Contraception au Luxembourg

07 juillet 2020 20:56; Act: 08.07.2020 15:56 Print

Le nombre d'IVG au plus bas depuis 8 ans

LUXEMBOURG - Le Planning familial a dévoilé son rapport pour l'année 2019. Le nombre d'interruptions volontaires de grossesses s'est chiffré à 475, au plus bas depuis 2011.

storybild

«Les jeunes sont-ils moins actifs sexuellement? Se protègent-ils mieux?», se demande le Planning.

Sur ce sujet
Une faute?

475 femmes ont subi une interruption volontaire de grossesse (IVG) en 2019 au Luxembourg, selon le rapport annuel du Planning familial. Un chiffre qui n'avait plus été aussi bas depuis 2011 (463). En 2018, elles étaient 597 et 530 en 2017. Depuis 2009, le Planning Familial a pratiqué 4 755 IVG médicamenteuses dans son centre de Luxembourg.

«Les jeunes sont-ils moins actifs sexuellement? Se protègent-ils mieux?, se demande l'organisme, en raison des résultats. Les données collectées restent des données partielles concernant les clientes du Planning familial et ne peuvent pas suffire à elles seules pour apporter des réponses à nos questionnements et encore moins à évaluer l’efficacité des politiques de santé publique, les mesures de prévention mises en œuvre, ni à les adapter pour en augmenter l’impact» indique-t-il. Le Planning en profite pour rappeler qu'il réclame «depuis 16 ans» une enquête nationale sur la santé sexuelle et reproductive, y inclus violences sexuelles, «en vain».

Baisse de la TVA

En 2019, les trois centres du Planning familial de Luxembourg, Esch-sur-Alzette et Ettelbruck ont répondu à 33 532 demandes. Les locaux ont accueilli presque 3 200 patients et informé 4 910 personnes à propos de la santé affective et sexuelle. Les consultations médicales, psychosociales et sexologiques ont d'ailleurs progressé de 12%.

Alors que c'était un des objectifs phares du Planning depuis des années, 2019 aura été marquée par la réduction officielle de la TVA sur les produits d'hygiène féminine, passant de 17 à 3% ainsi que le remboursement de la contraception pour toutes les femmes.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sterling le 07.07.2020 23:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "«Les jeunes sont-ils moins actifs sexuellement? Se protègent-ils mieux?, se demande l'organisme, en raison des résultats. " arrêtez de faire semblant que seules les jeunes font recours aux IVG. Il y a aussi des femmes adultes, parfois précaires, parfois mariées et sans désir d'enfant, ou bien ayant déjà des enfants. a Arrêtez d'infantiliser les femmes.

  • 3% pour les produits d'hygiène masculin. le 08.07.2020 07:47 Report dénoncer ce commentaire

    La diminution de la TVA sur les produits d'hygiène féminine a-t-il aidé à faire baisser les prix où est-ce toujours moins chèr à l'0étranger! Par contre il y a eu une perte de revenu pour l'état. Un prix maximum n'aurait-il pas été plus judicieux ?

  • rené sance le 08.07.2020 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    475 bébés exterminés, ça laisse de la place à l’immigration

Les derniers commentaires

  • rené sance le 08.07.2020 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    475 bébés exterminés, ça laisse de la place à l’immigration

  • Did you? le 08.07.2020 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas vrais Ilya des endroits illégales a faite des ivg.

  • Wonderfull world le 08.07.2020 08:25 Report dénoncer ce commentaire

    Près de 500 avortements pour un peu plus de 6000 naissances. Chacun sa conclusion.

  • 3% pour les produits d'hygiène masculin. le 08.07.2020 07:47 Report dénoncer ce commentaire

    La diminution de la TVA sur les produits d'hygiène féminine a-t-il aidé à faire baisser les prix où est-ce toujours moins chèr à l'0étranger! Par contre il y a eu une perte de revenu pour l'état. Un prix maximum n'aurait-il pas été plus judicieux ?

  • Perspective le 08.07.2020 01:41 Report dénoncer ce commentaire

    Un autre chiffre a ajouter : il y a un peu plus de 6000 naissances par an ici. On a donc environ 500 avortements pour un peu plus de 6000 naissances.