Au Luxembourg

03 octobre 2021 08:00; Act: 03.10.2021 13:38 Print

Le métier de boucher «pas assez mis en avant»

LUXEMBOURG - Le métier de boucher peine à trouver des apprentis. Rencontre avec des jeunes formés à La Provençale.

storybild

Il est possible de se tourner vers la boucherie après un DAP restaurateur.

Sur ce sujet
Une faute?

Déjà titulaire d'un DAP (diplôme d'aptitude professionnelle) Restaurateur, Sven, 20 ans, prépare maintenant un DAP Boucherie. «J'avais envie de voir quelque chose d'autre dans le domaine de l'alimentation. J'aime le fait que ce soit un travail d'équipe, plus manuel», explique-t-il. Comme lui, Christophe, 21 ans, a également décidé de se tourner vers la boucherie après un DAP Restaurateur.

«Quand j'étais petit, mon grand-père faisait les saucisses à la maison, raconte Miguel, 20 ans. J'ai essayé de faire des études dans la nutrition puis on m'a dit "Pourquoi tu ne ferais pas boucher?". J'ai essayé et j'ai beaucoup aimé». Ces apprentis à La Provençale sont encadrés par Frédéric Riffaud, meilleur ouvrier de France dans la catégorie charcuterie-traiteur. «Mon rôle consiste à transmettre ma passion, mais aussi des savoir-faire et savoir-être. Malheureusement, le métier de boucher est méconnu, pas assez mis en avant auprès des jeunes».

Brian, 25 ans, aujourd'hui chef adjoint de production, a «commencé petit». «Dans ma famille, tout le monde exerce un métier de bouche. On allait souvent chez le boucher, qui nous donnait un morceau de saucisse. J'ai eu envie de devenir le premier boucher de la famille», explique-t-il. Après un DAP, il a ensuite passé un brevet de maîtrise.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • litchi le 03.10.2021 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à tout ses jeunes qui ont choisi ce métier ! Nous en aurons toujours besoin !

  • blu le 03.10.2021 10:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La formation professionnelle en général souffre de publicité !!! Les mentalités doivent changer !

  • Fred le 03.10.2021 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce sont des métiers difficiles et pas toujours correctement rémunérés, ça dépend des patrons et ce sont souvent ces derniers qui se plaignent de ne pas trouver de personnel.Donc pas très surprenant de ne pas trouver de candidats apprentis. La restauration est une vocation, on ne fait pas ça parce qu'on ne sait pas quoi faire.

Les derniers commentaires

  • arno le 03.10.2021 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non mais je suis prêt à les payer plus cher pour ne plus acheter de la viande horrible de grandes surfaces. Choisir ses agriculteurs et maraîchers vous parait sûrement tellement lointain

  • arno le 03.10.2021 22:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et bien oui passer 30ans à dénigrer les emploie manuel comme étant de la merde social et à créé que des bureaucrates voilà notre monde. On dépend de la Chine des Alericains. Dans l’ incapacité de produire nationalement. La honte de ce monde fiscale.

  • Quelle horeure le 03.10.2021 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivement la fin de ce métier au contraire. Vous mangez le fruit de la torture, de plus les vaches sont des laitières en fin de parcours pour la plupart qui sont pleines de médicaments depuis leur naissance...après on s'étonne d'attraper un cancer

    • Nous ne sommes pas dupes, ni vaccinés le 04.10.2021 12:08 Report dénoncer ce commentaire

      Quelle horreur, comme vous dites...Et vrai en plus.

  • Jean II le 03.10.2021 19:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est le salaire qu'il faut mettre en avant !

  • toutes professions sous payées le 03.10.2021 18:28 Report dénoncer ce commentaire

    Boucher est un dur métier c'est vrai , mais il y a d'autres métiers difficiles et sous payés sans aucune reconnaissance par l'état ou les patrons , il serait temps qu'en 2021 les choses changent et que certaines professions soient reconsidérées ... 13 e mois , chèques repas ou taux horaire

    • Jerome le 03.10.2021 20:32 Report dénoncer ce commentaire

      Très bien. Et êtes-vous alors prêt a payer votre viande plus chère afin qu’on puisse mieux les rémunerer ?