Fugitif aux États-Unis

09 décembre 2019 12:55; Act: 09.12.2019 16:31 Print

Le «Weinstein du yoga» devait passer par le pays

STRASSEN - Recherché aux États-Unis suite à une condamnation, Bikram Choudhury avait été invité par un studio luxembourgeois à Arlon. Sa venue a été annulée.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Bikram Choudhury. Ce nom ne vous disait probablement rien avant fin novembre, et la mise en ligne d'un documentaire édifiant sur Netflix sur le parcours tumultueux du fondateur du «Bikram yoga». Cette technique très particulière consiste à pratiquer le yoga en petite tenue dans une salle surchauffée à 40 degrés.

Un concept qui a séduit les plus grandes stars (Madonna, Lady Gaga, Michael Jackson...) avant de s'exporter à travers le monde, jusqu'au Luxembourg, où le studio «Hot Box Yoga» a notamment ouvert en 2014 à Strassen. Un empire à 100 millions de dollars et des millions d'adeptes sur la planète, le destin de ce personnage excentrique né dans les bas-fonds de Calcutta avait tout du rêve américain. Un rêve qui a tourné au cauchemar dans le contexte du mouvement #MeToo.

Depuis 2013, six femmes ont accusé d'agression sexuelle et de viol l'homme qui donne ses cours avec un maillot de bain Speedo et une Rolex pour seuls accessoires. Condamné en 2016 à verser 6,47 millions de dollars à une victime, celui qui est surnommé le «Harvey Weinstein du yoga» est depuis considéré comme un fugitif par la justice américaine. Mais cela ne l'empêche pas de poursuivre son enseignement dans d'autres pays.

« Il est malade, du coup il ne peut pas venir »

«Il sera à Londres mardi, puis il se rendra au Luxembourg avant de revenir à Londres. Direction la Thaïlande ensuite», a confirmé son porte-parole au «Los Angeles Times», réfutant par ailleurs les accusations portées contre Bikram.

L'atelier évoqué devait se dérouler à l'hôtel Van der Valk Luxembourg, à Arlon, en Belgique, le samedi 14 et le dimanche 15 décembre. Organisée par le studio luxembourgeois de Strassen, la venue de Bikram Choudhury a pourtant été annulée. «Il était programmé, mais il est malade. Du coup il ne peut pas venir...», a répondu Sheelagh O'Connor, responsable du studio à «L'essentiel».

« Les participants souhaitaient apprendre d'un grand enseignant »

Interrogée sur l’opportunité de faire venir un personnage aussi controversé pour la première fois au Luxembourg, la responsable s'est justifiée en indiquant que «les participants souhaitaient apprendre d'un grand enseignant» et que l'événement «avait été programmé avant la sortie du documentaire de Netflix». «Toutes les places ont été vendues», a-t-elle précisé.

L'atelier de deux jours aura bien lieu, mais sans le sulfureux professeur, a confirmé l'hôtel. Le descriptif original est pourtant toujours disponible sur Internet. Et certaines règles édictées peuvent laisser circonspect. Les participants étaient ainsi incités «à ne surtout pas porter de vert» et à s'habiller en violet, car Bikram «est très superstitieux». Un code couleur qu'il aurait adopté suite «au décès d'un ami»...

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sowat le 09.12.2019 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non mais que va-t-on encore entendre ? Où les choses vont-elles s'arrêter ? Je me demande bien comment soigner tous ces malades mentaux !

  • Johny le 09.12.2019 21:47 Report dénoncer ce commentaire

    il est bien representé sur netflikx...

  • luis le 09.12.2019 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et interpol pourquoi on.ne le arrêté ou alors a quoi ça sert interpol.

Les derniers commentaires

  • Johny le 09.12.2019 21:47 Report dénoncer ce commentaire

    il est bien representé sur netflikx...

  • yogadrogui le 09.12.2019 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    bah, les états unis et leur justice aux dollars... 6,4 millions de dollar pour une victime, ca laisse rêveur non ? A ce prix là que de victimes !

  • luis le 09.12.2019 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et interpol pourquoi on.ne le arrêté ou alors a quoi ça sert interpol.

  • Sowat le 09.12.2019 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non mais que va-t-on encore entendre ? Où les choses vont-elles s'arrêter ? Je me demande bien comment soigner tous ces malades mentaux !

  • Maître yoda le 09.12.2019 17:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je kiffe ce mec, un vrai génie.