Fait divers au Luxembourg

02 juillet 2018 16:44; Act: 03.07.2018 10:47 Print

Le «Showtime» d'Esch en proie à un incendie

ESCH-SUR-ALZETTE - Un gros incendie s'est déclaré ce lundi après-midi, dans la salle de spectacle «Showtime», rue d'Audun, à Esch-sur-Alzette. Les secours sont sur place.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

Un important dispositif de secours a été déployé ce lundi, vers 15h45, suite à un incendie qui s'est déclaré dans la rue d'Audun, à Esch-sur-Alzette. C'est la salle de spectacle «Showtime» qui est touchée par les flammes, a confirmé la police à L'essentiel. Heureusement, personne ne se trouvait à l'intérieur lorsque le feu s'est déclaré. Il n'y aurait donc aucun blessé. L'incendie est par contre très compliqué à maîtriser et n'était pas encore sous contrôle à 18h, a indiqué le Corps grand-ducal d'incendie et de secours.

Plusieurs halls de stockage, des appartements et des établissements sont menacés. Les travaux d’extinction sont extrêmement difficiles et les efforts des pompiers vont selon toute vraisemblance encore perdurer plusieurs heures. Des renforts supplémentaires sont en route.

Fermer les fenêtres

La rue d'Audun, le boulevard Prince Henri, et le boulevard John F. Kennedy, ont été fermées à la circulation. L'incendie a aussi entraîné des perturbations sur le rail. Le trafic a été interrompu sur la ligne 60 Luxembourg-Esch/Alzette-Pétange-Rodange. Une reprise progressive de la circulation a été enclenchée à 17h51. Mais en début de soirée, aucun train de circulait entre les gares de Esch-sur-Alzette et Belval-Université. Ils étaient remplacés par des bus.

Les secours demandent à la population d'éviter le quartier de la gare et de limiter les déplacements au strict minimum pour permettre aux secours un accès rapide au lieu de l'incendie. Il est également conseillé aux habitants de la ville de fermer portes et fenêtres et de limiter leur consommation d'eau, afin d’assurer un débit suffisant pour les actions d’extinction.

Plus d'informations à suivre

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ali71 le 02.07.2018 17:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci au service pompiers et police pour leurs travail dur et dangereux en espérant qu‘ils n’y à pas de blessés

  • lynn le 02.07.2018 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’hélicoptère a une vue d’ensemble et aide les pompiers au sol. À Ceux qui critiquent : je ne vous souhaite pas d’être dans la même situation et avoir votre logement à proximité. Courage aux services d’intervention.

  • Linda le 02.07.2018 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'adorais Show Time, j'espère que ne soit pas incendie suspect ????????

Les derniers commentaires

  • dieux le 03.07.2018 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    Courage Charlotte,et tous ceux ou celles qui y travail.

  • Chaud Time le 03.07.2018 05:03 Report dénoncer ce commentaire

    (...) d'un site "Seveso"... combien de pompiers et d'heures faudrait-il alors pour un sinistre "Seveso" ??? 2/ Pourquoi les discothèques ont-elles une propention, semble-t-il intrinsèque, à causer des incendies spectaculaires ? Je pense notamment à l'incendie du "Cats Club" il y a quelques années...

    • Binouzeur le 03.07.2018 09:00 Report dénoncer ce commentaire

      1) Éteindre un incendie ou limiter sa progression demande un grand nombre de connaissances, on ne fait pas n'importe quoi. On doit surtout prendre en compte la sécurité des personnes (les pompiers eux même), et éviter tout sur-accident. Donc oui beaucoup de monde sur place mais tous n'interviennent pas si risque ou si ça ne sert à rien. SEVESO, des unités spécialisés + éventuellement si nécessaire l'aide des pays limitrophes 2) Club = beaucoup de faisceaux électriques supportant de très fortes charges et échauffements fréquents + beaucoup de matières fortement inflammable mousse tissu etc

  • Chaud Time le 03.07.2018 04:28 Report dénoncer ce commentaire

    (...) nacelle, du mauvais côté, pour tenter le l'éteindre. Plusieurs déploiements, retraits, redéploiements de la nacette et coups de tronçonneuse dans le toit n'y ont rien fait, le feu rampait toujours. Les renforts sont progressivement repartis. Vers minuit, le feu était toujours en cours et l'odeur de fumée perceptible presque jusqu'à la gare d'Esch. Je ne peux m'empecher de me poser 2 questions : 1/ Comment une petite centaine de pompiers ne parviennent-ils pas à metre fin à un incendie "ordinaire" au bout de 8 heures ? Il s'agit d'une discothèque et d'immeubles résidentiels et non (...)

  • Chaud Time le 03.07.2018 03:56 Report dénoncer ce commentaire

    (...) progressivement arrivés. Par moments, la fumée était si dense qu'elle masquait le soleil. Le feu s'est propagé aux façades arrières puis aux toits. Vers 19H15 un drône survolait les lieux, à quelques mètres seulement des caténaires de la voie ferrée (qui n'étaient, théoriquement, plus électrifiés). Vers 20H00 il y avait des dizaines, peut-être une centaine, de secouristes sur place, mais seulement une poignée était en train de combattre le feu, les autres étaient "en repos" ou "en réserve". Le feu rampait sous les toits des immeubles mais il n'y avait que 2 pompiers sur une (...)

    • bellux le 03.07.2018 09:51 Report dénoncer ce commentaire

      ne pas confondre secouristes et pompiers !!!!

  • Chaud Time le 03.07.2018 03:26 Report dénoncer ce commentaire

    Il y avait un hélicoptère sur place dès 16h00 mais, curieusement, assez peu de secours au sol. Les pompiers ont tant bien que mal contrôlé le feu côté façade, mais l'ont laissé se propager à l'arrière dans les 2 grands hangars. Le feu s'y est amplifié, dégageant des flammes de plusieurs mètres de haut, qui lèchaient la façade arrière des immeubles. Les hangars ont entièrement brûlé et leurs toits se sont effondrés, il ne reste que les murs. Des riverains ou du évacuer, valise dans une main et animal de compagnie dans l'autre. Des renforts en provenance de plusieurs villes sont (...)