Au Luxembourg

11 juin 2020 07:00; Act: 11.06.2020 11:00 Print

«Le luxembourgeois n’a pas de mot pour féminicide»

LUXEMBOURG - Le collectif Collages féminicides sort la nuit pour tapisser les murs des rues de la capitale, afin de dénoncer le manque de chiffres sur ces meurtres.

Sur ce sujet
Une faute?

Voir cette publication sur Instagram

#collagesfeminicidelxb #gare #luxembourg

Une publication partagée par @ collages_feminicides_lux le

«Les rues ne sont pas sûres pour les femmes, elles s’y font harceler. Nous sortons la nuit pour nous réapproprier des rues et faire passer notre message. C’est symbolique», raconte celle qui a lancé le collectif Collages féminicides, préférant garder l’anonymat.

Inspirée des affiches dénonçant le manque de chiffres sur les meurtres de femmes vues à Paris, elle a décidé de s’emparer des murs de la capitale luxembourgeoise et délaisser des messages tels que «Féminicides, où sont les chiffres?», «La rue est à nous» et «Pas une de plus». Elles sont dix actives, et c’est par groupes de trois ou quatre qu’elles choisissent les endroits. «Nous visons des lieux très fréquentés, comme le quartier de la Gare». Il est à noter que les féminicides, meurtres de femmes en raison de leur sexe, ne sont pas classifiés en tant que tels par la police. «Le luxembourgeois n’a même pas de mot pour féminicide, alors qu’il s’agit de violences de sang-froid. Les catégoriser en tant que féminicides, c’est apporter de la visibilité sur la problématique».

Ce jeudi matin, le ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes fera le point sur les violences domestiques en 2019. «On a enregistré une tendance à la hausse de janvier à début juin 2020, par rapport aux chiffres d’expulsion de 2019», a précisé à L’essentiel Olga Strasser, du Service d’assistance aux victimes de la violence domestique. «Le lien entre cette hausse et les effets du confinement reste encore à déterminer».

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mouais le 11.06.2020 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a pas de mot non plus pour les meurtres de roux de 25 à 26 ans et 3 jours. Un homicide, c est un homicide, et c est egalement grave, quelle que soit la personne qui en est victime.

  • 2busy le 11.06.2020 07:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a qu’à dire que feminicide en Luxembourgeois sera : feminicide Voilà :)

  • censuré le 11.06.2020 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    n'importe quoi pour ce faire de la pub. certains vont même jusqu'à vouloir déboulonner des statues. allez travailler.

Les derniers commentaires

  • VIVA LA REVOLUTION le 11.06.2020 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    Normal, le luxembourgeois est un patois qui est différent qu'on le parle au sud, "en ville" ou au nord...

  • le laisser tranquille le 11.06.2020 16:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le luxembourgeois est un dialecte de 500 mots offrant du confort aux Luxembourgeois, qui ont TOUT DROIT se sentir à l'aise entre eux et ils n'ont pas connus dans leur petite histoire de telles extrémités. Pourquoi alors l'empoisonner ?

  • Rigoberta Menchu le 11.06.2020 15:46 Report dénoncer ce commentaire

    Mesdames, il aurait fallu voter pour des partis qui veulent la main dure contre les criminels et des frontières plus sures. Maintenant c'est trop tard

    • m'enfin le 11.06.2020 16:41 Report dénoncer ce commentaire

      tu penses réellement que les féminicide sont le faite d'étranger ?

  • prune53 le 11.06.2020 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’est-ce qu’on ne fait pas pour se faire remarquer !

  • Jacaranda le 11.06.2020 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas le problème de cette démarche. Au contraire, des chiffres clairs sont nécessaires pour analyser et enrayer ces tragédies.