Coronavirus au Luxembourg

16 septembre 2020 08:00; Act: 16.09.2020 10:24 Print

«Le risque de s'habituer aux restrictions existe»

ESCH-BELVAL - Chercheuse à l'Université du Luxembourg, le Dr Başak Bağlayan surveille les retombées des mesures sanitaires sur les libertés individuelles.

storybild

Le Dr Başak Bağlayan surveille les retombées des mesures sanitaires sur les libertés individuelles.

Sur ce sujet
Une faute?

«L’essentiel»: De quelle manière les mesures Covid peuvent-elles porter atteinte aux droits fondamentaux?

Dr. Başak Bağlayan: Confronté à la pandémie, le Luxembourg, comme les autres États, a introduit des mesures qui ont limité la jouissance de certains droits fondamentaux et libertés. La circulation des citoyens a été réduite, les activités sportives, culturelles, suspendues, les commerces non-essentiels fermés…

Cependant certaines restrictions peuvent être compatibles avec les droits de l'homme dès lors que leurs but est de protéger la santé et la sécurité publiques. Mais il faut alors respecter certains critères.

Comment décider qu'une mesure est justifiée?

Elle doit posséder une base juridique, poursuive un but légitime, être proportionnée, limitée dans le temps et non-discriminatoire. Et il faut la réévaluer régulièrement.

Le Luxembourg a-t-il été bon élève en la matière?

Jusqu'à présent je trouve qu'il s'en sort bien. Le gouvernement tente des alternatives aux restrictions, comme les tests intensifs, ce qu'il faut saluer. Mais une fois la crise passée, il faudra faire le point.

L’idée d’une application de traçage au Luxembourg n'est pas totalement écartée. Qu’en pensez-vous?

Je suis sceptique. Je comprends l’intérêt de telles applications mais elles présentent trop de risques par rapport à la vie privée, la liberté d’association, de mouvement… Et il faut tenir compte de la «fracture numérique», tout le monde n’a pas le même accès aux technologies, cela présente un risque sérieux de discrimination.

Le risque de s'habituer aux restrictions est-il réel?

Oui si la pandémie se poursuit dans le temps, il y a un risque de «normalisation» de certaines mesures dans les esprits. À mon avis, la meilleure façon de l'atténuer serait la sensibilisation à travers un débat public permanent. La transparence est cruciale.

(Recueilli par Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bouby le 16.09.2020 11:38 Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'accord ! Regardons les chiffres des hopitaux et des deces... Regardez les chiffres des autres déces via la grippe, sida, cancer, etc.... Laissez-nous vivre normalement et stop la psychose... Tout cela est disproportionné et mediatisé à l'extreme.

  • Lucas le 16.09.2020 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi, je vie comme si j'étais en prison depuis le confinement et je ne suis plus libre, ma vie ne m'appartient plus réellement, ni mon corps(futur vaccin). Il faut ouvrir les yeux, tout les gouvernements en ont profité pour devenir des gouvernements autoritaires et totalitariste (+ ou - répressif selon pays de l'UE) à la 1984 sous couvert de mesures sanitaires qui ne font pas l’unanimité dans le secteur médical en plus. La démocratie était déjà plus que limite avant, maintenant elle n'existe plus, c'est un semblant de démocratie... un paraître (voir coalition actuelle au pouvoir...).

  • coms le 16.09.2020 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    je pense bien qu'une partie de la population va tomber dans la paranoia et meme sans virus va continuer à se "proteger" exagérément..

Les derniers commentaires

  • Trump le BG le 17.09.2020 11:28 Report dénoncer ce commentaire

    Encore quelqu’un qui surfe sur la vague du Covid pour s’offrir une fenêtre médiatique.

  • pric le 17.09.2020 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans les cipa maison de retraite , il faudrait absolument que le personnel se conduise de façon professionnel . Seul le toucher thérapeutique ou soin devrait être accordé et pas de bisous et câlins sur les mR et mme seniors en entre employés à tout va . Ceci devrait être uniquement accordé aux proches amis / familles. Même après la pandémie . Bactéries et virus ( grippe gastro) circulent et font des morts aussi donc distance prudence professionnalisme pour les plus vulnérables pour leur vie et pareil .

  • Liberdad le 17.09.2020 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Le covid aura surtout été un prétexte inespéré, largement utilisé par les gouvernements pour imposer une nouvelle forme de dictature. Les mesures sont décidées que par quelques uns, et au détriment des libertés de tous. En quelque sorte une sorte de préparation, pour mieux faire passer la pilule, c'est à dire toutes les mesures d'austrérité en préparation. Mais attention, le peuple n'est pas dupe!

  • Environnement le 17.09.2020 09:55 Report dénoncer ce commentaire

    Les restrictions engendreront une baisse de consommation, et c’est tout bon pour la planète terre

  • Coup dur pour la démocratie le 17.09.2020 06:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu'il y a aussi et on en parle peu, c'est que la démocratie en a pris un sacré coup. En effet, la plupart des manifestations publiques ont été annulées ët beaucoup d'institutions ne sont plus joignable par téléphone de sorte qu'il devient pratiquement impossible d'obtenir la moindre information.