Au Cap-Vert

07 août 2018 11:02; Act: 07.08.2018 11:25 Print

Le Luxembourg s'implique dans la lutte antidrogue

LUXEMBOURG - Le ministre de l'Économie Étienne Schneider a signé une déclaration de coopération avec le Cap-Vert dans le domaine de la sécurité maritime.

storybild

La déclaration a été signée par le Luxembourg, le Cap-Vert et le Portugal. (photo: Direction de la défense )

Sur ce sujet
Une faute?

Le Luxembourg va aider le Cap-Vert à lutter contre les trafics. Une déclaration de coopération vient en effet d'être signée par le ministre de l'Économie Étienne Schneider, à l'occasion de sa visite de travail dans l'archipel au large de l'Afrique, lundi et mardi.

Initiée par Étienne Schneider lui-même, cette nouvelle coopération concerne trois pays: le Luxembourg, le Cap-Vert mais aussi le Portugal, avec en ligne de mire le trafic de drogue au large des côtes africaines. Largement concerné, le petit pays composé de dix îles n'a pas toujours les moyens de lutter efficacement contre le transport de drogue dans le golfe de Guinée.

Nouveaux équipements

L'intérêt est également stratégique pour le Luxembourg puisque les ports de destinations de ces réseaux illégaux sont bel et bien ceux des pays européens. Et les produits stupéfiants concernés arrivent également au Luxembourg.

Dans le détail, de nouveaux équipements seront financés pour la garde-côte capverdienne d'ici à 2020. L'armée luxembourgeoise fournira notamment des véhicules qui ne sont plus utilisés.

(th/L'essentiel)