Étude Pisa

03 décembre 2019 09:45; Act: 03.12.2019 12:38 Print

Le Luxembourg reste un élève... moyen

LUXEMBOURG - Les lycéens luxembourgeois décrochent des résultats en dessous de la moyenne, dans toutes les catégories de l'étude PISA, dévoilée ce mardi matin.

storybild

Au Luxembourg, 5 230 élèves, tous nés en 2002, de 44 établissements scolaires, avaient répondu à des tests en avril et mai 2018. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

Les lycéens du Luxembourg sont moins performants que la moyenne de l'OCDE en maths, sciences et compréhension de l'écrit, selon les résultats, dévoilés mardi matin, de l'étude PISA. Celle-ci mesure les savoirs acquis par les lycéens de 15 ans dans différents pays. Au Luxembourg, 5 230 élèves, tous nés en 2002, de 44 établissements scolaires, avaient répondu à des tests en avril et mai 2018. Un an et demi plus tard (quand même), les résultats de l'étude ont été dévoilés en simultané pour les 79 pays dont l'éducation est ainsi évaluée tous les trois ans.

Ainsi, les lycéens du Luxembourg décrochent 470 points en compréhension de l'écrit, contre 487 en moyenne dans l'OCDE, 483 en maths (489 pour l'OCDE) et 477 en sciences (OCDE: 488). Des résultats stables pour des positions en milieu de classement, affirme le ministère de l'Éducation nationale, alors que «l'hétérogénéité de la population d'élèves continue d'augmenter».

«Très grande diversité de la population scolaire»

L'étude révèle notamment d'importants écarts selon les origines socioéconomiques des élèves. Cet écart dépasse les 100 points dans les trois catégories et atteint même 122 en lecture (OCDE: 89 points d'écart). Un écart lié aux spécificités du Luxembourg. Le Grand-Duché est le pays qui compte le plus d'élèves avec des origines migratoires (55%) et, surtout, le plus d'élèves dont la première langue parlée à la maison n'est pas celle parlée à l'école, ni celle du test (83%!).

«Le Luxembourg n'avance pas dans l'étude PISA et l'étude PISA ne fait pas non plus avancer le Luxembourg», pointe Lex Folscheid, directeur de cabinet du ministre de l'Éducation nationale. «Nous connaissons depuis des années les défis auxquels le Luxembourg est confronté dans le cadre de son système scolaire», notamment cette «très grande diversité de «notre population scolaire, qui a encore augmenté depuis 2009».

Toutefois le directeur de cabinet souligne que le Luxembourg reste le champion dans l'apprentissage des langues. Les élèves y parlent une à deux langues de plus que dans les autres pays de l'OCDE. Un sujet d'inquiétude, cependant, pour les élèves qui ont moins bien réussi PISA. «Nous savons que les 20% d'élèves qui ont moins bien réussi sont moins forts que les 20% qui ont moins bien réussi ailleurs. Nous avons là un véritable défi où nous devons trouver une offre scolaire appropriée. Cette population n'arrive pas à avancer dans le cadre de l'enseignement luxembourgeois».

(L'essentiel/Jérôme Wiss)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dann le 03.12.2019 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    A l'époque où le luxembourgeois n'était officiellement que dialecte, l'enseignement ne se faisait exclusivement qu'en français et en allemand. Pas un mot en luxembourgeois pendant les cours, mais des Luxembourgeois qui maîtrisaient les deux langues et de facto, la matière enseignée. Résultat, des personnes âgées aujourd'hui qui parlent un français et un allemand bien supérieur à nos jeunes d'aujourd'hui.

  • Eric le 03.12.2019 12:00 Report dénoncer ce commentaire

    Il serait interréssant de connaitre le vrai score des écoles luxembourgeois car les résultats sont faussés par les lycéens de l'école Européenne, ISL,Vauban et autres établissement internationnaux qui participent eux aussi à l'étude PISA mais ne suivent pas le programme académique Luxembourgeois

  • Peter le 03.12.2019 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    Le Gouvernement pousse pour que les élèves parlent le luxembourgeois, mais il oublie qu'après le secondaire, rien n'est en luxembourgeois. À l'Université du Luxembourg, j'avais la moitié de mes cours en français, et l'autre moitié en anglais, et certains avaient le choix de prendre des options en allemand. Ceux qui vont en France et en Belgique (Wallonie et Bruxelles) parleront français, et ceux qui vont en Allemagne parleront allemand. Bref, le luxembourgeois ne mène pas à grand chose, à part, une carrière chez les fonctionnaires.

Les derniers commentaires

  • Robin Hut le 04.12.2019 13:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’étude PISA ne vérifie pas seulement les compétences des élèves mais interroge les élèves également sur l enthousiasme avec lequel les prof enseignent les langues, l’aide qu’ils proposent et les méthodes d’enseignement. Pourquoi ne parle on jamais de ce volet de l étude? Ni dans les articles ni dans le résumé du ministère ?

  • veto le 04.12.2019 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Deja faudrait ne pas changer le modele scolaire a chaque nouveau Ministre. on s retrouve Plus. experience perso. a mon epique fallait passer l examen apres la sixieme, ainsi etait decide, so in arrivait en classique ou technique, quid des resultats sur le Bulletin. moi je reussi pour classique Mais on me pousse Vers technique, Metier Plus manuell, Raison, suis douee Mais pas assez pour classique qui exigeait un excellent savoir en lettres er langues. aujour d qui j, ai gagne 2 concours d ecriture......

  • Karin le 04.12.2019 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toujours beaucoup d’excuses et de raisons pour expliquer les mauvais résultats du Luxembourg. Si on voulait moins de par cœur et plus de réflexion ça irait déjà mieux.

  • dabei le 04.12.2019 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fred : encore une de tes réflexions toujours si profondes qui font avancer le débat.

  • dabei le 04.12.2019 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pisa est un contrôle de connaissance d’une certaine classe d’âge. Qu’il soit parfait ou pas ne doit pas être une raison de cacher l’ignorance des élèves au GDL et il faut arrêter de toujours mettre en avant le fort pourcentage d’élèves d’origine étrangère . C’est un argument trop facile qui permet au corps enseignant de ne pas se remettre en question.