Coronavirus au Luxemburg

09 juin 2020 06:59; Act: 09.06.2020 09:47 Print

Le recours à une app de traçage n'est plus exclu

LUXEMBOURG - Pour éviter une potentielle nouvelle vague d’infection au coronavirus, le gouvernement envisage le traçage électronique, sous conditions.

storybild

Réalisé via smartphone, le traçage devrait être «volontaire», en garantissant «un consentement libre et éclairé», «réversible». (photo: AFP/Catherine lai)

Sur ce sujet
Une faute?

Jusqu’à très récemment, le Luxembourg était réticent face au tracking, le traçage automatisé via une application mobile des contacts d’une personne infectée au Covid. Il préférait un traçage manuel. Mais le Premier ministre, Xavier Bettel, et la ministre de la Santé, Paulette Lenert, ont indiqué lundi que le gouvernement envisageait de revenir sur cette décision, en cas de nécessité et sous conditions.

La Commission nationale d’éthique (CNE) s’est fendue d’une prise de position de treize pages sur la forme que pourrait prendre ce traçage. Réalisé via smartphone, celui-ci devrait être «volontaire», en garantissant «un consentement libre et éclairé», «réversible». La personne doit pouvoir changer d’avis à tout moment et effacer ses données, dont la durée doit être limitée. L’enregistrement des contacts par Bluetooth est aussi préféré, car il est jugé moins intrusif qu’une géolocalisation.

La CNE relève les inquiétudes du public concernant une «potentielle surveillance totale, voire totalitaire». Mais elle rappelle que le confinement est aussi «un drame» et une atteinte aux libertés, notamment à celle de circuler, un droit fondamental. La CNE souligne aussi que le traçage manuel a ses limites. Elle estime que peu d’infectés s’y soustraient, car ils se sentiraient «coupables» de propager la maladie. Mais le procédé reste très fastidieux.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ounimech le 09.06.2020 07:40 Report dénoncer ce commentaire

    non merci sans moi!

  • dubai le 09.06.2020 07:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Apple et/ou Google sont passés par là. Est-il prouvé que ces applications fonctionnent réellement et que les données des gens restent anonymes et/ou seront effacées ? Je n’y crois pas un seul instant. Pas pour moi merci !

  • Trop top le 09.06.2020 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi pas nous implanter des puces bientot on a vu tant de scénario stupide de film qu on a deja l impression de plus en plus d etre manipuler ,a titre personnel je refuse

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 09.06.2020 22:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certainement pas ! On est déjà assez fliqué comme ça. Si trop peu de personnes le font, ils obligeront de le faire au travers d’une mise à jour du système du téléphone. Seuls ceux qui ont désobéit ont survécu à la raffle du Vélodrome d'Hiver ! Attention.

  • merci le 09.06.2020 19:49 Report dénoncer ce commentaire

    alors offrez-moi un iPhone, merci

  • Anti App le 09.06.2020 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un tattoo sur le front pour tous les infectés!

  • Ok si le 09.06.2020 16:45 Report dénoncer ce commentaire

    Nos élus, politiciens, ministres ou autres installent une application pour les tracer afin de savoir s'ils vont travailler, faire du lobbyiste, quel mandat ils ont dans les sociétés, ou ils voyagent - business, etc. Après avoir montrer l'exemple je serai d'accord.

  • Réaliste le 09.06.2020 16:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien n arrêtera la marche en avant de l intelligence artificielle. Grâce à elle fini les manifestations fini les vols fini la violence policière...Fini la liberté