Projet de l'A31 Bis

28 septembre 2020 13:06; Act: 29.09.2020 11:49 Print

Le trafic était très perturbé vers le Luxembourg

LUXEMBOURG/FRANCE - Une opération a été réalisée à la frontière vers la France, lundi matin. Depuis 16h, les policiers contrôlaient les automobilistes dans l'autre sens.

storybild

Quelque 90 000 automobilistes empruntent chaque jour le tronçon A31-A3. (photo: AFP/Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce lundi, en fin de matinée, les automobilistes utilisant l'A3 pour se rendre en France ont été surpris. Sur environ 4-5 kilomètres, les voitures ont roulé au pas. La raison: la police française a organisé des contrôles pour «compter les personnes se déplaçant sur l'A31 dans la cadre du projet de l'A31 bis», nous a répondu la préfecture de Moselle.

Depuis 16h, la même opération était en cours dans le sens France-Luxembourg provoquant des bouchons sur une dizaine de kilomètres. Le sens Luxembourg-France était également perturbé, les automobilistes ralentissant au niveau des contrôles. Selon la police, ces contrôles devaient se poursuivre jusque 19h30. On ignore encore si ces perturbations, susceptibles de ralentir les automobilistes, vont se reproduire durant la semaine.

Les travaux de l'A31 bis pourraient commencer en 2023

Pour rappel, le projet de l'A31 bis comporte notamment l'élargissement de l'autoroute entre Thionville et la frontière luxembourgeoise et la réalisation d'une nouvelle liaison entre Richemont et l'A31, au nord de Thionville. Plusieurs variantes ont été proposées. Celle qui consiste à mettre en place un tunnel à Florange semble tenir la corde, malgré la réticence de nombreux habitants de la commune, qui craignent les éventuelles nuisances sonores.

Les travaux de l'A31 bis pourraient commencer entre 2023 et 2027. En parallèle de ce projet, le Grand-Duché compte également élargir le premier tronçon de l'A3, entre la croix de Gasperich et l’aire de Berchem, des travaux qui devraient durer plusieurs années. À l'heure actuelle, quelque 90 000 automobilistes empruntent chaque jour ce tronçon, un chiffre qui ne cesse d'augmenter.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Robert le 28.09.2020 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très peu probable qu'il s'agisse là de la vérité. Des systèmes de comptages bien plus efficaces et moins cher (que le déploiement de policiers) existent. N'est-ce pas simplement un contrôle en lien avec les attentats récents de Paris ?

  • fde7830 le 28.09.2020 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    ils comptent alors qu'une partie non négligeable sont encore en teletravail..

  • C57 le 28.09.2020 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça serait possible un comptage électronique, comme des câbles contact qui traversent la chaussée ? ce genre contrôle semble dangereux pour les automobiles qui arrivent derrière, c'est de l'amateurisme ou quoi ?

Les derniers commentaires

  • moimoi le 29.09.2020 20:44 Report dénoncer ce commentaire

    qu'ils vérifient surtout assurance et CT et drogue

  • Frontalier le 29.09.2020 12:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ceux qui utilisent quotidiennement les GPS tels que Coyote, Waze, Google maps et j’en passe ont très certainement pris un itinéraire alternatif ???? Très logique leur mesure ...

  • herve le 29.09.2020 12:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La police n’a rien d’autre a faire il y a déjà assez de bouchons sur le retour du travail s’en en rajouter il existe des machines pour ça

  • barnabé le 29.09.2020 09:55 Report dénoncer ce commentaire

    ils n'ont pas compté toutes les voitures sorties à Hettange pour éviter le bouchon créé par le comptage. Il faut recompter !

  • Le bon sens le 29.09.2020 09:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Delphine, vous avez bien raison Delphine, le dispositif mis en place était très dangereux, le début du bouchon aurait pu provoquer un grave carambolage, mais on peut parier que les organisateurs se seraient déchargés de toutes responsabilités ! ils ont eu beaucoup de chance !