Jeux vidéo

26 novembre 2018 11:40; Act: 26.11.2018 12:41 Print

Le Luxembourg suit le développement de l’eSport

LUXEMBOURG – Les autorités attendent de connaître l’issue de discussions au niveau européen sur le jeu vidéo en ligne, avant d’éventuellement légiférer.

storybild

Les événements autour du jeu vidéo prennent de plus en plus d'importance, comme ici la Gaming LXG, le 29 septembre dernier, à Mondorf-les-Bains. (photo: Editpress/Claude Lenert)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le jeu vidéo en ligne (ou eSport) «connaît ces derniers temps une forte croissance, devenant un écosystème à part entière», a indiqué lundi, le ministre des Sports, Romain Schneider (LSAP), en réponse à une question posée le 25 septembre, par Taina Bofferding (LSAP) lorsqu’elle était députée. Mais la création d’une fédération dédiée n’est pas encore à l’ordre du jour.

Le ministre explique suivre avant tout l’issue de discussions européennes sur le sujet. «Considérer ou non l’eSport comme un sport au sens d’activité physique ou d’une compétition sportive est sûrement l’une des questions principales que l’on aura à résoudre», selon le ministre, qui rappelle que son rôle est de «promouvoir l’activité physique et sportive, ainsi qu’un «mode de vie sain».

Le Luxembourg suivra notamment les décisions du Comité international olympique (CIO), qui planche sur la question de faire du jeu vidéo une discipline olympique. Mais il faut d’abord qu’il existe une organisation capable de proposer des règles et de garantir le respect des critères du CIO, rappelle le ministre.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TuMoi le 26.11.2018 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien. En pratiquant du e-sport, ils resteront en e-santé et en e-forme. De vrais e-champions

  • J.Briggs le 26.11.2018 16:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En lisant les commentaires, on comprend mieux pourquoi l'esport à du mal à être pris au sérieux. Espérons que le gouvernement sera plus ouvert que les Neandartaliens postant ici. On a de jeunes talents très prometteurs sur FIFA qui pourront mettre le Luxembourg au premier plan.

  • Unicorn le 26.11.2018 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    On veut aller dans l'espace, et on ne voit pas ce qui se passe sur terre. L'e-sport, je ne le pratique pas, mais je m'émerveille devant les prestations sportives de quelques jeunes, qui n'attendent pas que le minsitre légifère. Stratégies parfois plus complexe que les échecs, parfois plus de dextérité et coordination qu'un pianiste, équipement sophistiqué, c'est aussi un moyen de devenir professionnel, de gagner sa vie, de payer des impôts. Et c'est sûrement cela qui préoccupe le gouvernement, comment taxer, sans devoir professionnaliser et taxer le sport de la FLF.

Les derniers commentaires

  • C'est pour rire le 27.11.2018 03:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les echec ameliore autant le physique et le mental que les mot croisé il ne faut oublier que le football par exemple ne serai rien sans des coequipiers le tennis sans adversaire l esport n est de mon avis pas une discipline olympique mais bon le curling en est une alors pourquoi pas l esport est de mon avis un sport mental ou la coordination et reflexe sont de rigueur l oppignon ne changera malheurement pas tant que les gens additionneront jvc avec obesité et vulgarité car des mauvais perdant il y en a partout

  • georgette le 26.11.2018 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Sport a pour objectif l'expression ou l'amélioration de la condition physique et psychique. Je ne vois pas où il y du physique dans les e-sports.

    • Mhhh le 26.11.2018 21:06 Report dénoncer ce commentaire

      Les échechs sont aussi un sport et personne en parle. Le sport n'est pas seulement ce qui touche le physique mais aussi le mental et l'esport sans mental tu n'arriveras jamais à gagner.

  • AdrienLmtr le 26.11.2018 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Petite note pour les gens qui ne semblent pas être au courant: les echecs sont considérés comme un sport.. Les e-sports devraient l'être autant, je pense voire plus puisqu'ils demandent des reflexes physiques en plus de la reflexion. En Corée, le sujet est nettement moins tabou qu'ici.. Aux US par exemple, les gros tournois d'e-sport passent sur ESPN!

  • J.Briggs le 26.11.2018 16:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En lisant les commentaires, on comprend mieux pourquoi l'esport à du mal à être pris au sérieux. Espérons que le gouvernement sera plus ouvert que les Neandartaliens postant ici. On a de jeunes talents très prometteurs sur FIFA qui pourront mettre le Luxembourg au premier plan.

    • Unicorn le 27.11.2018 11:44 Report dénoncer ce commentaire

      Les e-joueurs performants sont en principe des compétiteurs, ils doivent prendre soin de leur état physique et mental, ils sont donc souvent des sportifs dans la vie réelle, voir même des compétiteurs sur les terrains. Le cliché du gars sans vie sociale est plutôt l'exception.

  • Luxo le 26.11.2018 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas parce que ce n'est pas un sport que cette activité (de loisir ou pro.) ne doit pas être soumis aux contrôles anti dopage! Et si vous pensez que c'est un sport, je propose que pour y participer chaque candidat passe un test de capacité sportives, (par exemple, être capable de courir le marathon en moins de 3 heures, ...)