Le Luxembourg contre le virus

28 mars 2020 16:02; Act: 28.03.2020 16:04 Print

Le pays attend ses tests sanguins d’immunité

LUXEMBOURG - Une nouvelle génération de tests liés au coronavirus doit arriver la semaine prochaine au Luxembourg.

storybild

«Laissons travailler les experts» plutôt que de spéculer, a insisté la ministre de la Santé. (photo: Editpress/Ifinzi)

Sur ce sujet
Une faute?

On le sait, le Luxembourg est le pays qui dépiste le plus de personnes pour diagnostiquer les infections au coronavirus. Mais l'objectif des tests qui doivent arriver au Grand-Duché la semaine prochaine est différent. «Nous voulons développer ces tests sanguins pour savoir qui est immunisé, qui a été malade, qui n'est pas malade...» a expliqué vendredi la ministre de la Santé Paulette Lenert en évoquant ces «tests de nouvelle génération». Le Luxembourg fera partie des premiers pays à les utiliser.

Ce qui permettra «d'avoir un aperçu complet sur tout notre territoire» en terme d'immunité. En clair, ces tests doivent permettre de savoir quelle proportion de la population a développé une immunité au virus après avoir été infecté sans être testé, en l'absence de symptômes, ou avec des symptômes légers, et sans risques de complications.

« Différents scénarios à partir de la semaine prochaine»

Les tests arrivent donc la semaine prochaine et «après on fera le déploiement. Ensuite on pourra continuer avec notre stratégie pour sortir de la crise», explique Paulette Lenert. «Des équipes avec des chercheurs et d'autres personnes travaillent sur ce sujet. Nous aurons des statistiques pour disposer d'une base fiable pour surveiller la crise et décider quand c'est la bonne période pour arrêter ou diminuer les mesures».

Pour établir ces statistiques, il ne s'agit pas de tester «chaque citoyen du pays, mais des échantillons représentatifs. Avec le nombre réduit de résidents, nous avons la chance de pouvoir faire cet échantillonnage sur tout le territoire», se félicite la ministre. De quoi donner des échéances? Pas encore. «On entend des spéculations. On pourra faire différents scénarios à partir de la semaine prochaine». Et d'ici là «laissons les experts travailler».

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Robin Hut le 29.03.2020 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’aimerais poser une question d’ordre général au médias: pourquoi ne voit on jamais des images, des témoignages des hôpitaux luxembourgeois? RTL par exemple montre dans son journal télévisé plutôt des images d’hôpitaux alsaciens par contre rien du Luxembourg. Est-ce que à l’heure actuelle les médias sont empêchés par de faire leur travail? Un article de Monsieur Pierre Jans, journaliste, semble aller dans ce sens?

  • Olala le 28.03.2020 21:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne maitrise rien. Ils auraient dû ouvrir les yeux en janvier. maintenant c'est trop tard. il y aura malheureusement des milliers de morts et pas que des vieux...

  • jenaimarre le 28.03.2020 19:26 Report dénoncer ce commentaire

    Si on doit attendre aussi longtemps que pour les masques, c'est mal barré

Les derniers commentaires

  • Stephan le 29.03.2020 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    @Catherine " le luxembourg a un pourcentage de personnes contaminées plus élevé que la France et les état-unis... on a beaucoup de soucie à se faire... je suis très déçue qu'on ai pas réagit en janvier-début février. " Le Luxembourg a un taux plus élevé que la France ou les États-Unis, car on effectue plus de tests. Comparez maintenant le taux de mortalité entre les pays et le verriez la différence... À savoir : 1% pour le Luxembourg et quasi 6% pour la France (pour le 29/03/2020).

    • Et la vérité? le 29.03.2020 16:11 Report dénoncer ce commentaire

      On effectue largement moins de tests qu'en France qui en fait 30000/jours, donc arrêtez l'intox, ce n'est pas un jeu. Au GDL moins de 2% de la population fut testée. Proportionnellement on a plus de cas et plus de morts que nos voisins. Vu les soi-disant moyens du pays et le gouvernement qui dès le départ assurait que l'on était préparé, ce n'est pas admissible. Mais pour évoluer il faut savoir apprendre de ses erreurs... bref c'est pas gagné.

    • La vérité le 29.03.2020 21:12 Report dénoncer ce commentaire

      30000 test par jours !? Bizarre, quand même le président Macron signalait encore, il y a quelques jours: "L'objectif est d'attendre les 10 000 tests journaliers" !?

    • @Et la vérité: et bien .. faux le 30.03.2020 14:03 Report dénoncer ce commentaire

      Le Ministère de la Santé affiche actuellement 5000 tests par jours en France. Vous confondez avec une annonce faite par Jérôme Salomon que d'ici fin Avril, la France espère pouvoir réaliser 29000 tests par jours.

  • Ecolo le 29.03.2020 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Nous savons qu'il y aura une pénurie de légumes et de Fruits à cause du manque de main d'œuvre étrangère ! Si le gouvernement se souciait de la santé des résidents, il obligerait tous ses fonctionnaires confiner dans leurs maisons , à planter dans les champs des paysans des fruits et des légumes pour nourrir tout le pays.

    • Zorro le 29.03.2020 13:54 Report dénoncer ce commentaire

      Enfin une proposition sensée : réquisitionner les fonctionnaires pour aider les citoyens!

    • Xettoise le 29.03.2020 15:19 Report dénoncer ce commentaire

      mais oui. pas bête du tout ! il y aurait moins de joggeurs "d'opérette" et ils feraient de l'exercice physique.

  • jesuisfandevous le 29.03.2020 12:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Robin Hut - bravo Robin vous avez tout résumé ... goût semble si mieux ici mais on ne peut s’empêcher de regarder chez nos voisins ! Bah oui le lait local ou la moutarde locale ça va 5 minutes voilà nos deux richesses ici on s’ennuie très vite ici je vous l’accorde

  • Citoyen 57 le 29.03.2020 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    Aux journalistes de l Essentiel: posez vous vous la question de savoir ce que l'on peut faire avec le sang ou le plasma de gens qui ont eu le covid 19 et qui sont maintenant guéris.Il est chargé d'anticorps.Que peut on faire avec ?peut etre le transfuser aux gens malades.(sérum) voir USA. Ceci n'est pas un commentaire.Source : cousine volontaire professeur reconnue en biologie moléculaire rappelée par le cnrs et l'inserm.

  • RONALDO le 29.03.2020 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut premier lire un peu pour pas dire e bêtises... pandémie en fin 2019??? Le virus a été découvert en Europe en janvier !!! La pandémie a été déclarée le 11 mars!!!! Inacceptable c’est de dire de mensonges !!!!

    • xettoise le 29.03.2020 15:23 Report dénoncer ce commentaire

      @ Ronaldo : c'est pas une bêtise , voir le scandale des deux sénateurs Richard Burr et Kelly Loefler déjà informés à cette époque. il faut se documenter monsieur Ronaldo https://

    • Confusion le 29.03.2020 18:25 Report dénoncer ce commentaire

      Il y a un petit erreur en bas. Ce n'est pas la pandémie globale qui a été déclarée fin 2019, mais c'est le gouvernement chinois qui enfin a avoué l'épidémie dans son pays en décembre 2019. Mais, à mon avis, le virus était déjà arrivé en Europe avant le mois de décembre, à cause de tous les voyages de tourisme et d'affaires entre l'Europe et la Chine. Ce n'est pas un hasard que dans le nord d'Italie il y a beaucoup d'usines qui travaillent avec la Chine et que c'est là-bas que le virus s'est propagé tellement avant d'être noté enfin (trop tard) par les médecins.