Santé au Luxembourg

30 août 2018 07:54; Act: 30.08.2018 09:45 Print

Le ministère refuse l'IRM à un cabinet privé

LUXEMBOURG - Un cabinet médical privé qui voudrait installer un appareil d’IRM dans ses locaux conteste le refus du ministère de la Santé.

storybild

Le Luxembourg compte un appareil IRM pour 75 000 habitants, contre un pour 32 000 en Allemagne.

op Däitsch
Sur ce sujet

Selon le plan hospitalier et le texte de loi en rapport, au Luxembourg seuls les hôpitaux peuvent accueillir des appareils d’imagerie par résonance magnétique (IRM). Mais dans un contexte grand-ducal où le nombre d’appareils est insuffisant pour faire face à la demande, un cabinet médical privé du Ban de Gasperich pensait pouvoir offrir ce genre de prestation dans ses locaux.

C’était sans compter sur le refus du ministère de la Santé qui entend appliquer à la lettre la nouvelle loi du plan hospitalier. Face à cette décision, le cabinet a saisi le tribunal administratif pour inverser la tendance. «Le ministère craint que le nombre d’IRM explose et avec lui les coûts de remboursement de la CNS (NDLR: une IRM coûte 151,30 euros depuis l’indexation). Mais si un docteur a besoin d’une IRM pour peaufiner son diagnostic, il faut qu’il puisse le faire», a confié hier l’avocat du cabinet, André Lutgen, à RTL.

Si de leur côté les autorités font valoir la loi sur le plan hospitalier pour motiver leur refus, elles peuvent aussi s’appuyer sur les récentes déclarations de la ministre Lydia Mutsch. Au printemps, quatre nouveaux appareils à IRM ont été commandés. Ils devraient être opérationnels dans les différents hôpitaux du Luxembourg à l’été 2019. En attendant, il faut entre quatre et six mois pour obtenir un rendez-vous avant de passer une IRM en dehors des services d’urgence.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nimp' le 30.08.2018 08:10 Report dénoncer ce commentaire

    Aux grattes papier des ministères et du conseil d'état: Vu le prix de ces appareils, si des privés arrivent à se les payer autant l'accepter car on manque cruellement dâppareils irm au pays (que les hôpitaux ne peuvent pas se payer en masse) et les listes d'attentes sont extrêmemnt longues. Alors permettez au privé de se développer tout en l'encadrant pour éviter des dérives.

  • Lamentable le 30.08.2018 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Un manque cirant d'IRM mais des vélodromes ultra-modernes, des terrains de foot couverts, et des rénovations de centres thermaux à plus de 140 millions, mon dieu, pauvre pays...

  • Gaulois le 30.08.2018 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'a peut-être pas touché sa petite commission ....

Les derniers commentaires

  • moni le 02.09.2018 19:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et puis qu’à encore yl à déjà assez de pistes pour des jeans qui ne respecte rien sur les routes ils devrait marché plus a pied c,à serait pas plus mal que de rouler sur les zones piétons ou c et interdite de 10 à 18 heure part tout il a déjà assez de pistes cyclables il faut seulement respecter les choses parce que il ne à plus de respect tout le monde fait c et qui il veut on a un gouvernement trop large et trop mou

  • fabilux le 31.08.2018 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    le manque de ces appareils est honteux et dangereux . Attendre 6 mois!! on a le temps de passer l'arme à gauche . Perso, je suis bien d'accord qu'ils aient leur appareil, quant à l'explosion du tarif il faut juste mettre en place des limites et des contrôles sérieux .

  • Mikpi le 31.08.2018 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme souvent nous irons à Treves, en qq jours votre rendez-vous et pris ( une semaine max ). Protectionnisme Luxembourgeois oblige!

  • Gromper le 31.08.2018 04:51 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui faudrait au Luxembourg ce serait un peu de libéralisme, de la concurrence privée à tous ces monopoles qui font ce qu'ils veulent car libres de toute concurrence....

  • Maeva le 30.08.2018 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En terme médical, y a un vrai travail à faire ici: certains médecins généralistes sont complets sur deux mois, les bons spécialistes sont carrément complets et ne prennent plus de nouveaux patients, le nombre de professionnels incompétents, des mois d’attente pour une IRM (et après on se plaint que les gens aillent aux urgences...quand y a 1 hôpital qui fonctionne par urgence !!), etc etc bref, des fois, je me crois dans un pays en retard en ce qui concerne la santé !!!