Tendance au Luxembourg

18 mars 2021 09:00; Act: 19.03.2021 10:06 Print

Le «Tattoo Cover», l'art au service d'une nouvelle vie

LUXEMBOURG - Un tribal, le nom d'une ex... certains tatoueurs s'éclatent aussi à recouvrir des tatouages devenus indésirables. La tendance pèse dans la clientèle des salons.

storybild

Le cover est une tendance qui pèse et les raisons sont multiples. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

Chez adiktink, voilà sept ans que la technique du recouvrement de tatouage, ou cover, est devenue réalité. Aujourd'hui, le salon installé dans la capitale et à Soleuvre compte même trois tatoueurs capables de répondre aux attentes. «Le cover, c'est environ un quart de notre clientèle», estime à la louche, David Papel, le gérant. Dans le salon, le principe est le même que pour un tatouage classique, le client s'exprime, les professionnels le conseillent et laissent du temps pour la réflexion. «Plus de la moitié des gens qui nous demandent partent du principe que tout est possible, mais ce n'est pas vrai, explique M. Papel. On ne peut pas couvrir un vieux tatouage avec un portrait, par exemple».

Le cover est une tendance qui pèse, donc, et les raisons sont multiples. Certains clients regrettent le nom d'un(e) ex ou un dessin «underground» devenu indésirable avec le temps. «Nous recevons beaucoup de filles qui avaient fait un tribal en bas du dos, et qui veulent le recouvrir». Parfois c'est un tatouage «bon marché» et de mauvaise qualité qu'il est devenu préférable de remplacer. L'idée est alors de jouer sur l'image, le contraste, quitte à proposer quelque chose de totalement différent.

Un petit tribal devenu geisha sur tout le dos

«Je me souviens d'un jeune homme, routier, qui avait un tribal sur les bras, les épaules et la poitrine, on a tout recouvert, ça a pris des heures. Et puis une dame, un peu plus âgée, venue simplement pour un petit motif au-dessus des fesses et qui est repartie avec une geisha sur tout le dos. La partie plus foncée du kimono s'intégrait dans l'ancien dessin, et le reste avait un côté très féminin», raconte David Papel.

La technique permet aussi aux tatoueurs d'exprimer leur art, même s'il est parfois délicat de repasser sur le travail d'un confrère. Le cover est aussi un peu plus cher qu'un tatouage normal, «car il y a plus de travail». Chez adiktink par exemple, un tatouage de 4h peut coûter 400 euros, comptez 500 euros pour un cover de la même durée.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DamnBro le 19.03.2021 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    Souvent les covers sont tres sombres, du coup reflechissez bien avant de vous faire un cover. Parceque celui, il pourra pas etre cover

  • Pas d'accord le 19.03.2021 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous y aller fort quand meme.... je pense plutot que vous etes jaloux de ceux qui ont un bon poste de travaille et qui de plus sont tattouer... le tattoo veut pas dire que vous etes un delinquent... vivez avec le temps, on est plus en 1940....

  • manga le 19.03.2021 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ai pas de tatouage mais il me viendrait pas a l'idée de l'interdire à des gens parce qu'ils sont dans la fonction publique...c'est même stupide comme idée

Les derniers commentaires

  • Baron Rouge le 19.03.2021 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les débiles ...

  • manga le 19.03.2021 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ai pas de tatouage mais il me viendrait pas a l'idée de l'interdire à des gens parce qu'ils sont dans la fonction publique...c'est même stupide comme idée

  • Bibi0000 le 19.03.2021 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Bibi tout à fait d’accord avec vous

  • kenny le 19.03.2021 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’en connais qui se ridiculisent avec leur orthographe avant 70 ans.

  • Le vieux le 19.03.2021 12:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sa va être jolie la mamie a 70 ans cool