Covid au Luxembourg

12 février 2021 10:50; Act: 12.02.2021 17:23 Print

Retour de l'école en présentiel, masque dès 6 ans

LUXEMBOURG - Claude Meisch, le ministre de l'Éducation nationale, a présenté de nouvelles mesures pour encadrer la réouverture des écoles, le 22 février prochain.

Sur ce sujet
Une faute?

«Garantir l'école en présentiel le plus longtemps possible». C'est l'objectif affiché ce vendredi, par Claude Meisch. Le ministre de l'Éducation a annoncé que les élèves pourront revenir à l'école après les vacances de carnaval, mais avec des mesures sanitaires renforcées. Ainsi, le port du masque sera généralisé dans les écoles à partir du 22 février, pour les enseignants et les élèves âgés au moins de 6 ans (les élèves du cycle 1 et certains élèves à besoins spécifiques sont exclus de la mesure).

En outre, des tests antigéniques rapides pourront être réalisés a partir du mois de mars, dans les classes de l'enseignement fondamental, de l'enseignement secondaire, des centres de compétences et de la formation professionnelle. «Les élèves les plus grands pourront le faire de manière autonome, sous la surveillance de l'enseignant», précise Claude Meisch.

Ces mesures seront-elles suffisantes?

Les enseignants recevront aussi des invitations pour se faire tester au cours des semaines à venir, à travers le «Large Scale Testing». Enfin, le gouvernement souhaite que le retour à l'école, suite à une mise en quarantaine, ne puisse se faire que sur présentation d'un résultat de test négatif. Mais, conscient du risque de propagation importante du virus, notamment du variant britannique, dans une école ou un lycée, le ministre de l'Éducation nationale indique que des mesures ponctuelles locales pourront être prises. Il cite le passage à un modèle d'enseignement en alternance, à l'enseignement secondaire; ou l'organisation de maisons relais et foyers scolaires en groupes «classe» fixes, à l'enseignement fondamental.

Ces mesures seront-elles suffisantes, alors que la prédominance du variant britannique dans les écoles, et plus largement dans le pays, n'est qu'une «question de temps», comme le reconnaît le ministre de l'Éducation nationale? Ne faudra-t-il pas refermer les écoles? En cas d'augmentation importante des cas positifs dans la population scolaire au niveau national, le gouvernement pourrait réitérer l'exemple de cette semaine, avec un passage à un enseignement à distance dans les semaines qui précèdent ou suivent les vacances de Pâques. «C'est un instrument efficace pour briser les chaînes d'infection», conclut Claude Meisch.

Retrouvez ici l'intégralité de notre direct

12h02 Voilà, ce live est à présent terminé. Merci de l'avoir suivi en notre compagnie!

12h Les tests rapides seront faciles à mettre en œuvre, et pourront être faits individuellement par les élèves les plus âgés, promet le ministre. En cas de doute sur un résultat, un test PCR pourra être réalisé en complément. Claude Meisch n'exclut pas une fermeture ultérieure des écoles avant les vacances de Pâques, si la situation sanitaire l'impose.

11h56 «Des masques supplémentaires seront fournis dans les écoles, car il est important d'en changer régulièrement», indique le ministre. Dans un autre registre, les sorties pédagogiques seront encouragées «lorsque ce sera possible».

11h52 Place aux questions réponses avec la presse. Le ministre dit suivre avec attention l'évolution de la pandémie chez nos voisins, notamment les cas de variants qui se multiplient actuellement en Moselle. D'autre part, la hausse des cas positifs chez les élèves, au Luxembourg, est due aux changements du virus, selon Claude Meisch. Le recours au séquençage en laboratoire est fréquent pour mieux déterminer l'origine du virus, explique encore le ministre.

11h50 «Nous voulons maintenir l'école ouverte le plus longtemps possible, même si c'est uniquement le matin, à l'avenir», répète Claude Meisch.

11h45 «Nous avons suffisamment de tablettes pour nous adapter à l'enseignement à distance. L'école à la maison renforce les inégalités. Nous devons nous en préoccuper, dit le ministre, qui promet de nouvelles ressources pour s'occuper des retards accumulés par certains élèves. Le programme préalable à l'examen de première sera un peu allégé pour permettre aux élèves de mieux se préparer et de s'épanouir».

11h40 «Dès qu'un cas positif surviendra, on pourra décréter une quarantaine, explique le ministre. Les nouveaux variants sont plus contagieux et risquent de devenir dominants au Luxembourg. Nous devons nous y préparer et essayer de garder nos écoles ouvertes, en présentiel le matin, à distance l'après-midi. Le congé familial sera accessible l'après-midi pour les parents. Les activités extrascolaires seront limitées au maximum». La règle, ce sera de manger à la maison, précise Claude Meisch.

11h35 Des tests rapides vont faire leur apparition à l'école, au mois de mars, pour tester plus souvent les élèves. Un test PCR négatif sera obligatoire pour retourner à l'école, après une quarantaine. Des mesures supplémentaires seront mises en œuvre, là où le virus est le plus présent. «Les groupes A et B ne seront jamais mélangés, ni à l'école ni dans les maisons relais», annonce Claude Meisch. Dans le secondaire, même en cas de présence accrue du virus, les élèves de 7e et de premières seront dans la mesure du possible en présentiel. Les élèves de 6e et 5e seront eux en alternance.

11h30 «Même si on rouvre les écoles, on ne peut pas exclure une nouvelle fermeture, plus tard, indique encore le ministre. Les variants sont présents. Nous avons recensé 168 cas positifs chez les jeunes la 3e semaine de janvier. Dans 30% des cas, les infections sont liées à l'environnement proche de l'école. Le variant britannique est présent dans certains clusters, ce qui nous impose d'adapter les mesures sanitaires. Le masque sera obligatoire durant les cours, sauf en cycle 1. Nous ferons aussi plus de tests, parmi les enseignants et les élèves».

11h28 «2021 pourrait être l'année des jeux de société, pour se retrouver en famille. Des boîtes de jeux de société seront également mises à disposition dans les écoles. À titre personnel, je vais jouer avec mes enfants la semaine prochaine. Il est possible de passer ensemble de chouettes moments».

11h25 Garder les écoles ouvertes est important pour assurer les contacts sociaux, dit Claude Meisch. Au niveau privé, également, ces contacts même limités doivent continuer au sein des familles. Les plateformes en ligne ont aussi leur rôle à jouer, pour l'enseignement à distance et faire des rencontres, toujours à distance».

11h20 «Nous avons besoin de temps, notamment au niveau scolaire, insiste le ministre. Nous allons nous concentrer sur les enseignements essentiels, tant au fondamental que dans le secondaire». Des discussions individuelles seront menées entre les enseignants et les élèves pour comprendre leurs problèmes, individuellement. Des unités d'apprentissage seront créées, pour mieux comprendre les incidences du Covid sur les jeunes.

11h16 Claude Meisch a eu de nombreuses discussions avec des experts ces derniers jours. «Nous devons nous occuper du bien-être des jeunes», dit-il. «Nombre d'entre eux risquent de décrocher, certains ont des idées suicidaires. Il faut leur apporter assistance. L'incertitude leur pèse».

11h12 L'école fondamentale rouvrira bien le 22 février, en présentiel, comme les classes de l'enseignement secondaire, annonce Claude Meisch. «On n'est pas encore sorti de la crise, ayez de la patience», explique le ministre. «Nous devons adapter notre modèle à la présence du virus. L'école est la dernière institution qui doit être fermée, du cycle 1 à la première. Le présentiel est important à tous les âges».

11h05 On sait déjà qu'à partir du 22 février, les enseignants et les élèves - sauf ceux du cycle 1 de l'enseignement fondamental et certains élèves à besoins spécifiques - devront porter le masque en cours. Le dispositif de testing sera renforcé, avec des tests antigéniques rapides dans les classes de l'enseignement fondamental et dans l'enseignement secondaire.

11h Bonjour et bienvenue dans notre live! Le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, va bientôt prendre la parole.

(Pascal Piatkowski et Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dex10 le 12.02.2021 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien :)

  • Jaimelesvacances le 12.02.2021 11:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hahahahahahahahaha ridicule... nous portons le masque en classe depuis..... septembre...

  • Moi président le 12.02.2021 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin ! Il etait temps. Une excellente décision.

Les derniers commentaires

  • ARK9 le 13.02.2021 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu. je vous plains tous autant que vous êtes. Lire vos commentaires donne mal au crâne et on peut mieux comprendre pourquoi le monde va si mal! ÉGOÏSME!! tout n’arrive toujours qu’aux autres! Mon dieu ! pitoyable. petit d’esprit que vous êtes !!!

  • Tome le 13.02.2021 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n y a que 10 personnes en soins intensifs (sur 600 000 résidents) et les chiffres diminuent depuis mi décembre. La moyenne d âge des décès avec le Covid est de 86 ans, probablement similaire à la moyenne d âge des décès sans Covid.

  • Serb le 13.02.2021 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faite mourir nos enfants bravo les pays de l'Europe. Les enfants sont en sous oxygénation.

  • Leo le 13.02.2021 16:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est certain.. mais alors il faut payer le congé familiale.. et c’est uniquement ca la vraie raison pour l ouverture. Ca et rien d autre!

    • igod le 13.02.2021 17:22 Report dénoncer ce commentaire

      le Luxembourg est le pays au monde qui indemnise le mieux en cette période covid. t'arrive encore a critiquer . Mais va en France ou en Belgique si ca te plait pas.

  • pas-possible le 13.02.2021 12:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    wouahhhh l'expére !!!