Au Luxembourg

29 janvier 2020 14:16; Act: 29.01.2020 16:02 Print

Le pays fait face à «un système de santé en crise»

LUXEMBOURG - Les médecins accordent une bonne note au ministre de la Santé et jugent sévèrement celui de la Sécurité sociale.

storybild

Le pays fait face à un nombre toujours insuffisant de praticiens. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est un bilan mitigé qu'a dressé mercredi l'AMMD (Association des médecins et médecins-dentistes) du travail des ministres de la Santé et de la Sécurité sociale, Étienne et Romain Schneider. C'est le remaniement gouvernemental qui prévoit que Paulette Lenert (LSAP) reprend la Santé à Étienne Schneider, qui a incité l'AMMD à rappeler les urgences du système.

Son président, Alain Schmit, n'y va pas par quatre chemins: «Nous dressons le constat d'un système de santé en crise». Un nombre toujours insuffisant de praticiens, des problèmes liés au dossier de soins partagés, une digitalisation trop lente et, en général, un système qui étouffe dans les lourdeurs administratives. Mais le bilan du ministre de la Santé est jugé meilleur que celui du ministre de la Sécurité sociale.

Évolution

«Nous avons constaté chez Étienne Schneider une prise de conscience et une compréhension des enjeux. La Sécurité sociale n'était pas réceptive et a freiné le progrès». Aussi l'AMMD a-t-elle conçu un nouveau système au sein duquel généralistes, spécialistes, hôpitaux et patients sont mieux mis en réseau par le biais d'une application.

Ce concept intègre également la création de structures ambulatoires, cogérées par les médecins et les responsables des hôpitaux, qui pourraient effectuer des interventions ambulatoires et ainsi délester les hôpitaux. «Le but est de mieux diriger le patient». Reste à voir si ces idées trouveront des répercussions politiques.

(Maurice Magar/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 29.01.2020 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Nos médecins et le ministre de l'économie se préoccupent plus du confort et des finances des médecins que du bien être des patients et la qualité des soins.

  • invalide avec maladie incurable le 29.01.2020 16:35 Report dénoncer ce commentaire

    le pire sont les médecins de contrôle de la cns! ils ont le culot de juger p.ex. l'invalidité à vie d'un ouvrier ou fonctionnaire, après l'avoir vu 10 min. Les avis de médecins spécialistes avec bac + 12 sont "jugés" par un contrôleur qui est tout juste généraliste (bac +6) et ne connâit rien des pathologies "examinées" par le contrôleur inapte. un scandale, à part leur façon arrogante et humiliante de traiter les gens malades, pas idiots.

  • René Rak le 29.01.2020 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La médecine et les soins sont très chers. Dentistes, semelles orthopédiques,etc. Bénéfice pour Sécurité Sociale mais faillite pour le citoyen.

Les derniers commentaires

  • Bernard Bosseler le 31.01.2020 14:25 Report dénoncer ce commentaire

    oh oui la bonne sante ne préoccupe guère seulement le pognon pour certains signé époux d'une morte

  • Paolo le 30.01.2020 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Le DSP est une très bonne idée. Je ne comprends pas les critiques de AMMD. Peut être un peut plus de travail pour un docteur, mais en général, ce sont les généralistes les plus concernés. On donne accès dans son DSP à un Docteur et c´est tout. Rien à discuter auprès de son docteur !

  • Becky le 30.01.2020 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est en fait bac + 9. Un médecin généraliste fait aussi une formation spécifique qui dure 3 ans

  • josee le 30.01.2020 07:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je suis tout à fait d'accord, que certains médecins sont incompétents au contrôle de la dans,sous prétexte que vous aviez une patologie méconnu qui ne vous a pas handicapé pendant 25 ans et suite à un accident vous avez la maladie qui c'est aggravé, une discopathie avec séquelles, migraine etc. suite à une chute d'un étage .On vous demande combien de marche alors que vous vous réveillez au bas des marche et combien vous buvez, occassionellement ou habituellement. maintenant je suis avec une canne, pas de revenu adem épuisé 57 ans et accordé 8% invalidité, ministère du travail ne fait rien et la santé aussi. j'ai perdu tout. voilà le système de la santé. je vis seule

    • Mathilde D le 30.01.2020 12:26 Report dénoncer ce commentaire

      On ne peut tout de même pas tous aller se faire soigner en France, même si avec leur aide médicale d'Etat c'est très tentant.

  • hein? le 30.01.2020 01:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce vraiment possible qu'on ne prend pas en charge, ni médicalement ni financièrement, un patient dont on ignore la cause de sa maladie, donc pas sur "la liste"?