Avenir du Luxembourg

14 novembre 2016 14:21; Act: 14.11.2016 15:04 Print

Le pays doit «bouger plus vite que les autres»

LUXEMBOURG – L'étude de l'américain Jeremy Rifkin a été présentée ce lundi. Cinq mesures stratégiques, dans neuf thématiques, pour préparer le Grand-Duché au futur.

storybild

«Les résultats de l'étude constituent une orientation générale pour le développement futur du pays», souligne le ministre de l’Économie, Étienne Schneider. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet

Une partie des premières mesures et projets qui vont être mis en œuvre «à court terme» au Grand-Duché, suite à l'achèvement de l'étude Rifkin, dite de «Troisième révolution industrielle» lancée il y a un an, a été dévoilée ce lundi à Luxexpo. Il est question de promotion de l'électromobilité et lancement d'un programme pour des véhicules personnels sans émissions. De l'établissement d'une feuille de route pour une production alimentaire durable basée sur la confiance et la transparence. De la réalisation d'un projet-phare pour démontrer l'apport socio-économique des quartiers/villes smart, durables et circulaires. Ou encore de la construction d'un Internet national de l'énergie...

Présenté dans le cadre du «Luxembourg Sustainability Forum 2016», le document de 475 pages doit «rendre le modèle économique existant plus durable et interconnecté», résument le ministère de l’Économie, la Chambre de commerce et l'IMS, qui ont collaboré avec les équipes du prospectiviste-économiste américain Jeremy Rifkin. Cinq mesures considérées comme stratégiques ont été dégagées dans neuf domaines (énergie, mobilité, construction, alimentation, industrie, finance, économie intelligente, économie circulaire, «prosommateur» et modèle social).

Potentiel d'emploi

Le détail de ces réflexions sont téléchargeables sur troisiemerevolutionindustrielle.lu. «Les résultats de l'étude constituent une orientation générale pour le développement futur du pays», souligne le ministre de l’Économie, Étienne Schneider. Et de poursuivre: «Ce sont des idées, on doit maintenant continuer de discuter. Avec la population, avec les organisations, même celles qui n'ont pas voulu prendre part. C'est le point de départ d'une longue histoire». Pour la suite, le gouvernement annonce la consultation des principales institutions et organisations du pays sur le sujet. Suivra un débat à la Chambre des députés. L'application des décisions se fera via les structures existantes ou à créer. Un comité de suivi sera constitué pour garantir l'après-Rifkin.

«Il y aura besoin d'emplois pour construire les nouvelles technologies, les infrastructures. Il ne faut pas avoir peur des technologies, il y aura de nouveaux types d'emploi. L'économie du partage, c'est le plus gros potentiel d'emploi dans le monde», a voulu rassurer Jeremy Rifkin, sans s'engager à chiffrer le nombre de postes qui se créeront. Mais il y en aura pour «deux générations». «Il n'y a pas de plan B, on bouge vers une société digitale. Et il faut bouger plus vite que les autres», estime l'Américain.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Poco le 14.11.2016 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu'il faut c'est du calme... trop de stress, trop des objectifs, des fois nous courons comme poules sans tête vers on ne sait où... et la vie se passe comme ça.

  • stacato le 14.11.2016 16:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et il a été payé 400000€ pour pondre ca ???

  • Richard. le 14.11.2016 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    Société du partage,c'est bien joli sur le papier,mais quid de la concurrence déloyale des Uber,Rb&B etc,pour le moment celà détruit surtout les emplois taxés et le jour où on les taxera,celà soulèvera des protestations et le rêve sera fini,mais le mal sera fait.

Les derniers commentaires

  • MATHIS le 15.11.2016 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ce matin le quotidien nous dit, page 2, que le tout a couté une certaine somme et Mr Schneider nous informe que il s'agit du coût d'un petit rond point. Ok. J'ai compris que l'histoire des pains au chocolat français se traduit chez nous en ronds-points et que les politiciens ne connaissent pas leur prix qui est d'environ 80.000 Eur. Si on avait dit deux Aston Martin nous aurions mieux compris. Ma question est " mais il n'y a pas au Luxembourg des savants qui nous indiquent les projets futurs? et pourquoi ces 475 pages ne sont pas écrites en luxembourgeois?

  • Camus le 15.11.2016 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    ahah, merci pour cet article, j'ai bien rigolé :)

    • Malediction le 15.11.2016 10:09 Report dénoncer ce commentaire

      Malheureusement, ce n'est pas drôle... et vous souquerez parce que des fonctionnaires croient savoir... Et que dire de vos enfants...

  • Haas le 15.11.2016 07:51 Report dénoncer ce commentaire

    Encore Beaucoup de bka bla pour ne rien dire. Calmer vous un peu.

  • Consulting le 15.11.2016 07:08 Report dénoncer ce commentaire

    Le partage et le digital, je suis un pionnier : çà fait plus de 10 ans que je les pratique avec les femmes de mes voisins !

  • On est pas des canards le 15.11.2016 00:32 Report dénoncer ce commentaire

    450.000€ pour un plagia de Trotsky. Voila comment est transféré votre argent dans des institutions comme la Fondation Clinton. Comme il est interdit qu'un pays étranger finance une organisation américaine, on se fait facturer un rapport avec de vielles idées remaniées à un américain, et lui, "fait don" d'une bonne partie à l'organisation américaine.