Journées du patrimoine

21 septembre 2019 16:16; Act: 21.09.2019 16:45 Print

Des skateurs investissent un ancien abattoir

LUXEMBOURG - Les amateurs de skate et de street art se sont donnés rendez-vous au Schluechthaus ce samedi à l’occasion des Journées du patrimoine.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«J’introduis mon univers d’ado à mes enfants. C’est ici que j’ai initié le skate il y a une vingtaine d’années», racontait Gaetano, 37 ans, présent ce samedi aux anciens abattoirs d’Hollerich à Luxembourg-Ville. Streetart et passion du skate n’ont pas seulement attiré Gaetano et ses deux enfants Giana, 7 ans et Matheo, 11 ans originaires de la capitale.

Parmi eux, le petit Eric de 4 ans improvisait lui quelques tricks lors des ateliers de skateboard pour petits. «La passion pour le skate, il l’a hérité de son père», précise Stéphanie, 35 ans, en lançant un regard accusateur à Julien, le papa d’Eric. «Qui dit skate dit streetart. C’est pour ça que cet endroit est tapissé de graffs. C’est de l’art contemporain comme tout un autre», relatait le père de famille de Cessange.

«L’attachement familial»

Pour Fabien, 42 et Jeremy, 39 ans, c’est «l’attachement familial» qui les conduit au Schluechthaus lors de cette édition des journées européennes du patrimoine. «Nous avons des membres de familles qui ont travaillé ici quand cet endroit était encore un abattoir. Notre père nous en parlait souvent», se souviennent les deux frères de Lamadelaine en contemplant les photographies retraçant le passé des lieux. «En tout cas, ça ne ressemble pas du tout à qu’il nous racontait», riaient-ils en ajoutant que «l’endroit aurait été bien plus joyeux avec tous ces graffitis à leur époque».

Pour Jade 17 ans et son amie Eli, 16 ans, deux skateuses débutantes, le Schluechthaus était tout un nouvel univers à découvrir. «Avant d’attaquer les rampes, nous avons d’abord fait un tour du site pour apprécier les tags», racontaient les deux jeunes filles d’Esch-sur-Alzette. «Jamais, nous n'avons vu un tel endroit riche en culture urbaine authentique», ajoutent-elles, encore incrédules.

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Claude le 21.09.2019 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mais arrêter ce délire ( la terre se rechauffe ) dans 15 jours vous direz que c était mieux le soleil ''' mais depuis les année '1935 ' je me souvient d annee qui ressemble à ce qui se passe en se moment sur plusieurs saison ''. alors stop !!

  • Madeline S le 23.09.2019 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand-même pas top pour l'image du pays.

Les derniers commentaires

  • Madeline S le 23.09.2019 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand-même pas top pour l'image du pays.

  • Claude le 21.09.2019 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mais arrêter ce délire ( la terre se rechauffe ) dans 15 jours vous direz que c était mieux le soleil ''' mais depuis les année '1935 ' je me souvient d annee qui ressemble à ce qui se passe en se moment sur plusieurs saison ''. alors stop !!

    • Neurones givrées le 21.09.2019 22:47 Report dénoncer ce commentaire

      Et le Groenland qui a perdu 50% de ses glaces?? Et le détroit de Behring qui est ouvert en permanence par manque de glace. Les neiges éternelles qui fondent de plus en plus rapidement sur les sommets. On peut essayer de relativiser sur certains points, mais quand les faits sont mesurables depuis plusieurs années, il faut avoir le cerveau gelé , un comble, pour ne pas admettre que la terre se réchauffe exponentiellement...