Coronavirus au Luxembourg

26 octobre 2020 18:50; Act: 27.10.2020 09:19 Print

«Le risque que la situation dégénère est réel»

LUXEMBOURG - Paulette Lenert, ministre de la Santé, est revenue sur les raisons qui ont poussé le gouvernement à prendre de nouvelles mesures.

Sur ce sujet
Une faute?

«Il est important d'expliquer pourquoi de nouvelles mesures seront appliquées», a indiqué Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé, en préambule de son intervention de lundi soir, quelques jours après l'annonce d'un couvre-feu à venir. Elle a ensuite vanté la politique gouvernementale depuis le début de l'épidémie, notamment le port du masque obligatoire, ou encore la politique de tests à grande échelle.

Des mesures plus strictes ont été prises ce mois-ci «du fait de l'augmentation du taux de positivité», a-t-elle aussi rappelé. «La crise n'est pas derrière nous», a indiqué Paulette Lenert, même si les nouvelles infections «concernent surtout de jeunes personnes». Elle a lancé «un appel à la vigilance renforcé», après l'augmentation exponentielle du nombre de cas de contaminations ces derniers jours.

Éviter le confinement

C'est dans cet esprit qu'un nouveau projet de loi et de nouvelles mesures ont été envisagés. «Nous ne voulons pas que la situation soit hors de contrôle», a martelé la ministre, tout en affirmant que le risque «qu'elle dégénère est réel». Le retour à un confinement complet est «ce que je veux éviter à tout prix», indique Paulette Lenert, qui ne veut donc pas revivre l'épisode du printemps. D'où de nouvelles mesures, comme le couvre-feu. L'horaire (23h) a été choisi «après des discussions», notamment avec les restaurateurs et les cafetiers, tandis que la date de mise en application n'est pas encore définie avec certitude: «Dans les prochains jours», a seulement indiqué la ministre, en espérant qu'il soit appliqué «avant le week-end». Les professionnels de l'Horesca doivent eux-aussi respecter la règle des 100 personnes, «par souci de cohérence».

Les grands rassemblements professionnels sont limités à 100 personnes. Pour le grand public, la limitation à quatre personnes, en plus de celles présentes dans le foyer, reste en vigueur. Des règles ont été édictées pour les supermarchés (au moins 400 m²): le nombre de clients ne peut pas dépasser un par tranche de 10 m². Des amendes de 100 à 500 euros sont prévues pour ceux qui ne respectent pas les règles concernant le port du masque, les limitations des rassemblements ou encore le couvre-feu. La sanction minimale a donc été relevée de 25 à 100 euros, via la suppression du premier palier.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dark le 26.10.2020 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec des quarts de demies mesures on y va au reconfinement allègrement.

  • Kylo le 26.10.2020 19:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi l'université ferme mais pas les écoles? Pourquoi ne pas legiférer de sort que les entreprises qui peuvent faire du télétravail n'ai pas le choix d'imposer aux salariés d'être au bureau et de risquer de s'infecter?

  • Nono le 26.10.2020 19:33 Report dénoncer ce commentaire

    Rien que la voix de la traductrice donne pas envie d’écouter !!

Les derniers commentaires

  • luxo le 27.10.2020 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est déplorable que la ministre de la santé ne propose pas de mesures pour améliorer la santé des Luxembourgeois. Interdiction des voitures en ville, Covoiturage obligatoire pour tous les SUV, interdiction de vendre de l’alcool après 18 heures même dans les bars , taxation des vendeurs de mal bouffe, bon d’achat pour des fruits et légumes bio distribués aux personnes à faibles revenus. Prime kilométrique pour ceux qui utilisent un vélo pour leurs déplacements quotidiens...

    • @Luxo le 27.10.2020 15:54 Report dénoncer ce commentaire

      Taxation sur le manque de QI aussi! En plus d'écolo fana vous me rappelez un magnétophone qui répète ce qu'il entend sans réfléchir. Covoiturage en temps de pandémie c'est une idée très intelligente!

  • pas logique. le 27.10.2020 13:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prévoir de nouvelles mesures restrictives tandis que les personnes malades s'entassent dans la salle d'attente des Assurances sociales à Hollerich. Pas très logique tout ça.

  • Réaliste le 27.10.2020 13:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle va dégénérer le moment où l OMS va s en prendre au plus de 65ans. Des personnes qui ont travaillé jour et nuit pour améliorer l avenir. Alors nous pourrons dire vraiment nous sommes en guerre les coupables les vieux.

  • Réalité mathématique le 27.10.2020 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    Haa pourquoi? Avec des chiffres qui doublent d’une semaine à l'autre la situation n'est pas encore en train de dégénérer?

  • Quidam le 27.10.2020 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    Début de la panique: certains rayons sont vides. La différence avec l'hiver passé? On voit par les produits achetés que les personnes en question ont de grandes difficultés économiques.