Homme abattu

01 août 2021 20:38; Act: 02.08.2021 08:24 Print

Le policier a-​​t-​​il répliqué de manière proportionnée?

ETTELBRUCK - Le CSV s'interroge sur les tirs du policier qui ont provoqué la mort d'un homme suspecté de vol avec violence, samedi à Ettelbruck. Filmée, la scène suscite de nombreux commentaires.

storybild

Un homme menaçant a été abattu par la police à Ettelbruck, samedi.

Sur ce sujet
Une faute?

Un individu mortellement blessé par la police en pleine rue, au Luxembourg, sous le regard médusé de plusieurs personnes. Peu commune, la scène traumatisante a généré un torrent de réactions sur les réseaux sociaux. Qui plus est, l’intervention, fatale à l'homme suspecté d'un vol de voiture avec violence, a été filmée par des témoins. Du début à la fin.

D'après les premiers éléments fournis par le parquet, l'homme «est sorti de la voiture» après une course poursuite interrompue par une patrouille à Ettelbruck, «et a attaqué les officiers de police avec un couteau. Dans la foulée, un des policiers a fait usage de son arme de service». Une situation qui semble s'apparenter à de la légitime défense, selon la version du parquet, mais qui ne convainc pas certains internautes.

«De nombreux commentaires négatifs»

Sur les réseaux sociaux, les avis sont partagés entre ceux qui saluent les forces de l'ordre et ceux qui estiment la réaction du policier disproportionnée. Des interrogations qui ont déjà gagné la sphère politique. Dès dimanche, le CSV a posé une question parlementaire urgente. Signée par les députés Marc Spautz, Léon Gloden, Laurent Mosar et Gilles Roth, la question souligne «les nombreux commentaires négatifs par rapport au comportement des officiers de police».

Le ministre de la Sécurité intérieure, Henri Kox (Déi Gréng), est appelé à s'exprimer sur «le déroulement exact des événements», le profil de l'individu ou encore sur «les circonstances» lors desquelles les agents ont «le droit de faire usage de leur arme à feu».

La loi sur l'usage des armes et autres moyens de contrainte par les membres de la force publique livre un premier élément de réponse. La législation permet à la police «de faire usage des armes blanches ou des armes à feu, en cas de nécessité absolue lorsqu'ils sont attaqués même sans armes ou qu'ils sont menacés par des individus armés». D'autres cas de figure détaillés dans la loi semblent pouvoir s'appliquer à ce cas précis. Reste à savoir si l'enquête validera le recours au pistolet.

«Réaliser un tir précis»

D'aucuns se sont également interrogés sur le choix du policier de ne pas viser les jambes du suspect ou toute autre partie du corps moins à risque de blessures létales. Un expert spécialisé dans la formation des policiers aux tirs évoque ainsi «le stress, la peur et l'adrénaline». Autant d'éléments qui empêcheraient un agent de «réaliser un tir précis». Avec tous les risques que cela comporte, notamment celui de «blesser un civil avec une balle perdue».

Cette affaire fait écho à une autre intervention au cours de laquelle des tirs d'un policier avaient provoqué la mort d'un suspect au terme d'une course poursuite. Le 11 avril 2018, un Néerlandais de 51 ans avait démarré en trombe, à Bonnevoie, avant d'être stoppé par trois coups de feu mortels d'un jeune agent de police. Un an plus tard, ce dernier avait été mis en examen pour «homicide volontaire et coups et blessures volontaires».

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Boby9362 le 02.08.2021 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonjour à touts, il n'y a aucune question a se poser !! le policier a bien reagit ???????? . Si on commence avec ce genre de question de la part du CSV, c'est la porte ouverte a touts les cinglés qui voudrons attaqué des policiers . Maintenant les cinglés savent que si ilq attaquent un policier avec une arme, ile en paieront le prix. Bravo a tout les plociers et spécialement a celui qui a abattut le criminel il a sauvé la vie de son coéquipuer !!

  • ggd le 02.08.2021 09:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la police n’a même plus le droit de se défendre, le monde est fou! La victime a agresse une personne au couteau et il sen prend ensuite au policier, qui se défend. Normal. Oh mais le policier aurait dû attendre de se faire poignarder avant de tirer? Pfffffff

  • Hardliner le 02.08.2021 09:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on joue avec le feu, on risque de se bruler. Très simple et logique!

Les derniers commentaires

  • houyam haddou le 06.08.2021 22:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne soutiens pas la police , il faut une enquête, voilà le résultat d’engager des jeunes sans qualification !

  • vdv le 05.08.2021 23:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces que on le culot de défendre ce bandit voleur sont comme lui. Merci à la police que a fait son travail et bien. Un de moins merci

  • Marco le 05.08.2021 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans discussion . Il a bien fait son job

  • Mäi Land le 05.08.2021 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On peut parler de la victime qui s’est fait voler la voiture au lieu de parler de ce voleur qui ne mérite vraiment pas? Je veux bien participer à une cagnotte pour celui qui s’est fait voler sa voiture. C’est le monde à l’envers. Il faut remettre les choses en place, la victime c’est celui qui s’est fait voler et pas le voleur mort.

  • Mimi le 05.08.2021 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une cagnotte pour ce genre d’individu,non mais on est en plein délire !