Transports au Luxembourg

04 septembre 2019 08:00; Act: 04.09.2019 09:10 Print

Le rythme des contrôles «ne diminue pas»

LUXEMBOURG – Avant la période de gratuité des transports publics, les exploitants des lignes de bus et de trains expliquent ne pas relâcher le rythme des contrôles.

storybild

Les CFL poursuivront les contrôles pour la première classe et pour les voyages transfrontaliers. (photo: Editpress/Alain Rischard)

Sur ce sujet
Une faute?

Six mois avant la gratuité des transports publics au Luxembourg, les opérateurs se préparent. En attendant, pas question de lâcher du lest sur les contrôles, expliquent-ils en cœur. «Le 1er mars, c’est le 1er mars! D’ici là, chaque voyageur doit disposer d’un titre de transport», indique une porte-parole de Luxtram, qui rappelle toutefois qu’il existe déjà de nombreuses périodes de gratuité, comme pendant la Schueberfouer ou la semaine de la mobilité.

«Aucun changement au niveau organisationnel n’a été fait jusqu’à maintenant, vu que la gratuité n’est pas encore applicable», indique aussi la Ville de Luxembourg, dont dépendent les contrôleurs de bus et de tram. Selon une porte-parole, le nombre de contrôles reste «approximativement le même qu’avant l’annonce de la gratuité». L’année dernière, 11 000 personnes ont été contrôlées par les services de la capitale, pour un taux de fraude de 4,63%.

Quid des machines?

Les CFL expliquent aussi qu’il n’y a «aucune raison pour diminuer le nombre de contrôles». Ceux-ci se poursuivront à l’avenir, «car la première classe restera payante, de même que les trajets transfrontaliers».

L’avenir des machines qui servent à prendre les tickets n’est pas encore défini partout. Le Verkéiersverbond, qui gère la plupart de celles de la capitale n’a pas encore pris de décision. En attendant, la maintenance continue à s’effectuer normalement. La Ville de Luxembourg précise que la plupart des appareils proposent plusieurs autres fonctions, comme l’affichage en temps réel des arrivées des bus: «Il est donc très probable que le système reste en place».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Europita le 04.09.2019 09:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La gratuité c'est nous tous qui allons la payer sous forme d'impôts, ils n'avaient qu'à mettre le billet à 1 euro symbolique, 50 ct pour les petits trajets, tout le monde aurait pris le bus en payant de bon cœur

  • Fred doudou le 04.09.2019 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que les contrôles resteront régulier afin d’éviter que la première classe soit envahie de voyageurs sans ticket

  • Philippe le 04.09.2019 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le travail des contrôleurs sera le mémé q'avant si ils font le travail sérieusement.Contrôle des tickets classe 1,Informations aux voyageurs et contrôle des départs et arrivée des trains,et problémes à résoudre avec les voyageurs.

Les derniers commentaires

  • Philippe le 04.09.2019 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le travail des contrôleurs sera le mémé q'avant si ils font le travail sérieusement.Contrôle des tickets classe 1,Informations aux voyageurs et contrôle des départs et arrivée des trains,et problémes à résoudre avec les voyageurs.

  • Realux le 04.09.2019 20:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Frees, mais la frontière est à bettembourg maintenant ? ils l'ont reculée c sur avec tout ces travaux !

  • Fred doudou le 04.09.2019 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que les contrôles resteront régulier afin d’éviter que la première classe soit envahie de voyageurs sans ticket

  • Noticket Noproblem le 04.09.2019 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    Quelqu'un a déjà vu un contrôleur donner une amende dans le train ? Si quelqu'un n'a pas de billet, j'ai toujours vu le contrôleur lui vendre un billet à 5 euros. (Jamais d'amende).

    • Julien le 04.09.2019 15:02 Report dénoncer ce commentaire

      Pareil, jamais vu d'amende

    • @Noticket le 04.09.2019 16:37 Report dénoncer ce commentaire

      Et bien, moi, j'en ai payé une de 60 eur pour un Oeko-Pass qui avait expiré il y a 4 jours.

  • Ronaldo 1998 le 04.09.2019 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est européen c est des malade ils pensent qu a leur poche normalement la France devrait suivre le Luxembourg car les transfontaliers ramène beaucoup d euros en France penser à la planète qui un jour va exploser