Au Luxembourg

24 mars 2020 21:06; Act: 25.03.2020 09:39 Print

Le service SOS Détresse est très sollicité

LUXEMBOURG – En cette période de confinement, le numéro à destination des personnes qui ont besoin d’un soutien émotionnel connaît un surcroît d’activité.

storybild

Certaines personnes se sentent seules dans la période actuelle.

Sur ce sujet
Une faute?

La période actuelle de confinement semble difficile à vivre pour certains. Le service SOS Détresse reçoit beaucoup plus d’appels en ce moment, explique Sébastien Hay, chargé de direction, contacté par L’essentiel. «Il s’agit de personnes qui se sentent isolées, parce qu’elles ne peuvent pas voir leurs collègues, leurs amis ou leur famille», détaille-t-il.

Les quelque quarante bénévoles de SOS Détresse, qui ont reçu une formation, prennent d’abord du temps pour discuter avec leurs interlocuteurs, afin de «cerner les problèmes et voir les possibilités d’action», reprend Sébastien Hay. Il faut souvent donner des idées d’occupation, en fonction de leur lieu d’habitation et de leurs centres d’intérêt. «Nous rappelons ou expliquons aussi les moyens techniques qui existent pour parler avec les proches».

Si les soucis sont sérieux, les appelants sont réorientés vers d’autres services médicaux adaptés, qui peut être la hotline installée par le gouvernement dans le cadre de la pandémie du coronavirus. Depuis le début des restrictions de déplacement, liées à la crise du coronavirus, SOS Détresse indique avoir reçu un tiers d’appels en plus.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tika le 25.03.2020 07:23 Report dénoncer ce commentaire

    Je sais que ça n'aide pas, mais moi je suis seule, sans travail et sans assurance avec des dettes et si je tombe malade je ne peux pas aller à l'hôpital, je vous souhaite à tous de rester en bonne santé chers tous

  • Josée le 25.03.2020 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Les pseudo-amis sont là quand tout va bien, sinon ils disparaissent.

  • Elise le 25.03.2020 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais les gens sont vraiment incroyables incapables de rester seuls avec eux-mêmes.

Les derniers commentaires

  • Corine Jacquot le 26.03.2020 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    soyons solidaires difficile le confinement. k importe notre situation soyons forts. multipliez contacts téléphoniques réseaux sociaux. communiquez autrement courage

  • Anne le 26.03.2020 03:51 Report dénoncer ce commentaire

    oui , on a oublié les claustrophobe , ce confinement est le scénario catastrophe pour eux ...il faut pas durcir le confinement ,, dans la nature 2 mètres

  • lulu34 le 25.03.2020 22:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Effectivement Josée des pseudo-amis, les vrais restent même quand tout va mal.

  • joo le 25.03.2020 16:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais le plus incroyable c’est d’être incapable de comprendre les gents. C’est pour cela que il y a tout ses problèmes sur terre.

  • tuyau le 25.03.2020 16:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le plus dure c est d accepter son destin.