Réchauffement climatique

08 octobre 2018 17:06; Act: 09.10.2018 09:35 Print

Le Luxembourg vise le 100% renouvelable

LUXEMBOURG - Carole Dieschbourg et Claude Turmes ont réagi à la publication du rapport alarmiste des experts de l'ONU sur le réchauffement climatique.

storybild

Le Luxembourg voudrait que la dynamique «s'accélère au niveau global». (photo: Editpress/Didier Sylvestre)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Des transformations rapides et sans précédent», sous peine de graves dysfonctionnements pour la planète mais également pour l'espèce humaine. Le rapport publié par les experts climat de l'ONU livre un constat alarmiste quant aux conséquences du réchauffement climatique.

Alors que les réactions politiques se multiplient à travers la planète, le Luxembourg y est également allé de ses propres conclusions. Lundi, la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg, et le secrétaire d'État au Développement durable, Claude Turmes, ont détaillé «les avancées importantes dans plusieurs domaines» au cours de la législature.

Faire participer la société civile

Pêle-mêle, le triplement du parc éolien, les objectifs atteints pour 2020 en matière d'émissions de CO2 ou encore l'enveloppe de 120 millions d'euros accordée au niveau international sur la période 2014-2020, ont été cités.

Mais les défis demeurent nombreux. Il s'agira notamment de renforcer l'efficacité énergétique dans le domaine des bâtiments, de tendre vers une agriculture durable ou encore de favoriser les voitures électriques. Le Luxembourg s'est fixé un objectif de 100% d'énergies renouvelable à long terme. Pour cela, une contribution accrue de la société civile sera nécessaire. Et les investissements en matière de recherche et d'innovation devront être poursuivis.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • rené sance le 08.10.2018 19:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’ils arrêtent de bétonner et goudronner pour commencer

  • dawson le 08.10.2018 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait déjà commencer par ne pas jeter les détritus dans la nature.... quand on voit le bord des routes !!!! Lamentable Et tout ça finit dans nos rivières et océans Pour le reste... il y a encore beaucoup de travail

  • Sarkostique le 08.10.2018 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt l'européen va devoir aller se cacher dans le Pôle Nord !!!

Les derniers commentaires

  • Cassandre le 09.10.2018 19:20 Report dénoncer ce commentaire

    On pourrait déjâ réfléchir si notre modèle de surconsommation est soutenable à la longue, mais ce débat n'est pas encore arrivé au Luxembourg.

  • Professeur le 09.10.2018 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Uhlala, quand je lis "triplement du parc éolien", c'est qu'ils ont pas dû lire les dernières nouvelles:"Au Texas, Etats-Unis, le parc éolien contribue a une augmentation de température de 0,72°C." (Nature Climate Change 2, p. 539). Lee Miller et David Keith (Harvard) ont calculé une augmentation de 0,24°C pour tout le pays (USA), si tout le pays l'utilise. Cela parait peu, mais un parc éolien a donc bel et bien aussi un impact sur le réchauffement dans ce cas. Et il faudra dans un peu plus de 100 ans pour que la quantité de CO2 économisé fasse sont effet (Joule 4. 10.)...

  • Roxio le 09.10.2018 12:25 Report dénoncer ce commentaire

    Démagogie... quand tu nous tiens...

  • Pol Isson le 09.10.2018 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Notre pays est en Europe celui dont la part de l'énergie renouvelable est la plus faible par rapport à la quantité d'énergie totale utilisée.

  • Pol Isson le 09.10.2018 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de donner des conseils aux autres, ils feraient mieux de montrer l'exemple. Fais ce que je dis et pas ce que je fais est la devise favorite de certains de nos politiciens