Déconfinement au Luxembourg

19 juin 2020 17:47; Act: 20.06.2020 08:04 Print

Le retour des classes entières à partir du 29 juin

LUXEMBOURG - Le gouvernement a décidé de réunir les actuels groupes A et B dans les classes. Claude Meisch a présenté les nouvelles mesures ce vendredi soir.

Sur ce sujet
Une faute?

«Les ministres réunis en conseil ont marqué leur accord avec l’abandon de l’enseignement en alternance à partir du 29 juin 2020», a indiqué le gouvernement dans un communiqué, vendredi. Les actuels groupes A et B vont être réunis afin de reformer des classes entières, dès la semaine du 29 juin. Et ce jusqu’au 15 juillet, début des grandes vacances d’été.

Le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, s'est exprimé sur l'organisation scolaire, ce vendredi soir. Il a présenté les «mesures supplémentaires de déconfinement dans le secteur de l'éducation».

«Il faut refaire un pas vers la normalité au niveau de l'école»

«Il restera donc 13 journées entières où l'éducation se fera tous les jours», a précisé Claude Meisch. «Ces 13 jours nous permettront de terminer du mieux possible l'année scolaire pour que chaque élève ait une bonne base pour la rentrée de septembre, sans souci. On va continuer de se concentrer sur l'essentiel, c'est ça qui importe et c'est dans ce sens que l'on va utiliser ces journées de manière intense».

«Le modèle A/B a bien fonctionné», a poursuivi le ministre de l'Éducation. «Grace à ces petits groupes, on a respecté la distance entre les élèves et on a pu mesurer les progrès des élèves. Les enfants ont dû néanmoins renoncer à une partie de l'enseignement auquel ils avaient droit pour freiner la propagation du Covid-19. Aujourd'hui, la situation sanitaire est différente et le nombre de tests ne cesse d'augmenter chaque jour. Avoir moins d'infections par jour au Luxembourg n'est pas possible actuellement, il faut donc refaire un pas vers la normalité au niveau de l'école».

«Des tests toutes les semaines»

«On reste à l'école de 8h à 13h, l'horaire est identique, sauf que les groupes A et B seront désormais ensemble. Rien ne change au niveau de l'accueil, l'après-midi» a précisé Claude Meisch. «La protection buccale est recommandée dans l'enceinte de l'école jusqu'à ce que l'on soit assis et les mesures sanitaires sont toujours nécessaires. On va rassembler la classe, mais on maintient toutes les autres mesures de sécurité. L'ouverture de l'école sera accompagnée d'un test à large échelle. Une personne par groupe de cinq sera testée chaque semaine pour avoir une bonne image de la propagation du virus. Il faut se laisser tester pour avoir une société plus sûre et nous permettre de bouger davantage. Avec les tests, on se protège soi-même, de même que les autres».

«C'est un pas en avant de plus vers la normalité et il faut apprendre à vivre avec le Covid-19», a encore rappelé le ministre de l'Enseignement. «On veut terminer l'année scolaire avec le plus de normalité possible. Ils vont pouvoir revoir leurs camarades de classe et c'est important pour les élèves, surtout pour ceux qui vont quitter l'établissement. Ceux-là pourront dire au revoir à l'école et à l'établissement. L'école est aussi l'endroit où la vie des jeunes est structurée et cela donne du sens aux élèves. C'est aussi l'endroit où l'on forge les amitiés».

«Pas de colonie avant le 15 juillet»

«Dans le fondamental, l'enseignement à distance n'était pas aussi évident», a reconnu Claude Meisch, «et on va pouvoir reprendre les retards pour que tout le monde soit en forme au moment de la rentrée. C'est à nous de faire en sorte que le Covid-19 ne soit pas responsable d'échec de carrière. Dans les semaines à venir, on présentera des mesures ciblées pour récupérer certains niveaux avant la reprise de la nouvelle année scolaire en septembre. Dans la mesure du possible, le sport à l'école pourra également être proposé. Ce sera à l'enseignement de le proposer. Faire beaucoup d'activités à l'extérieur et dans la nature est recommandé car le risque d'être contaminé est moindre qu'à l'intérieur».

«On ne prendra pas de risques pour les élèves vulnérables qui vont rester à distance», a confirmé Claude Meisch. «Nous comprenons les angoisses des personnes vulnérables et nous les protégerons à l'avenir. À partir de lundi prochain, les excursions sont à nouveau possible. Nous savons que le programme des cinq leçons par jour doit être assoupli. Les élèves ont besoin de distance par rapport au Covid-19 et une excursion d'un jour pourra faire beaucoup de bien. Nous n'autoriserons toutefois pas les colonies jusqu'au 15 juillet».

Les questions de la presse

Nous encourageons les enseignants à faire des activités sportives, mais ce ne sera pas possible dans l'enseignement secondaire. Quand les piscines seront ouvertes, on se tiendra également aux règles qui sont d'application.

Combien d'élèves ont été testés positifs après le confinement? Nous avons une partie de ces informations sur les enseignants et les élèves qui ont été testés positifs au Covid-19, mais nous n'avons pas de chiffres détaillés. Un ministre ne doit pas être informé de tout et c'est normal. Depuis le 4 mai, on estime qu'il y a eu une quinzaine de cas dans toutes les écoles. Chaque personne testée positive a été isolée et ceux qui avaient des contacts étroits avec ces personnes étaient mis en quarantaine. La totalité de la classe n'était pas en quarantaine.

Retour à la normalité pour les crèches dès le 15 juillet?

On a freiné le nombre de tests, car on s'est rendu compte qu'il y avait peu de cas positifs. On voulait utiliser les ressources correctement. En testant une personne dans un groupe de cinq, on espère avoir d'autres enseignements. Si c'est nécessaire, on remettra en place de nouvelles mesures dans les mois à venir. C'est ça apprendre à vivre avec le virus.

Au niveau des heures supplémentaires, beaucoup d'enseignants du fondamental ont participé et cela démontre leur engagement. Tout le monde a essayé de faire le maximum. À la fin, on pourra aussi faire le bilan par rapport aux contrats supplémentaires (+ de 1 000).

Au niveau des crèches, on se donne rendez-vous vendredi prochain. Après le 15 juillet, on fera un grand pas vers la normalité pour les crèches, mais ce sera encore discuté la semaine prochaine avec le ministère de la Santé.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dany le 19.06.2020 18:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les lycées? Classes complètes aussi?

  • LUX le 20.06.2020 16:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est vrai que 15 jours d'école vont changer le monde! Des risques inutiles

  • Observer le 20.06.2020 12:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si il y a du retard a ratrapper en enseignement, pourquoi on ne racourcit pas les vacances d'été de quelques semaines.Soyez flexible pendant la crise!Changez les habitudes!

Les derniers commentaires

  • Emiliec54 le 21.06.2020 20:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce-que l’école sera toute la journée ?

  • Emiliec54 le 21.06.2020 20:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce-que ça sera des journées d’écoles entières ou juste les matins ?

  • Pourquoi 15 jours avant les vacances été le 21.06.2020 13:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ils font tout ce qu'il faut pour cela reparte de plus belle. Qu'est ce qu'ils ont dans la tête au gouvernement ? Un rapport avec les BigPharma pour nous imposer leur fameux vaccin ARN qui n'a jamais été testé et dont le principe est de modifier notre ADN pour produire de quoi empècher le virus de se multiplier.

  • surfeuse le 21.06.2020 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on regarde les infections actives il y’a des jeunes. La moyenne est passée de 46 ans (moyenne inchangée depuis mars) a 45

  • mouscor69 le 21.06.2020 01:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme on dit dans un film Il est l’heure mon Seignor