Bande dessinée

27 mars 2019 09:00; Act: 27.03.2019 14:02 Print

Le tyran que le monde entier a laissé agir

C'est la «vie des grands hommes» version «mauvais garçons». Cette fois, le méchant de l'album de Ptilic et Swysen n'est autre qu'Adolf Hitler.

storybild

Après Caligula et Dracula en juin, et en même temps qu'Attila, c'est Hitler qui passe à la moulinette humoristique de Swysen, aidé par le dessin de Ptitluc.

Sur ce sujet
Une faute?

«Cette bande dessinée devrait figurer comme lecture obligatoire dans tous les programmes scolaires», en dit Elie Barnavi, ancien ambassadeur d'Israël en France. Après Caligula et Dracula en juin, et en même temps qu'Attila, c'est Hitler qui passe à la moulinette humoristique de Swysen, aidé par le dessin de Ptitluc. «Dans cette collection que je prépare depuis des années et que je scénarise, je raconte la vie des grands tyrans de l'histoire d'une manière rigolote, mais avec une exactitude historique absolue», dit Bernard Swysen, grand passionné d'histoire et de biographies.

Si la Seconde Guerre mondiale et la Shoah sont le point d’orgue du règne d’horreur d’Hitler, l’histoire a commencé bien avant cela. Pour comprendre comment et pourquoi l’indicible a pu se produire, il faut remonter un peu avant la naissance d’Hitler lui-même, au moment où son père adopte ce patronyme. «Toute l’enfance d’Adolf Hitler, ses choix, ses échecs vont former un homme complexe et vont le mener à son "combat". Convaincu comme beaucoup d’hommes de son temps de la culpabilité des Juifs après la Première Guerre mondiale, il va développer un antisémitisme violent». Recruté par un parti politique en 1919, il se découvre un talent d’orateur qui va lui permettre d’électriser les foules et de les rallier à son parti, malgré les approximations qu’il raconte.

«Lire cette histoire, c'est rester vigilant!»

Le dessin animalier s'est imposé en cherchant comment approcher à la bonne distance un sujet toujours sensible et si proche de nous. Véritable maître en la matière, Ptiluc («Pacush Blues» et «La Foire aux cochons») fait du maître du IIIe Reich un rat. Et les deux auteurs de revenir en cent pages sur ce parcours surréaliste et sur cet enchaînement de circonstances atroces qui ont permis à Hitler d’accéder au pouvoir. Au fil des pages, des histoires plus petites se dessinent en creux, comme celle de Kurt Gerstein, officier nazi qui aura tout fait pour prévenir les forces alliées des camps d’extermination, ou celle de von Gersdorff, résistant au sein du parti nazi.

«J'ai essayé de montrer comment tout un peuple ou presque peut céder à la fascination d'un tel discours. Car les mêmes ressorts de propagande fonctionnent encore dans notre monde sur-informé». Comment Adolf Hitler a-t-il pu arriver au pouvoir, et surtout comment le monde entier l’a-t-il laissé perpétrer ses crimes contre l’humanité? Bernard Swysen s'interroge, nous interroge. «J'ai l'impression que les plus jeunes ont perdu la notion de ligne du temps, qui permet de comprendre tant de choses. Ce récit dense est pour tous les collégiens. Lire cette histoire, c'est rester vigilant!».


«La véritable histoire vraie - Hitler». Ptiluc et Swysen. Dupuis.

(Denis Berche/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • chaud le mouton le 27.03.2019 19:19 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que ce sera aussi bien que Maus de Art Spiegelman ! Une période sombre que l'on ne doit jamais oublier !

Les derniers commentaires

  • chaud le mouton le 27.03.2019 19:19 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que ce sera aussi bien que Maus de Art Spiegelman ! Une période sombre que l'on ne doit jamais oublier !