Enseignement au Luxembourg

17 janvier 2017 12:14; Act: 17.01.2017 16:17 Print

Le Luxembourg mise encore sur l'école du futur

LUXEMBOURG - Le label «Future Hub» a été présenté mardi. Il vise à renforcer les filières dédiées aux nouvelles technologies dans les lycées. Une priorité économique.

storybild

Le ministre de l'Éducation, Claude Meisch, n'a pas eu de mal à convaincre les responsables d'établissements sur l'intérêt d'étoffer les filières innovantes. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

op Däitsch
Sur ce sujet

Le ministère de l'Éducation nationale, qui a décidé de ne pas rater le train de «l'ère numérique», renforce encore les filières dédiées aux nouvelles technologies à travers la création d'un label Future Hub pour les lycées. L'idée étant de compléter l'existant, «d'aller plus loin», a souligné mardi le ministre Claude Meisch, persuadé que se trouvent là «les emplois d'aujourd'hui et de demain».

Concrètement, trois lycées du pays vont devenir dans un premier temps «pôles de compétences et de formation», et accueillir de nouveaux enseignements axés sur le développement de jeux vidéo, les FinTech, la sécurité informatique ou encore la gestion de bases de données. Le tout en laissant une large place à la langue anglaise. Il s'agit du Lycée des arts et métiers de la capitale et du Lycée technique d'Esch-sur-Alzette qui ouvriront chacun une classe dès la prochaine rentrée de septembre, puis suivra le futur Lycée Edward Steichen de Clervaux en 2018/2019.

17 enseignants recherchés

Ce nouveau cursus «stimulant et convivial» s'appuiera sur «des jouets robotiques», des enseignements sur tablettes... et vise à former des «futurs experts en TIC» et des «digital leaders». Tout un programme qui ambitionne de réinventer l'école au XXIe siècle. «C'est une priorité pour l'économie luxembourgeoise dans son ensemble», martèle Claude Meisch, qui n'a pas eu de mal à convaincre les responsables d'établissements.

«En 2004, nous avions 80 élèves inscrits en formation informatique, aujourd'hui ils sont 160, l'intérêt est grandissant, nous n'avons pas de doute», glisse Patrick Straus, directeur du Lycée technique d'Esch-sur-Alzette. Reste que le recrutement de 17 enseignants spécialisés est lancé mais n'est pas encore gagné: «Je crains que nous ne trouverons pas, mais nous proposerons une mesure alternative pour faire fonctionner cette formation», rassure le ministre de l'Éducation nationale.

Les élèves intéressés, qui ont réussi leur classe de 4e de l'enseignement secondaire, peuvent d'ores et déjà adresser une lettre de motivation à info@futurehub.lu.

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Futurama le 17.01.2017 14:39 Report dénoncer ce commentaire

    Les cours de programmation doivent devenir obligatoires comme le sont les maths! L'avenir c'est les technologies connectées, la robotic, les voitures autonomes ect... Car cette technologies détruira des emplois mais de nouveaux seront créés! Il faudra des gens pour entretenir cette technologie, la créer et la faire évoluer! Et la programmation c'est l'ADN de la technologie qui bouge!

  • Le revenu de base (universel), le 17.01.2017 19:10 Report dénoncer ce commentaire

    le futur c'est ça !

  • Sonia le 17.01.2017 23:10 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin un gouvernement qui cherche à mettre en adéquation la formation avec les besoins réels du monde du travail, bravo. Mieux que de laisser des jeunes faire un bac +5 pour se retrouver au chômage avec tout ce que la coûte aux parents comme en France. Sans compter les frustrations qui s en suivent. Le Lux a tout compris.

Les derniers commentaires

  • crement le 18.01.2017 22:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le jour où on sera dans les premiers aux tests pysa on en reparlera de l'école du futur

  • unicorn le 18.01.2017 14:17 Report dénoncer ce commentaire

    mesure alternative pour suppléer au manque d'enseignants spécialisés ?. Ce seront encore des physiciens que donneront des cours de math, et des chimistes qui donneront des cours de biologie? Marre des professeurs faisant fonction!

  • Parentsencolère le 18.01.2017 10:59 Report dénoncer ce commentaire

    et comme d'hab ceci n'est que pour le lycée classique!!! oui les élèves du technique ne méritent pas les mêmes traitements!!!! On continu avec la discrimination!!!!Honte!!!

    • Filax le 18.01.2017 11:34 Report dénoncer ce commentaire

      Vous n'avez pas bien lu l'article:" Dans un premier temps il s'agit du Lycée des arts et métiers de la capitale et du Lycée technique d'Esch-sur-Alzette qui ouvriront chacun une classe dès la prochaine rentrée de septembre, puis suivra le futur Lycée Edward Steichen de Clervaux en 2018" En outre certaines bases font déjà partie du programme des lycées techniques - informatiques! Toujours en colère?

    • Les archives le 18.01.2017 11:42 Report dénoncer ce commentaire

      C'est pas UBS qui à été délocalisé du Luxembourg fin 2016 bien que un plan de redressement ?

    • parentsencolere le 18.01.2017 12:52 Report dénoncer ce commentaire

      @ Filax... "Les élèves intéressés, qui ont réussi leur classe de 4e de l'enseignement secondaire," classe de 4eme.. c'est classique... et non technique...

    • Filax le 18.01.2017 16:53 Report dénoncer ce commentaire

      @parents: Pour aller dans un lycée technique!

    • ElParentoInformatico le 18.01.2017 21:21 Report dénoncer ce commentaire

      Dans certains lycée techniques il y a des sections informatiques à plusieurs niveau d'études.

  • Game developer le 18.01.2017 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ai passé par le système luxembourgeois qui ne m'a pas du tout préparé pour mon future job d'informaticien. Mais mes compétences de math étaient excellents pour réussir. Je trouve cette initiative très importante pour garantir aux jeunes d'entrer dans le secteur informatique

  • Johann le 18.01.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

    C'est devenu mission impossible de gagner à la fois confortablement et honêtement sa vie au Grand Duché. Même si l'initiative est éminement louable, le Luxembourg n'aura jamais isolément les capacités requises pour mettre en place des fillière de formation pertinentes et équitables.