Au Luxembourg

22 octobre 2019 06:52; Act: 22.10.2019 08:33 Print

Le manque de Vël'Ok enfin comblé dès novembre

ESCH-SUR-ALZETTE - Les usagers des vélos Vël'Ok pourront s'attendre à 200 nouveaux vélos, d'ici la fin du mois de novembre.

storybild

Le Centre d'initiative de gestion local d'Esch a passé un an à la recherche de nouveaux fournisseurs.

Sur ce sujet
Une faute?

«Je descends tous les jours à la station Belval-Université, où je suis censé prendre un vélo en libre-service pour me rendre à mon travail. Malheureusement, les deux stations principales sont désespérément vides», nous avait écrit Alain Didier, un lecteur de L'essentiel et usager des vélos électriques Vël'Ok en libre-service à Belval. Ce vide sera comblé d'ici la fin du mois de novembre avec l'arrivée de 200 nouveaux vélos, qui seront distribués dans les huit communes qui proposent le service, a indiqué Carlos Breda, coordinateur général du Centre d'initiative de gestion local (CIGL) d'Esch-sur-Alzette.

«Notre ancien fournisseur a cessé ses activités. Nous avons négocié pendant un an avant de trouver deux nouveaux fournisseurs», a dit Carlos Breda. Arrivés depuis l'Italie et la Belgique, les nouveaux vélos sont «modernes, plus efficaces et dotés d'un écran affichant la batterie».

Concernant le manque de vélos aux heures de pointe sur le site de Belval et ailleurs, Carlos Breda assure que les équipes du CIGL font «de leur mieux». «La grande majorité des vélos sont utilisés au centre-ville d'Esch. Les personnes les prennent depuis Belval et descendent en ville, mais n'y retournent pas. Deux équipes font le tour des stations deux fois par jour en fonction des besoins», a expliqué le coordinateur général.

(L'essentiel/Ana Martins)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cycliste. le 22.10.2019 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    Le manque de vélos ne sera comblé qu'en novembre ? Quel long délai!

  • Dangerzone le 22.10.2019 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Les cyclistes n'ont aucune place dans Esch, ce n'est pas un souhait mais un constat. Rouler à vélo dans cette ville est très dangereux et la police devrait interdire au mineurs de circuler en vélo dans les rues de cette ville, et ce pour leur propre sécurité.

  • Sergueï le 22.10.2019 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    Ouais, en même temps quand on voit qui prend le vélok à Esch il faut se poser des questions si ce service remplit vraiment ses fonctions

Les derniers commentaires

  • Sergueï le 22.10.2019 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    Ouais, en même temps quand on voit qui prend le vélok à Esch il faut se poser des questions si ce service remplit vraiment ses fonctions

  • Dangerzone le 22.10.2019 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Les cyclistes n'ont aucune place dans Esch, ce n'est pas un souhait mais un constat. Rouler à vélo dans cette ville est très dangereux et la police devrait interdire au mineurs de circuler en vélo dans les rues de cette ville, et ce pour leur propre sécurité.

    • Cyclo le 22.10.2019 13:09 Report dénoncer ce commentaire

      Pour la sécurité de tous il serait préférable d'interdire certaines rues au voitures , par exemple, rue du canal à Esch , rue E. Marck à Differdange et rue de la gare à Luxembourg

  • Mobilité le 22.10.2019 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    A quand un réseau transfrontalier ? Piste cyclable et stations Vel'ok à russange, rédange et audun-le-tiche pour encourager les mobilités douces ?? Autre question/remarque : ce serait bien de créer un seul abonnement/inscription pour le réseau velok de esch et celui de veloh de luxembourg avec un seul site internet un seul interlocuteur etc. en faisant cela une grande partie du sud-ouest du pays serait couverte par cette offre de mobilité douce.

  • Cycliste. le 22.10.2019 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    Le manque de vélos ne sera comblé qu'en novembre ? Quel long délai!

  • Vindulux le 22.10.2019 07:48 Report dénoncer ce commentaire

    Le vélOk est un super service! Surtout il est entièrement gratuit. Et créateur d'emplois. Par contre contre ils sont souvent inutilisables ou dangereux. Sur 4 vélos sur 5 il est impossible de régler la selle à la bonne hauteur , souvent les freins et les vitesses ne fonctionnent pas. Les roues les pédales sont voillées et les pneus crevés ou pas assez gonflés. parfois les station vide ou il est impossible de détacher un vélo , plus gênant , arrivé à destination plus de place pour ranger sont vélo . Leurs gros problème est le vandalisme provoqué par les jeunes utilisateurs .

    • Stéphanie le 22.10.2019 12:19 Report dénoncer ce commentaire

      Créateur d'emplois??? Pas du tout, ce sont les employés de la commune qui entretiennent les vélos et s'ils ont trop de travail ils délaissent d'autre travaux plus importants pour s'occuper des vélos que des hooligans ont démolis.