Covid-19

21 octobre 2020 19:41; Act: 22.10.2020 11:58 Print

Le Luxembourg «n'exclut pas» de nouvelles mesures

LUXEMBOURG - Face à la hausse du nombre de contaminations, la ministre de la Santé a expliqué que des restrictions pouvaient être décidées «du jour au lendemain».

storybild

Des décisions peuvent être prises très rapidement par le gouvernement. (photo: Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Avec 416 infections au coronavirus enregistrées en une seule journée, le Luxembourg a battu un nouveau «record». La deuxième vague de l'épidémie déferle sur l'Europe et les pays sont nombreux à prendre des mesures restrictives. Une voie que n'a pas choisi le Grand-Duché pour l'instant. Malgré la situation «alarmante», Paulette Lenert n'a pas annoncé de décisions contraignantes.

Mais le ton a changé, et le gouvernement «n'exclut pas» des décisions «du jour au lendemain» si le nombre de contaminations devient «exponentiel». «Nous pouvons rapidement nous rendre à la Chambre des députés pour voter si nécessaire», a précisé la ministre. Ces éventuelles décisions seront prises en fonction des différents indicateurs «et pas seulement des chiffres quotidiens». Elles n'ont pas vocation à s'adapter aux dispositions des pays voisins.

«La sensibilisation, une première mesure»

«Nous ne prendrons pas de mesures aveugles comme eux, car la situation n'est pas comparable, dans les hôpitaux notamment». Selon les derniers chiffres fournis par le ministère de la Santé, 67 patients étaient hospitalisés, dont six en soins intensifs.

Une justification qui suscite le scepticisme d'une partie de l'opinion publique et de l'opposition. Paulette Lenert assume: «La situation n'est pas la même qu'en mars, quand personne n'était préparé. Nous n'avions pas le testing, ni le monitoring, nous ne savions pas si les hôpitaux allaient tenir», explique-t-elle.

Et la ministre de repréciser que la «sensibilisation est une mesure en soi». «Quand le virus circule moins, tout le monde fait moins attention. En martelant aux personnes d'être plus prudentes, de respecter les gestes barrières, nous avons pris une première mesure».

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Commentaires sélectionnés

Ah, les gens qui ne regardent que RTL....pauvres innocents! Moi je trouve Mme Lenert plutôt naïve aussi. Elle ne voit pas le désastre qui, pourtant, est devant nos yeux si nous voulons le voir (en regardant hors des frontières du GDL et en écoutant les infectiologues du reste du monde). Mais non, nous devons laisser vivre les jeunes et protéger Luxair. Normal, non? NON. – JustMe

Les commentaires les plus populaires

  • Vive le pragmatisme du Lux le 21.10.2020 19:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça fait plaisir d'entendre des déclarations censées au Luxembourg comparé aux autres pays!!! il faut se baser sur les chiffres d'hospitalisations et de réanimation et non copier les décisions des voisins, suicidaires pour l'économie et liberticides...

  • le Schpountz le 21.10.2020 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je n'ai aucune compétence médicale mais j'ai entendu dire que c'était plus rapide, moins cher et plus sûr de traiter une maladie (grippe, cancer, carie...) en s'y prenant dès les premiers symptômes, en phase terminale ça met plus temps, ça coûte cher, c'est contraignant, et... c'est trop tard.

  • Jaimy le 21.10.2020 19:51 Report dénoncer ce commentaire

    Dans deux a trois semaines on reconfine le pays

Les derniers commentaires

  • Evelyne Federspiel le 23.10.2020 17:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    malheureusement , je constate qu'ils y a des personnes qui ce rassemblent en groupe de 6 , sans masque , ce matin en allant faire des achats. aucun respect pour les autres personnes. de l'égoïste ou de d'inconscience ? allez savoir...grr

  • frontalierwilldig le 23.10.2020 07:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup disent que grâce au testing actuelle nous sommes en mesure de trouvé plus de contaminés, oui c’est vrai, mais quelle aurait été le cas en avril ou mai si le testing était opérationnel et sans confinement? Certains pensent savoir, mais pour information, personne ne sait réellement, j’ai un collègue qui était positive à symptomatique, le testing actuel a révélé qu’il était positif, mais durant plusieurs jours il est venu travailler, qu’en pensez-vous ?

  • Obvservateur le 23.10.2020 03:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Presque 40 membres du personnel soignant de Robert Schuman, 90 du CHlL qui sont en arrêt ou en quarantaine... Aucune information sur les non résidents contaminés qui traversent la frontière pour travailler... Les ministres ont refusé de répondre aux questions pertinentes des journalistes: Quels seront les critères/seuils critiques pour prendre des nouvelles mesures? Il serait peut-être temps à présent que le Gouvernement réagisse parce qu’on ne leur passera certainement pas une nouvelle réaction tardive

  • MArc M le 22.10.2020 23:29 Report dénoncer ce commentaire

    A mon avis les autorités ont perdu le control. On été confine a 1000 cas par jour mais on se balade a 40 000 par jour. En plus au niveau déclarations " privilégie le télétravail si possible" mais les managers demandent de venir au bulot n' importe quoi. En plus un exemple de la folie: A la garderie du Commission Européenne deux parents sont positifs mais ils ont envoie l'enfant a l’école car ils ont ce droit. 300 enfants plus 40 personnel etanse balade maintenant en Lux (bus train ,,,,). Le COVID est considéré comme une MTS." Il y a 10 collègues positifs main on peut pas vous donner leur noms

  • Popo le 22.10.2020 22:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Autour de moi, les personnes qui ont une certaine éducation et qui sont normalement très rationnelles, avec le covid, elles sont devenues complotistes, Elles ne veulent pas ou plus porter le masque, ne croient pas au virus. Au contraire, celles qui étaient toujours peureuses et voyaient des complots partout, ces personnes ont peur, portent leur masque et iront se faire vacciner dès qu’il y en aura un..