Santé au Luxembourg

13 novembre 2019 17:21; Act: 14.11.2019 11:01 Print

Le tiers payant va être généralisé

MONDORF-LES-BAINS – Le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider, a annoncé ce mercredi l'introduction du tiers payant au Luxembourg.

storybild

Les patients n'auront plus à avancer les frais de santé.

Sur ce sujet
Une faute?

Parmi les projets phares du gouvernement, présentés aux partenaires sociaux lors de la quadripartite santé de ce mercredi, figure l'introduction du tiers payant au Luxembourg. «L'amélioration de l'accès des assurés aux prestations de soins de santé est l'une de mes priorités», a déclaré le ministre socialiste de la Sécurité sociale, Romain Schneider.

Dans le système actuel, ce sont les assurés qui doivent avancer des montants parfois importants avant d'être remboursés. «Le tiers payant que nous souhaitons mettre en place sera d'une nouvelle génération. Le patient ne paiera plus que la contribution qui lui est demandée et les prestataires recevront leur part de manière immédiate», précise-t-il. Les premiers travaux sur cette mesure devraient débuter prochainement et connaître plusieurs étapes. Sa mise en place devrait être effective d'ici trois ans, selon le ministre.

Un délai trop long pour les syndicats

Un délai que les syndicats présents, l'OGBL et le LCGB, trouvent beaucoup trop long. «Il faudrait alors discuter de mesures intermédiaires pour faire avancer la mise en place du tiers payant un peu plus rapidement pour faire éviter aux assurés d'avancer les frais et ensuite demander le remboursement à la CNS. Tout cela est en discussions depuis des années», commente Christophe Knebeler, directeur-adjoint du LCGB.

Un autre point abordé lors de la quadripartite a été l'amélioration du système de santé actuel. Cela pourra se faire lors du Gesondheetsdësch (table de la santé, en français) pour approfondir le sujet et proposer des pistes de réflexion. Pour cela «cinq groupes de travail seront constitués dans les prochaines semaines et terminer avec des actions concrètes», explique le ministre LSAP de la Santé, Étienne Schneider.

Ces groupes seront chargés de réfléchir sur la manière dont il est possible de mieux intégrer les innovations et les nouvelles technologies dans le système de santé luxembourgeois dans l'intérêt des patients mais aussi des personnes qui travaillent dans ce secteur. «Les discussions tourneront par exemple autour de la mise en place du dossier de soins partagés, des applications de santé», conclut le ministre.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TrésOr le 13.11.2019 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A enfin !!, surtout que à bien y réfléchir c'est tout de même plus logique

  • Luxo le 13.11.2019 19:13 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin, c'est une mesure de justice sociale! Car ceux qui renonçaient aux soins par faute de pouvoir avancer les frais étaient beaucoup plus nombreux que l'on peut se l'imaginer.

  • dommage le 13.11.2019 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je trouve que cela est dommage. je viens d unnaoys ou le tiers payant existe. Je trouve bien que les assurés qui le peuvent (car si ils ne le peuvent pas me tiers payant existe déjà pour les plus demunis) payent leurs cotisations et ensuite se fassent rembourser. cela permet de se rendre compte ce que l on coute à la société et aussi une prise de conscience.

Les derniers commentaires

  • discrimination le 15.11.2019 08:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Post traumatisme suite au harcèlement moral discrimination violence psychologique. L’événement est constamment revécu : le jour, le patient a des flash-back ou encore n’arrive pas à parler d’autre chose. La nuit, il revit les scènes traumatiques à travers des cauchemars . lfatigue, une réduction nette des intérêts pour les activités habituelles, un repli sur soi anxieux : l’impression qu’un nouvel événement grave peut arriver à tout instant. troubles de la concentration et du sommeil.

  • absolu le 14.11.2019 15:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les personnes démentes ont le droit à des bons soins . La caisse paye pour ça

  • absolu le 14.11.2019 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait absolument que le gouvernement surveille les maisons de soins où il y a des sections pour les personnes démentes . Certains du personnel malheureusement sont agressifs et ne font pas du tout d animations pour divertir les clients déments qui sortent très rarement ( interdir les employés violents de fréquenter des gens vulnérables ) les personnes travaillant avec les personnes démentes devraient toutes suivre un cours ressent certifié avec un compte rendu écrit absolument)

  • luis le 14.11.2019 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    très bonne initiative et pour les ambulances ont fait quoi

  • Paolo le 14.11.2019 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    En plus les derniers 6 mois c'est 3-4 semaines pour le remboursement contre 1-2 avant. les pauvres doivent etre en manque defectif surement....