Au Luxembourg

14 novembre 2019 06:55; Act: 14.11.2019 08:58 Print

Le statut juridique des partis ne fait pas l'unanimité

LUXEMBOURG - L'idée d'un statut juridique pour les partis fait débat au sein des groupes parlementaires, qui ne sont pas tous sur la même longueur d'onde.

storybild

Alex Bodry, président du groupe parlementaire LSAP et de la commission des Institutions, veut boucler le texte avant les fêtes de Noël. (photo: Editpress/Alain Rischard)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le cadre de la réforme du financement des partis, leur statut juridique est également débattu. La discussion n'est pas nouvelle, mais jusqu'à présent, les formations politiques se sont toujours contentées de leur statut d'association de fait.

Donner une forme juridique aux partis leur offrirait plus de sécurité juridique et faciliterait certaines démarches, mais cela implique aussi un contrôle accru, notamment des finances. Et c'est ce dernier point qui explique les réticences des partis. Mais à l'heure où la transparence prend un rôle de plus en plus important, les lignes semblent bouger. Si les Verts et le LSAP sont en faveur d'une telle mesure, le DP et le CSV se disent prêts à en discuter, mais se montrent moins enthousiastes.

Reste à savoir si les partis veulent vraiment se doter d'un statut qui les contraint à respecter certaines règles, ou s'ils préfèrent se donner des droits supplémentaires par le biais de la loi sur le financement. Alex Bodry, le président du groupe parlementaire LSAP et de la commission des Institutions, est en tout cas déterminé à boucler le texte avant les fêtes de Noël et avant son éventuel départ au Conseil d'État.

(Maurice Magar/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Laboule le 14.11.2019 07:37 Report dénoncer ce commentaire

    ça en dit long sur la mauvaise éthique de certains partis! Quand on est clean, on a rien a cacher !

  • Jean Val Jean le 14.11.2019 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    Donc le DP et le CSV ne veulent pas de personnalité juridique pour éviter un contrôle de leurs finances?! Auraient-ils des financement occultes? Des choses à cacher?

  • luis le 14.11.2019 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si on a rien a caché alors on est transparent je espère que le gouvernement va dans cette direction

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 14.11.2019 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne doit pas y avoir financement public dite dotation (4mio en 2008!) des partis politiques par l'Etat, ni de leurs médias, qui ne sont ni neutres, ni objectifs. La démocratie est ridiculisée quand la majorité du parlement avec son gouvernement maintien, par le financement, le niveau des forces des partis, voire favorise les partis au pouvoir. A la fin, le choix des électeurs n'en est plus un, les partis établis immuables restant soumis à l'UE et aux intérêts financiers mondiaux, et les partis alternatifs restant marginaux. Cela tourne à la dictature de partis politiques.

    • Unicorn le 15.11.2019 10:59 Report dénoncer ce commentaire

      correction : 4 mio en 2018

  • Jean Val Jean le 14.11.2019 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    Donc le DP et le CSV ne veulent pas de personnalité juridique pour éviter un contrôle de leurs finances?! Auraient-ils des financement occultes? Des choses à cacher?

  • luis le 14.11.2019 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si on a rien a caché alors on est transparent je espère que le gouvernement va dans cette direction

  • Diukdiuk le 14.11.2019 13:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Statut d’ASBL ? :-)). Ou groupement d’intérêt politique en miroir au GIE qui existe déjà.

  • Laboule le 14.11.2019 07:37 Report dénoncer ce commentaire

    ça en dit long sur la mauvaise éthique de certains partis! Quand on est clean, on a rien a cacher !