État de la Nation

11 avril 2013 12:07; Act: 11.04.2013 18:56 Print

«Le Luxembourg n'est pas Chypre»

LUXEMBOURG - Après le discours de Jean-Claude Juncker mercredi, chaque chef de fraction monte à la tribune ce jeudi pour le débat sur l'état de la Nation.

storybild

Certains députés étaient déçus que Juncker ne prenne pas d'initiative avant 2015. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Mercredi, le Premier ministre, Jean-Claude Juncker, avait incité les Luxembourgeois à se retrousser les manches lors de son discours sur l'état de la Nation, et annoncé une série de mesures dont l'échange d’informations bancaires et une augmentation de la TVA pour 2015. Ces sujets ont essentiellement dominé les débats dans la Chambre des députés, ce jeudi, alors que les différents partis ont officiellement pris position par rapport aux annonces de Juncker.

Marc Spautz (CSV):

-Secret bancaire: «La place financière luxembourgeoise est performante, et c’est cela qui incite les autres pays à la jalousie. Nous avons un secteur bancaire compétitif et innovant, grâce à des professionnels financiers compétents. La Place s’est construite dans un cadre légal et s’est depuis développée en respectant les règles européennes et les dispositions légales».

-Chômage: «Nous devons faire des efforts pour les 22 000 personnes concernées par une mesure pour l'emploi, dont notamment beaucoup de jeunes. (...) le chômage ne doit pas être une fatalité!

-Augmentation de la TVA: «Nous avons mené des études sur les implications d'une TVA accrue sur les ménages et les modalités seront publiées dans les prochaines semaines».

Claude Meisch (DP):

-Finances publiques: «Les dépenses publiques sont élevées, et la dette publique s’accroît. La politique menée est-elle vraiment efficace? Nous avons beaucoup investi dans l'éducation, et quand même, nous retrouvons tellement de jeunes au chômage. Peut-on parler d'une société juste, si le nombre de personnes sans emploi bat des records?»

-Secret bancaire: «Les propos de M.Frieden ont conduit à beaucoup d'incertitude. Ils ont été précipités et ont malheureusement déjà eu des conséquences sur les banques au Grand-Duché. D'importantes sommes ont été retirée des banques ces derniers jours. Quelles sont les conséquences concrètes sur les banques au Grand-Duché, sur la place financière, sur le marché de l'emploi, sur les recettes de l'État? Des études ont-elles été menées à ce sujet?»

-Augmentation de la TVA: «L'augmentation de la TVA n'est pas la seule alternative. Il faut faire des adaptations structurelles, mettre en œuvre des mesures pour consolider le budget en faisant des économies, en réduisant les dépenses de l'État, tout en ne perdant pas de vue la nécessité de croissance. La politique de l'impôt doit rester compétitive pour continuer à attirer de grandes entreprises au Luxembourg».

Lucien Lux (LSAP):

-Augmentation de la TVA: «Nous veillerons à ne pas trop augmenter la TVA sur les produits de consommation, les produits de base. Nous sommes décidés à maintenir le taux de TVA le plus compétitif au sein de l'UE, et si nous tenons compte du fait que le Luxembourg a actuellement le taux de TVA le plus bas, à 15%, et que nous voulons garder un taux inférieur à celui de Malte, qui avec 18% se situe actuellement en deuxième position, vous verrez que notre marge de manœuvre est assez restreinte et que nous n'avons aucune intention d'augmenter la TVA de manière substantielle».

-Chômage et mesures d'austérité: «La situation au Luxembourg a empiré. Il y a trop de chômeurs et trop de personnes qui perçoivent le revenu minimum. Mais, si on compare notre situation à celle des autres pays européens, nous sommes l'un des rares pays à avoir créé des emplois dans un contexte de crise et où le revenu disponible moyen a continué à augmenter».

François Bausch (Déi Gréng):

-Augmentation de la TVA «Il est illusoire de croire que nous pourrons rééquilibrer le budget et compenser les pertes de 700 millions d'euros de la TVA sur les produits électroniques par une augmentation de la TVA généralisée. Surtout si on tient compte du fait que nous voulons garder une TVA compétitive et qu'une augmentation de TVA de 2% (NDLR: pour rester le pays le plus compétitif au sein de l'UE) ne suffira pas pour amasser 700 millions d'euros.»

-Secret bancaire: «La nouvelle d'assouplir le secret bancaire ne nous a nullement surpris. Nous disons depuis des années que cette mesure devrait être de mise, dans le souci de l'égalité de l'impôt par rapport aux autres pays. Un pays qui ne pratique pas l'échange automatique d'informations se tire une balle dans le pied et serait toujours dans la ligne de mire des autres pays, ce qui aurait des conséquences néfastes sur notre secteur économique. L'assouplissement du secret bancaire est juste et nécessaire.»

-Dépenses publiques: «Nous en subissons aujourd'hui les conséquences et il est erroné de dire que le déficit est uniquement dû à la crise économique, il est également dû à des cadeaux électoraux».

Gast Giberyén (ADR):

«L'augmentation de la TVA semble être une chose actée. Économiquement, ce n'est pas viable, puisque les ménages ne pourront pas injecter cet argent dans l'économie. Et puis socialement, elle a des conséquences néfastes.»

Serge Urbany (déi Lénk):

«Notre société est-elle devenue plus juste? 45% des personnes seraient pauvres si elles n'avaient pas les aides de l'État. 10% des personnes le sont, et ceci malgré un emploi».

Jacques-Yves Henckes (député indépendant):

«Luxembourg n'est pas Chypre et ne le sera jamais. Nous n'aurons jamais besoin d'un plan d'aide.»

Jean-Claude Juncker (CSV) en réaction aux députés:

Secret bancaire: «L'assouplissement du secret bancaire ne se fera pas du jour au lendemain. Il est impossible d'estimer les pertes pour les banques. Les banques elles-mêmes ne le savent pas. D'ailleurs elles disent qu'elles n'ont pas d'argent au noir. Et puis comment savoir s'il y a des dépôts au noir puisqu'il y a le secret bancaire.»

Augmentation de la TVA: «Si j'ai annoncé que la TVA augmenterait à partir de 2015, ce n'est pas pour repousser ces mesures, mais parce que la conjoncture actuelle n'est pas propice à de telles mesures. En revanche, on s'attend à une reprise de l'économie en 2015 et donc à un meilleur contexte économique.»

(lb/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Eric le 11.04.2013 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a qu'une possibilité de réduire le chômage : arrêter la libre circulation des personnes au sein de l'UE. Il est inadmissible que quelqu'un vienne du Portugal pour occuper un poste qui pourrait être occupé par quelqu'un qui perçoit des allocations de chômage dans notre pays. Et si nous avons besoin de main d'oeuvre, nous pourrons toujours encore émettre des permis de travail. Ca sera de toute façon bientôt le cas (comme dans les années '80), c'est juste encore une question de temps.

  • Buratino le 11.04.2013 20:44 Report dénoncer ce commentaire

    Les trois mousquetaires étaient en réalité quatre, car il faut logiquement ajouter d'Artagnan! Ils étaient au service du roi. Mais en récupérant le collier de la reine chez son amant, le roi anglais.ils ont protégé l'infidelité de la reine! Qui sont les mousquetaires? Junker et Asselborn ok, mais qui est le troisième? Qui est d'Artagnan, qui Richelieu, qui le roi, qui la reine et qui l'amant anglais? Frieden ressemble beaucoup à Richelieu, mais quel rôle jouent Meisch, Bausch, Urbany ou Asselborn? Et Chypre me demandez vous? Ben c'était le jardin du Luxembourg à Paris!

  • Pathy le 11.04.2013 21:35 Report dénoncer ce commentaire

    Meisch est le plus ridicule de la bande. Qui va voter pour lui ? Bausch pas mal, à lui de montrer maintenant quelles solutions ils préconise. Critiquer c'est bien, agir c'est mieux !

Les derniers commentaires

  • A.M.Hoffmann le 19.05.2013 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Alors qui est le Luxembourg? Malte, Ougadougou Swasieland le Vatican ect?

  • jojo le 12.04.2013 19:26 Report dénoncer ce commentaire

    il suffit de regarder la photo ci-dessus du présent article, il parle pour lui-même, de ce que nous pouvons attendre de ces hommes

  • Pathy le 11.04.2013 21:35 Report dénoncer ce commentaire

    Meisch est le plus ridicule de la bande. Qui va voter pour lui ? Bausch pas mal, à lui de montrer maintenant quelles solutions ils préconise. Critiquer c'est bien, agir c'est mieux !

    • Buratino le 12.04.2013 06:55 Report dénoncer ce commentaire

      Bausch est un vert. Les Verts parlent beaucoup, ils critiquent beaucoup mais ils sont prêts de vendre père et mère pour obtenir un poste. Ils oublient leur programme, ils oublient leurs critiques et ils oublient même leur conscience pour un poste de ministre! Ils acceptent même une coalition avec le diable! D'ailleurs certains sont échevins, dont Bausch. Quels sont les résultat à part de forcer les gens à entretenir un potager?

  • Buratino le 11.04.2013 20:44 Report dénoncer ce commentaire

    Les trois mousquetaires étaient en réalité quatre, car il faut logiquement ajouter d'Artagnan! Ils étaient au service du roi. Mais en récupérant le collier de la reine chez son amant, le roi anglais.ils ont protégé l'infidelité de la reine! Qui sont les mousquetaires? Junker et Asselborn ok, mais qui est le troisième? Qui est d'Artagnan, qui Richelieu, qui le roi, qui la reine et qui l'amant anglais? Frieden ressemble beaucoup à Richelieu, mais quel rôle jouent Meisch, Bausch, Urbany ou Asselborn? Et Chypre me demandez vous? Ben c'était le jardin du Luxembourg à Paris!

    • j von scheck le 13.04.2013 00:34 Report dénoncer ce commentaire

      C est la fin d'une époque en 5 ans ce pays c'est écroulé l'Industrie n existe quasi plus Les banque migrent vers l inde, Dubai... 40% des gens ne paie rien et recoivent 2.5% càd nous les grandes familles paient pour eux Au lieu d'allez taxer nos jetons d administrateurs et de taxer l'investissement, il suffirait de couper les allo sociales et le chômage pour retrouver un peu d'air

  • Michel le 11.04.2013 20:30 Report dénoncer ce commentaire

    Je vois que l'éternel débat sur les frontaliers a encore de beaux jours devant lui. Heureusement je m’aperçois que seuls les Luxembourgeois qui ont fait des études supérieures (donc avec un certain niveau d'éducation) sont en mesure de comprendre l'importance des frontaliers pour l'économie du pays. Pour les autres, continuez à nous détester, cela nous amuse plus que ça nous affecte.

    • Franz le 12.04.2013 04:02 Report dénoncer ce commentaire

      Frontalier ne veut pas dire uniquement Français, nous employons aussi beaucoup de frontaliers Allemands qui sont 100 fois plus sympathique , courageux et que nous respectons, non pas comme vous,qui à cause de votre chauvinisme, arogance et nombrilisme vous prenez pour les maîtres indispensable partout ou vous allez et dédaignez les autres ( études supérieures ou pas ) il suffit de regarder les commentaires que vous postez et ceux émis par les Allemands pour s'en rendre compte. Votre complexe de supériorité ne vous mênera à rien sauf à vous faire détester comme vous dites si bien.

    • Vinaigre le 12.04.2013 08:24 Report dénoncer ce commentaire

      Vous n'avez pas tort Michel, mais il faut dire toute la vérité car de votre côté c'est tout à fait pareil il me semble! De votre côté aussi il y a ceux qui crachent sur le Luxembourg pour rien, il y en a aussi qui ne comprennent rien de rien et des imbéciles et il y a aussi des intelligents, des éduqués, des cultivés et des sages! D'accord ou pas? Ou bien pensez vous que les imbéciles sont seulement de ce côté-ci?