Santé

24 août 2018 07:43; Act: 26.08.2018 13:41 Print

Le Luxembourg, un des plus gros buveurs d'alcool

Il n'y a pas de niveau minimal d'alcool qui soit sans danger pour la santé, selon une étude publiée vendredi, qui place le Grand-Duché parmi les plus gros consommateurs.

storybild

Image d'illustration.

Sur ce sujet
Une faute?

Les habitants du Luxembourg font partie des plus gros consommateurs d'alcool en Europe, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, selon une étude publiée vendredi par la revue médicale The Lancet. Ainsi, en moyenne, le plus grand nombre de boissons alcoolisées (vin, bière, alcools forts...) consommées par jour est relevé chez les hommes en Roumanie (8,2) suivis du Luxembourg et du Portugal (7,3 chacun). Pour les femmes, figurent en tête l'Ukraine (4,2), le Luxembourg et Andorre (3,4 chacun). Les boissons ou verres standards contiennent 10 g d'alcool pur soit, par exemple, un petit verre de vin rouge (100 ml) à 13 degrés (13% d'alcool), un «shot» de whisky ou baby-whisky (30 ml à 40%). Des chiffres toutefois à pondérer, les frontaliers achetant leur alcool au Luxembourg pour le boire dans leur pays pouvant fausser les moyennes des résidents.

Selon cette vaste étude sur la fréquence et l'impact de la consommation d'alcool, même boire un verre de vin ou de bière par jour comporte un risque pour la santé. Un buveur d'alcool sur trois meurt de problèmes de santé liés à l'alcool chaque année, d'après l'étude qui prône le «zéro alcool». Le monde compte 2,4 milliards de buveurs, dont 63% sont des hommes. L'étude évalue les niveaux de consommation d'alcool et leurs effets sur la santé dans 195 pays entre 1990 et 2016. L'alcool a causé 2,8 millions de morts en 2016, note-t-elle. En 2016, la consommation d'alcool était le septième facteur de risque de décès prématuré et d'invalidité dans le monde et la principale cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 49 ans (accidents de la route, suicides, tuberculose...). L'alcool est associé à près d'un décès sur dix dans cette tranche d'âge.

Risques énormes

Boire un verre par jour pendant un an augmente parmi les personnes âgées de 15 à 95 ans de 0,5% le risque de développer l'un des 23 problèmes de santé liés à l'alcool (cancers, maladies cardiovasculaires, AVC, cirrhose, accidents, violences, etc.), estiment les auteurs par comparaison avec les non-buveurs. Cela correspond à un excès de mortalité de 100 000 morts par an dans le monde pour un verre par jour, précise la Dr Emmanuela Gakidou de l'Institut de métrologie et d'évaluation de la santé (IHME, Université de Washington), coauteur de l'étude.

«Les risques pour la santé associés à l'alcool sont énormes», dit-elle. Selon elle, ces résultats confortent d'autres recherches récentes, qui ont mis en évidence «des corrélations claires et convaincantes entre la consommation d'alcool et la mort prématurée, le cancer et les problèmes cardiovasculaires». «Le mythe selon lequel un ou deux verres par jour sont bons pour vous n'est qu'un mythe», assène-t-elle. Seul le «zéro alcool» minimise le risque global de maladies, souligne-t-elle.

«Étant donné le plaisir vraisemblablement associé à une consommation modérée, affirmer qu'il n'y a pas de niveau "sûr" ne semble pas être un argument en faveur de l'abstention», estime Sir David Spiegelhalter, statisticien, professeur pour la compréhension publique du risque à l'Université de Cambridge. Conduire non plus n'est jamais sans danger à 100%, pour autant «le gouvernement ne recommande pas aux gens d'éviter de conduire». «En y pensant, il n'y a pas de niveau de vie sûr, mais personne ne recommanderait l'abstention», plaisante-t-il.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LeTroll le 24.08.2018 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Comme d'hab, statistique totalement faussée vu le volume d'achats d'alcool par des non-résidents.

  • jeryH le 24.08.2018 10:08 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une étude bidon qui divise stupidement les achats par le nombre d'habitants. Donc Frontaliers et tourisme ne font pas partie des stats comme d'hab.

  • georgette le 24.08.2018 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je dirai que plutôt les frontaliers qui viennent acheter leurs bouteilles ainsi que leurs cigarettes dans les Stations services.

Les derniers commentaires

  • discriminer le 27.08.2018 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    MartyMcFly . À 21 ans ils sont plus murs et en âge de voter ainsi prendre des décisions d adulte ils sont en âge de voter (ex pour le pire trump) à 16 ans ce sont des enfants d après les droits des enfants on doit les protéger , à 14 / 17 ils sortent ensemble Et c est un risque majeur lorsqu ils vont acheter consommer tous ensemble, un jeune de 17 ans qui achete pour un De 14 ans ne sera pas sanctionné un jeune de 18 sera sanctionné Pour détournement de mineur DOnc légalisation à partir de 18 ans par sécurité

  • DeFranzous le 25.08.2018 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maintenant j'ai vais boire mon pastis...ou ricard....

  • rino le 25.08.2018 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    40 ans de métier j'en est vu de toutes les couleurs ...même déjà des sportifs fétards de 12 ans.

  • DeFranzous le 25.08.2018 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je bois bien ????

  • pendant ce tps le 25.08.2018 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un jeune de 17 peut acheter Et consommer de l alcool et Comme il est mineur il peut sortir avec une jeune de 14 ans et ----- l influencer à. Boire de l alcool-----