Recensement au Luxembourg

08 novembre 2021 09:00; Act: 08.11.2021 09:02 Print

Les 280 000 ménages du pays passés au crible

LUXEMBOURG - Ce lundi débute le 37e recensement décennal. Son caractère obligatoire permettra de collecter des informations nombreuses et variées.

storybild

Au-delà d'un simple comptage de la population, ce 37e recensement décennal «vise à donner une image de la situation socioéconomique des personnes». (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Du 8 novembre au 6 décembre, les 280 000 ménages que compte le Luxembourg vont recevoir un questionnaire précis et fouillé de 36 pages. Au-delà d'un simple comptage de la population, déjà fourni par le Registre national, ce 37e recensement décennal «vise à donner une image de la situation socioéconomique des personnes», précise François Peltier, chercheur au Statec, qui est à l'origine du questionnaire.

En effet, des questions relatives à l'emploi, à la mobilité, au logement ou encore à une situation de handicap sont proposées. Si la participation est rendue obligatoire par la loi, «il y avait près de 10% de non-participants lors de la dernière édition, en 2011», rappelle François Peltier. Avec, à la clé, une amende pouvant atteindre 2 500 euros.

«2 900 agents recenseurs enrôlés»

Dans le respect de la protection des données personnelles, basé notamment sur «le secret statistique», un code d'accès sera envoyé dès ce lundi, par la poste, pour se connecter à guichet.lu. «Ceux qui n'auront pas répondu ou préfèrent une version papier recevront un courrier postal à partir du 22 novembre. Les 2 900 agents recenseurs enrôlés par les communes s'occuperont de la collecte chez les récalcitrants» jusqu'au 6 décembre, date butoir du recensement, explique le chercheur.

Si l'opération devrait générer «une trentaine de publications spécifiques», les premiers résultats sont «attendus pour le second semestre de 2022». Tous les détails sur rp2021.lu

(L'essentiel/Jean-François Colin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • duvaro le 08.11.2021 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait recenser du côté de la gare, il y aurait des surprises.

  • Quoi de plus? le 08.11.2021 10:02 Report dénoncer ce commentaire

    Ils savent ou j'habite, ou je travaille,combien je gagne, en quelle langue ils me parlent, ils ont tout. Vous voulez quoi de plus?

  • benito le 08.11.2021 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils n’ont qu’à demander aux communes au lieu de nous faire chier

Les derniers commentaires

  • Réalité.lu le 12.11.2021 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j’ai rien reçu dans la boîte aux lettres pas de questionnaire ..

  • vdv le 11.11.2021 02:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est pour voir ci on peut nous taxer plus. La commune peut les reinsegnee

  • les joyeux recences le 09.11.2021 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    ce n est pas un recensement c est un questionnaire deplace

  • serons nous paye le 08.11.2021 21:16 Report dénoncer ce commentaire

    question importante seront nous paye pour repondre a l interrogatoire ?? NOUS SOMMES UN SYSTEME CAPITALISTE tout travail doit etre paye et rien n est gratuit car remplir le questionnaire et tout le reste , time is money minimum 10 euros et sans impots

  • ou v a ton le 08.11.2021 21:00 Report dénoncer ce commentaire

    recensement definition , denombrement administratif de la population d une ville d un pays , tout le reste n est qu un interrogatoire , la stasi n existant plus que l on sache