Projet à Bissen

05 juin 2020 08:00; Act: 05.06.2020 09:33 Print

Le Luxembourg ne veut pas froisser Google

BISSEN - Le protocole d'accord sur le projet de data-center de Google à Bissen ne révèlerait pas de grand secret. Mais le gouvernement a tout de même choisi de ne pas le divulguer publiquement.

storybild

Une partie des riverains reste opposée à l'implantation d'un data-center de Google à Bissen. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est l'histoire d'un document qui sème la discorde. Le «Memorandum of understanding» (MoU) ou protocole d'accord sur l'établissement d'un data-center de Google, à Bissen, a finalement pu être consulté par les députés de la commission de l’Économie, jeudi, lors d'une séance organisée à huis clos.

En contrepartie, les députés de l'opposition ont accepté de ne pas en révéler le contenu. Mais les indices laissés par Claude Wiseler laissent deviner un document sans grand secret. «Nous ne comprenons pas vraiment pourquoi le gouvernement a attendu deux ans pour nous révéler des informations qui ne nous surprennent pas», a simplement commenté l'élu CSV à L'essentiel.

«Une affaire de principe»

«Une affaire de principe», répond le ministère de l’Économie, qui ne souhaite pas se mettre en porte à faux avec l'entreprise américaine. «Si l'on rend cela public, plus personne ne voudra communiquer avec nous...», explique le porte-parole du ministère. Pour rappel, Google n'a jamais caché la possibilité que le dit data-center soit finalement implanté dans un autre pays, jouant à fond la carte de la concurrence entre les pays.

Malgré l'avis favorable émis par la Commission d'accès aux documents, le ministère de l’Économie a choisi de ne rien dévoiler publiquement, quitte à se voir reprocher un défaut de transparence. «Il ne s'agit pas d'un document administratif, donc rien ne nous oblige à le publier. Nous considérons que ce document contient des informations confidentielles de nature commerciales», justifie le ministère.

«Le gouvernement verse dans l’opacité»

Un choix qui ne convient pas du tout au Mouvement écologique, particulièrement méfiant sur l'impact écologique du projet de Google. «On dit que le data center nécessiterait jusqu'à 10% ou plus de la consommation d'eau pour lequel 35 ha de bonnes terres agricoles seront utilisées».

L'ASBL avait demandé très officiellement à lire le MoU. Le refus adressé par le gouvernement a été qualifié de «honteux». «Le gouvernement verse dans l’opacité et il est en train de saper la loi sur l'accès à l'information», martèle l'association, dans un communiqué transmis jeudi.

«Le vote aura lieu à la rentrée»

«Nous sommes bien conscients que le Mouvement écologique va porter notre refus devant le tribunal», anticipe pour sa part le ministère de l’Économie.

Concernant la procédure d'établissement du data-center en elle même, le vote sur le PAP (plan d'aménagement particulier) se tiendra finalement au mois de septembre, au conseil communal de Bissen. «Il devait avoir lieu durant le confinement. Il était plus opportun de le décaler à la rentrée plutôt qu'à l'été», conclut le ministère de l’Économie.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peuple le 05.06.2020 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    jusqu'à 10% ou plus de la consommation d'eau ??? Et pour économiser l'eau, la population n'aura plus le droit d'arroser leurs jardins je suppose.

  • Dodo le 05.06.2020 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très mauvaise idée de faire installer Google au luxembourg. C'est la pollution qui va s'installer dans la nature et intellectuellement. À quand arrêtera de lécher le cul aux américains. Un pays qui es démocratique quand cela l'arrange.

  • l ecologiste le 05.06.2020 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    allons y les ecolos continuons a betonner le pays bougez vous le c. pour des choses importantes et non pour la fermeture des centrales nucleaires que vous ne verez jamais fermer , faites de l politique vous etes des champions du bla bla

Les derniers commentaires

  • Argent, blé et oseille le 06.06.2020 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les bienfaits potentiels d'une forte présence de Google au Luxembourg sont proprement incalculables, absolument incalculables. A l'inverse de bureaux, un data-centre tendrait à dévaloriser les terrains situés autour de celui convoité par Google, et donc à fâcher sérieusement leurs propriétaires qui par contre eux-mêmes ont un bon, un très bon répondant aussi bien en argent qu'en ficelles politiques. Plus fort que l'argent il y a ... l'argent.

  • la lettre le 06.06.2020 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    comment vivent les gens qui nont pas de smarphones ; ils doivent mourir

  • De Mich le 05.06.2020 20:11 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas trop ou est le problème ?? Il y a déjà un datacenter a Bissen et bien d'autre dans le pays ( Windhof, Betzdorf .. ) qui sont aussi grand que celui de Google, utilisé par multiple entreprise luxembourgeoise ... alors si c'est pas celui de google ça sera un autre ...

  • Cadeau le 05.06.2020 19:08 Report dénoncer ce commentaire

    En échange, Google nous fait cadeau de l'app de traçage, qui a été installée en douce sur tous les smartphones. Chemin pour Android : "Paramètres > Google > Notifications d'exposition au COVID-19"

    • BTLux le 05.06.2020 20:12 Report dénoncer ce commentaire

      Comme pour iOS ce n’est que la capacité technique d’activer des notifications pour une application COVID19 . . . Il n’y en a pas pour le Luxembourg

  • Vindulux le 05.06.2020 18:33 Report dénoncer ce commentaire

    Nous avons sufisament de surfaces polluées pour une éternité. Alors si Un GAFA veut s'installer chez nous , qu'il s'implante sur une de nos nombreuses décharges de l'industrie sidérurgique et surtout qu'il paye l'impôt sur les sociétés au taux de 30%. Les terres agricole sont notre plus grande richesse. Elles n'ont pas de prix car ce sont elles qui permettront de mourir plus d'un million de Luxemembourgeois pour une éternité. Pour sauver notre pays , plus un seul mètre carré cultivables doit être bétonné.