Réactions

07 décembre 2018 06:59; Act: 07.12.2018 07:15 Print

Le nouveau jour férié ne fait pas l'unanimité

LUXEMBOURG - Jours de congés, hausse du salaire minimum, impôts sur les entreprises, les avis des syndicats et du patronat divergent sur les mesures phares du programme de coalition.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Parmi les mesures phares du nouvel accord de coalition gouvernementale, l'instauration d'un jour de congé supplémentaire et d'un jour férié pour la fête de l'Europe, le 9 mai, fait le bonheur de la plupart des salariés. Sans grande surprise, les syndicats s'en félicitent, à l'image du LCGB, «naturellement en faveur» de cette future mesure.

Les organisations patronales, elles, sont forcément moins convaincues. «Passe encore pour le jour de congé. C'est le jour férié qui nous dérange le plus. S'il est important de célébrer l'Europe, n'aurait-il pas été possible de remplacer un autre jour férié devenu moins significatif?», s'interroge René Winkin. Le directeur de la Fedil craint, par ailleurs, «un cumul des jours fériés au mois de mai, qui risque de poser problème».

Un sentiment partagé par Jean Paul Olinger, secrétaire général de l'UEL (Union des entreprises luxembourgeoises), qui évoque une autre difficulté. «Les entreprises réussissent à s'organiser avec les congés. Mais un jour férié, c'est un jour sans production, sans vente. Cela signifie aussi des primes supplémentaires pour les salariés qui travaillent ce jour-là, comme dans le secteur de l'Horesca».

«Le salaire minimum n'était plus adapté»

Autre sujet d'inquiétude pour les entreprises, la hausse du salaire minimum de 100 euros «risque d'avoir un effet sur la grille salariale, même si toutes les sociétés ne sont pas affectées de la même façon», poursuit-il. «Toutes ces mesures sont des efforts supplémentaires demandés aux entreprises. Des efforts difficiles», résume pour sa part Jean-Paul Olinger, secrétaire général de l'UEL (Union des entreprises luxembourgeoises).

De arguments insuffisants pour Patrick Dury, président du LCGB, pour qui «le niveau du salaire minimum n'était plus adapté par rapport au risque de pauvreté. Nous avions demandé 136 euros, mais cette hausse va dans la bonne direction».

«Le risque de voir des sociétés partir»

La baisse d'impôt de 1% annoncée sur les bénéfices des entreprises risque de s'avérer encore plus clivante. Pour la Fedil, la coalition ne va pas assez loin et la réduction «ne suffira pas à combler l'élargissement de la base imposable imposée au niveau européen et international. Le risque, c'est de voir certaines sociétés financières très volatiles quitter le Grand-Duché», avertit René Winkin, qui «espère trouver un terrain d'entente pour d'autres baisses d'impôts durant la législature».

Une initiative que ne risque pas de soutenir l'OGBL. Si le syndicat souhaite attendre la tenue de son comité national, mardi prochain, pour s'exprimer sur l'accord de coalition dans son ensemble, son président André Roeltgen rappelle que l'OGBL «est opposé à la baisse de la fiscalité pour les entreprises, et favorable à la taxation des revenus du capital». Pour le LCGB, les salariés et pensionnés «doivent également profiter d'un allègement fiscal».

Au final, une évolution semble faire l'unanimité: le nouveau ministère de la digitalisation, «une bonne chose» pour Patrick Dury, un «projet utile et ambitieux», selon Jean-Paul Olinger. «Tous les secteurs en ont besoin. Ce serait fantastique que le Luxembourg devienne un modèle en la matière!», conclut René Winkin.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Salariés le 07.12.2018 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    Si les employés de la Fedil ont trop de jours de congés, ils peuvent m’en donner...

  • Salarié de Hod le 07.12.2018 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    "Toutes ces mesures sont des efforts supplémentaires demandés aux entreprises". Les pauvres, nous allons les plaindre maintenant. Ils brassent des liasses de tous les côtés et ils râlent encore. Que dire des salariés qui touchent le smic et qui doivent se serrer la cinture depuis des années. Du temps de travail et du temps de trajet interminable. De la pénibilité du travail, du harcèlement et j'en passe, des chefs qui se croient tout permis....Les salariés ont le droit de souffler et ce n'est pas un jour férié en plus qui va ruiner les patrons.

  • Beni le 07.12.2018 07:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonnes perspectives,mais ne manque t il pas les retraités ?

Les derniers commentaires

  • Ex chômeur le 08.12.2018 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce cher Head of Department a encore frappé. Et oui et là vous avez eu droit à un bon uppercut, et pour l’erreur du 8 mai c’est une droite en pleine face. Mais bon il faut le connaître notre HoD, il fait partie de ceux qui traversent la frontière, donc chez lui c’est férié. En attendant, nous sommes prenant pour la journée européenne. 1 journée de travail en moins = 1 journée de repos en plus. Mauvaise journée pour le #Yipikaipov..

  • Ex chômeur le 08.12.2018 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est une bonne nouvelle, que le smic soit augmenté, ne faisant pas partie de cette catégorie, je m’en réjouis pour eux. L’index devrait être attribué à ce sens. Il faut juste que quelqu’un m’explique pourquoi les médecins, les dentistes y ont droit à cette augmentation?

  • pep le 08.12.2018 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si on taxerait les transferts financier?

  • chris le 08.12.2018 06:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Absolument faut, c’est l’Angleterre qui bat le record

  • rose le 07.12.2018 22:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @cadeau .. je travaille pour une grosse société et nous avons deux jours de plus !ca nous concerne aussi