Au Luxembourg

22 janvier 2019 16:34; Act: 22.01.2019 16:42 Print

Le risque de pauvreté est élevé pour les jeunes

LUXEMBOURG – Le Grand-Duché est le deuxième pays européen où le risque de pauvreté est le plus élevé pour les 18-24 ans, selon une étude européenne.

storybild

Seule la Roumanie présente un risque de pauvreté supérieur au Luxembourg pour les jeunes. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le Luxembourg se retrouve mal placé dans un classement européen sur la pauvreté. D’après une étude Eurostat publiée mardi, à partir de chiffres de 2017, le risque de pauvreté concerne 20% des résidents de 18 à 24 ans qui travaillent. Seule la Roumanie fait pire dans l’Union européenne, avec 28,2%, tandis que la moyenne du continent se trouve à 11%.

La méthode de calcul explique en grande partie cette statistique qui peut paraître étonnante. Sont considérées comme faisant face à un risque de pauvreté les personnes dont le revenu n’atteint pas 60% du revenu médian de leur pays. Or, le niveau des salaires au Luxembourg fait que moins de jeunes travailleurs atteignent ce seuil qu’ailleurs.

Dans les pays voisins, le risque de pauvreté pour les jeunes se trouve en dessous de la moyenne européenne en France (10,6%) et en Belgique (9,4%). Il se trouve légèrement au-dessus en Allemagne (12,6%).

Junge Luxemburger sind am zweitstärksten von Armut bedroht

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean II le 22.01.2019 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est sûr avec les impôts que les jeunes célibataires paient c'est beaucoup , beaucoup trop .

  • Ciné Marre le 22.01.2019 18:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut oublier que les jeunes gagnent aujourd'hui autant qu'il y a 20 ans à diplômes égales. Sauf que les prix eux ne sont pas ceux d'il y a 20 ans dans l'immobilier surtout. Donc, pour ceux qui vivent chez papa et maman et gèrent un minimum pas de soucis mais les autres c très galère.

  • avis le 22.01.2019 19:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même au Luxembourg un jeune qui a un bac plus 5 commence avec 2500 euros donc oui ça risque d’être très dur pour nos enfants connaissant le prix des loyer sauf s’ils bossent pour l’état ou l’éducation...

Les derniers commentaires

  • Oggy le 24.01.2019 21:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Robi, j'ai du travail pour vous si vous êtes d'accord de faire 72h/semaine avec 1 week-end de libre par mois pour 1700 € nets ! ça vous intéresse Robi ?

  • Robi vum Eislek le 24.01.2019 19:31 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une triste, mais vraie réalité. Habitant le Nord du GdL, étant né ici et ayant bac+3 de l'Uni.lu, je cherche mon 1er emploi depuis juillet dernier sans succès. Du coup, je reste chez mes parents car obligé. Étant en plus fils d'ouvrier et mère au foyer, j'ai jamais eu de voiture. Et oui il n'y a pas que des riches ici. Si on ajoutait les jeunes comme moi dans les statistiques, le chiffre serait pire encore.D'ailleurs, faut arrêter de laisser le paradis des emplois aux frontaliers en grande partie parce que les jeunes d'ici comme moi y paient le prix de l'enfer.Pensez enfin à nous svp !

  • gonzi le 23.01.2019 20:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus de frais je parle de prêt et pas d’entretien du bâtiment

  • Vindulux le 23.01.2019 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg comme dans le reste du monde il y a de plus en plus, de riches et plus de pauvres. Si aux 20% des jeunes qui travaillent on rajoute ceux qui n'ont pas d'emplois la situation est certainement pire que la Roumanie. Jeune ou pas, il n'est plus tolérable qu'une personne qui travail au GDL soit pauvre. Le problème ce n'est pas les frontaliers, ni le coût du logement ou le mode de consomation mais la différence de revenu entre les riches et les pauvres. Les salaires en dessous du revenu médian (4700€) sont trop bas et ceux au dessus trop élevés Personne de devrait gagner moins de 3300€

  • Ho Mam, le 23.01.2019 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @honte, c'est comme ça quand le système se mord la queue...revenons à une vie de famille comme avant, avec maman à la maison pour attendre les enfants et préparer le repas et le ménage pour toute la famille et ainsi le père gagnerait environ 4000 € avec un seul crédit...pas des multiples et la on vivrait beaucoup mieux ! dans le pays !