Au Luxembourg

18 décembre 2017 17:03; Act: 19.12.2017 10:13 Print

Le plurilinguisme dans les crèches fait débat

LUXEMBOURG - Interrogé sur des cas de parents réticents au plurilinguisme dans les crèches, le ministre de l'Éducation nationale indique ne pas être au courant.

storybild

Depuis octobre 2017, toutes les crèches et autres structures prestataires du chèque-service accueil communiquent avec les enfants en luxembourgeois et en français. (photo: Isabella Finzi)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le programme d'éducation plurilingue mis en place en octobre dernier dans les crèches et autres structures prestataires du chèque-service accueil serait-il contesté par certains parents? C'est en tout cas ce qu'affirme Françoise Hetto-Gaasch, députée CSV: «Étant d'avis que leurs enfants sont déjà exposés à suffisamment de langues, un certain nombre de parents refusent carrément que leur enfant soit familiarisé en plus avec le luxembourgeois. C’est la raison pour laquelle certains parents demandent alors au personnel de la structure d’accueil d’exclure leur enfant des activités tenues en langue luxembourgeoise».

Interrogée par la députée, Claude Meisch, ministre de l’Éducation nationale, affirme que ses services n'ont pas été informés de tels cas. Au contraire, il explique avoir reçu ces derniers mois des «retours très positifs» sur l'éducation plurilingue.

Le ministre fait preuve de fermeté

Dans le même temps, le ministre admet qu'il puisse y avoir des parents demandant à une crèche de, par exemple, reporter l’exposition de leur enfant à une nouvelle langue ou qu’ils expriment le souhait, «pour quelque raison que ce soit», que leur enfant n’apprenne pas la langue luxembourgeoise.

Mais il fait preuve de fermeté, rappelant que «la loi prévoit que chaque enfant de 1 à 4 ans a droit à 20 heures d’encadrement gratuit par semaine au titre de l’éducation plurilingue dans une structure prestataire du chèque-service accueil, ce qui équivaut à accepter la participation au programme d’éducation plurilingue. [...] Ni les parents qui souhaitent bénéficier du chèque-service accueil, ni une crèche prestataire du chèque-service accueil ne pourront s'en soustraire».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • marco55555 le 18.12.2017 18:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que les parents qui refusent que les trois langues officielles du pays qui les accueils soient enseignées à leurs enfants devraient alors aussi refuser les chèques services pour être cohérent.

  • ..!!.. le 18.12.2017 20:23 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas ceci:"un certain nombre de parents refusent carrément que leur enfant soit familiarisé en plus avec le luxembourgeois. C’est la raison pour laquelle certains parents demandent alors au personnel de la structure d’accueil d’exclure leur enfant des activités tenues en langue lux.". Question idiote de ma part: Est ce que le personnel doit suivre les instructions des parents ou du ministre? Ne serait il pas plutôt aux parents de ne pas mettre leur enfant dans cette crèche?

  • Mino le 19.12.2017 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci au Luxembourg pour le plurilinguisme. Grâce à lui, depuis le plus jeune âge je suis exposé à toutes les cultures et cela est un atout incontestable. Sans parler des nombreuses langues comprises (pas forcément toutes maîtrisées mais cela permet l'ouverture d'esprit).

Les derniers commentaires

  • Fred le 19.12.2017 21:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @bertrand : alors part plus tot et laisse une planète saine à la future génération ! Merci

  • James le 19.12.2017 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    ceux qui ne sont pas d'accord ce sont des frontaliers qui veulent encaisser les chèques sans contrepartie

  • la Fouine le 19.12.2017 15:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la connaissance des langues est une excellente chose. elle permet une ouverture d'esprit ainsi que se déplacer dans le monde en les utilisant. pour ma part je parle italien, français, espagnol, allemand et notion de portugais arabes et luxembourgeois. malgré cela le Luxembourg ne considère pas que c'est un atout. donc pourquoi apprendre une langue qui en fait ne nous servira qu'à répondre dans un café luxembourgeois. le travail que nous faisons chez vous comme vous dites , égal la mie de pain qui reste sur la table après que vous ayez mangez le sandwich.

  • perruque_de_trump le 19.12.2017 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    "C’est la raison pour laquelle certains parents demandent alors au personnel de la structure d’accueil d’exclure leur enfant des activités tenues en langue luxembourgeoise" Absolument scandaleux. On est au GDL ici, et le Luxembourgeois est la langue nationale. Je peux comprendre que des gens arrivés ici une fois adultes et qui ne sont pour ainsi dire jamais exposés aux Luxembourgeois (secteur de la contruction par exemple) ne sachent pas le parler même après avoir vécu ici 30 ans, mais ne pas vouloir donner l'opportunité à ses enfatns d'apprendre une langue, c'est tout simplement stupide.

  • vivi le 19.12.2017 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien parlé, Fred.