants imposent des quotas par pays pour éviter l’émergence d’un marché noir, ajoute-t-on. Les médicaments peuvent être vendus à des prix différents selon les pays et les fabricants veulent empêcher qu'ils soient exportés à leur insu vers des pays où le prix est élevé. Enfin, un fabricant peut également avoir un problème technique au niveau d’une ligne de fabrication».

À noter aussi que le «gros de l’approvisionnement luxembourgeois est effectué en Belgique. S’il y a une pénurie là-bas, le problème se répercute au Luxembourg».

Interrogée sur la question, la Direction de la santé du ministère n’a pas encore été en mesure de répondre. Le parti des Pirates, quant à lui, vient de relancer le ministre de la Santé sur le sujet via une question parlementaire.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Zéro Autonomie le 05.03.2019 07:37 Report dénoncer ce commentaire

    En cas de pandémie, le GdL ferait partie des pays laissés pour compte. A quand notre indépendance pharmaceutique et médicale?

  • MyGod le 05.03.2019 07:39 Report dénoncer ce commentaire

    Parfois???? Vous avez vraiment dit parfois? Certains médicaments sont en rupture de stock depuis plus d'un an!!! Alors on vous propose un autre "qui est tout à fait le même", mais qui vous coût plus cher! En plus ce sont souvent des médicaments que la CNS ne rembourse pas!

  • Franchais le 05.03.2019 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Tous ceux qui critique la surconsommation, ce n’est pas le problème ici. On parle de pénurie plus ou moins organisée par les laboratoires. L’efficacité ou l’utilité n’est pas la question. Le fait est que des malades chroniques ont des traitements à vie, et ce sont ces traitements qui viennent a manquer. Pas les cochonneries accessibles sans ordonnances. Et personnellement je ne pense pas que des graines bio réussiront à pallier une malformation cardiaque, les médicaments sont utiles parfois.

Les derniers commentaires

  • Karin le 05.03.2019 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont souvent les fournisseurs des pharmacies qui sont très mal organisés avec leurs systèmes de quota.

  • luxo le 05.03.2019 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    20% des médicaments sont inutiles efficace est indispensable ! C Est ceux là qui doivent être disponibles. Alors pourquoi ne pas les fabriquer en Europe ou mieux au GDL plutôt que de gaspiller de l argent dans l espace.

  • Franchais le 05.03.2019 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Tous ceux qui critique la surconsommation, ce n’est pas le problème ici. On parle de pénurie plus ou moins organisée par les laboratoires. L’efficacité ou l’utilité n’est pas la question. Le fait est que des malades chroniques ont des traitements à vie, et ce sont ces traitements qui viennent a manquer. Pas les cochonneries accessibles sans ordonnances. Et personnellement je ne pense pas que des graines bio réussiront à pallier une malformation cardiaque, les médicaments sont utiles parfois.

  • realite le 05.03.2019 11:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela faut des années qu il faut constamment commander de simples médicaments à la pharmacie de Steinfort

    • Pierre le 05.03.2019 16:47 Report dénoncer ce commentaire

      et alors? est-ce que cela gène quelqu'un ? vu le système de livraison ce n'est pas un problème du tout. le jour ou les gens arrêteront de se plaindre.... Les médicaments seraient livrés à la maison en just in time que cela ne conviendrait pas ...

  • Anonyme le 05.03.2019 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pénurie parceque la production de médicaments a été délocalisée vers les pays de l'Est ou en Asie...Merci la mondialisation...on crève de la pollution et puis on peut plus se soigner...comme on trop sur terre...ça arranger les BAYER and Co....