Covid au Luxembourg

02 décembre 2021 15:52; Act: 02.12.2021 16:39 Print

Pas d'urgence à vacciner tous les 5-​​11 ans

LUXEMBOURG - Le Conseil supérieur des maladies infectieuses estime que les enfants de 5 à 11 ans doivent être vaccinés contre le Covid, uniquement dans certains cas.

storybild

Il faut vacciner les enfants chez lesquels une infection au Covid pourrait entraîner des complications en raison d'une maladie antérieure, selon le CSMI. (photo: DPA)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) s'est prononcé contre une vaccination généralisée contre le Covid pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, dans un avis daté de lundi. Selon le Conseil, il convient toutefois de vacciner dès à présent les enfants chez lesquels une infection au Covid pourrait entraîner des complications en raison d'une maladie antérieure. Afin de réduire le risque de transmission du virus, le Conseil recommande également que les enfants soient vaccinés s'ils vivent avec une personne à risque.

Les concernés recevraient le vaccin Pfizer à la dose habituelle pour les enfants (10 microgrammes). Le schéma de vaccination recommandé par le Conseil comprend deux doses à quatre semaines d'intervalle. Un enfant qui a déjà été testé positif peut quand même recevoir les deux doses de vaccin dès que les symptômes ont disparu et, si possible, quatre semaines après avoir surmonté l'infection, ajoute l'instance.

«Bénéfice direct et indirect» du vaccin

«Une vaccination généralisée des 5-11 ans n'est pas urgente pour l'instant, car la couverture vaccinale des adultes doit rester prioritaire, afin de réduire le nombre de décès, note le CSMI. De plus, le groupe des 5-11 ans «a un impact négligeable sur la mortalité globale au Luxembourg».

Ce n'est que lorsque des données supplémentaires concernant des effets secondaires très rares, comme une myocardite, seront disponibles que le vaccin pourra également être recommandé pour les enfants, note le Conseil. Toutefois, l'organisme souligne que le vaccin a «un bénéfice direct et indirect» pour les enfants. Non seulement il réduit la transmission, mais il améliore également la vie scolaire et sociale des enfants, actuellement très perturbée par la pandémie.

(sw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • contra le 02.12.2021 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    et dans 2 semaines elle va dire et même imposer le contraire

  • phil le 02.12.2021 16:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous ne toucherais jamais aux miens, ça c'est sur.

  • Lord Jim le 02.12.2021 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    Les 12-18 ans (et plus) apprécieront d'avoir été forcés alors qu'ils ont le même bénéfice-risque. J'adore "...il améliore la vie scolaire et sociale des enfants...", argument sanitaire si il en est ... Ethiquement çà vole haut chez nos "experts"

Les derniers commentaires

  • sam le 08.12.2021 10:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vaccinés VOS enfants

  • vdv le 05.12.2021 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour obliger les parents à soumette on prend les enfants en otages. Voilà l’Europe, voilà la démocratie moderne. Le peuple français avait voté contre la Europe mais ils on fait

  • vdv le 05.12.2021 07:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces politiques sont ao solde dès laboratoires, grand organisation mafieux. Honteux chantage contre le peuple

  • Ruy Blas le 03.12.2021 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi ne pas rediriger ces doses vers les pays pauvres plutôt? Si les adultes sont vaccinés et que le vaccin protège, alors pourquoi vacciner les enfants, dont une très infime minorité développe des formes graves? Mieux vaudrait rendre obligatoire les tests chez les vaccinés aussi, on se rendrait sans doute compte qu'un grand nombre, en particulier ceux qui ne portent pas le masque dans des lieux fermés sous covid check, sont positifs.

  • Force jaune devant marron derrière le 03.12.2021 07:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Entendez vous la colère des parents? Visiblement non…rdv dans les rues