Coronavirus

25 mars 2020 06:59; Act: 25.03.2020 10:03 Print

Le test au Luxembourg, ça se passe comment?

LUXEMBOURG - Le système de «drive» fonctionne de manière rapide et efficace, et est aussi une bonne solution pour les frontaliers.

storybild

Les tests peuvent être effectués à Junglinster, mais également à Bascharage ou encore à Marnach.

Sur ce sujet
Une faute?

Testez, testez, testez. L'OMS recommande des dépistages massifs concernant le coronavirus. Une préconisation suivie à la lettre par le Luxembourg, qui s'avère être «un des pays qui teste le plus», dixit le Premier ministre Xavier Bettel. 750 ont été effectués en une journée, jeudi, et cela ne fait qu'augmenter au fil des jours.

Mais comment le Grand-Duché fait-il pour tester de manière aussi massive? L'essentiel a pu trouver des réponses en se rendant à Junglinster, sur la plateforme de tests mise en place par Laboratoires Réunis. En réalité, le dépistage n'est pas sorcier. Seuls une ordonnance du médecin généraliste prescrivant un test et un numéro de CNS sont nécessaires. Une bonne solution également pour les personnes qui habitent dans le Grand Est et en province de Luxembourg, alors que la France et la Belgique peinent encore à généraliser le dépistage.

«Ça défile toute la journée»

Arrivés sur place, c'est un «drive» à proprement dit qui se dévoile aux automobilistes. Personne ne sort de sa voiture. La demi-douzaine d'infirmiers présents sur place, avec blouse et masque pour chacun, vient à la rencontre des personnes pour vérifier les documents.

Quelques instants plus tard, un autre professionnel de santé procède au prélèvement au fond de la gorge, ou dans le nez. Pas très agréable, mais largement supportable, le test ne dure que quelques secondes, et l'automobiliste peut repartir. Efficacité maximum.

Les personnes testées sont ensuite contactées sur leur numéro de téléphone dans un délai de 48h. Si le test est négatif, un SMS est envoyé. Le laboratoire appelle en cas de test positif... «Ça défile toute la journée. Entre midi et 14h, la file d’attente s'étalait jusqu'à l'autre bout de la rue», glisse une infirmière. Trois sites ont été mis en place par Laboratoires Réunis, à Junglinster, à Bascharage et à Marnach. Les adresse sont disponibles ici.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Commentaires sélectionnés

Un pays comme Lux avec plus de 25% de croissance des gens infectés par jour, c'est grave. ils auraient dû faire les tests depuis le début pour pas arriver a la situation actuelle... – Benqu

Les commentaires les plus populaires

  • davis le 25.03.2020 07:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    important d'insister qu'il faut une ordonnance...

  • francky le 25.03.2020 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait délivrer des ordonnances pour les salariés qui travaillent au contact du public

  • Ludovic le 25.03.2020 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    98% des personnes qui sont positifs ne resentent même pas de symptomes. Les médias n'arrêtent pas de pousser en avant les chiffres négatifs alors que les effets phsychologiques sont bien plus dévastateurs que le virus lui-même.

Les derniers commentaires

  • Thelad le 27.03.2020 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bascharage n’est pas loin de vous!

  • HysterieCollective le 25.03.2020 17:11 Report dénoncer ce commentaire

    Le seul interet d'un depistage massif est d'anticiper quand les hopitaux arriveront a saturation.

  • Plop le 25.03.2020 17:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les tests massifs ont un intérêt : modéliser la saturation des hôpitaux...

  • Plop le 25.03.2020 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pour hier ?

  • Alex DT le 25.03.2020 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    COVID-19 est la et sera toujours dans le monde, il ne va pas disparaitre , mentalizer vous, ont est entrain de ralentir, ou ne la stopera pas .... elle reviendra, comme la grippe. Penser positif a un vaccin et des médicament pour sauver des vies. On est en arrêt, mais on va payer la facture .... Cdt