Coronavirus au Luxembourg

25 mars 2020 18:57; Act: 26.03.2020 11:37 Print

«Les agences de notation? Le virus ne les connaît pas»

LUXEMBOURG - Pierre Gramegna a détaillé les mesures exceptionnelles prises au niveau des finances de l'État. Les banques vont aussi contribuer.

storybild

Le ministre des Finances Pierre Gramegna a dévoilé les différentes mesures, mercredi. (photo: Editpress/Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Près de 9 milliards d'euros, c'est la somme que l'État luxembourgeois va devoir mobiliser pour relancer son économie. Tous les acteurs devront participer à cet effort, y compris les banques. Ainsi, le ministre des Finances Pierre Gramegna (DP) a indiqué mercredi que six grands établissements bancaires allaient accorder un moratoire aux entreprises sur les intérêts à payer.

La BCEE, la BGL BNP Paribas, la BIL, Raiffaisen, la Banque de Luxembourg et ING s'y sont engagées. Concrètement, l’État prendra en charge jusqu'à 2,5 milliards d'euros de prêts garantis, soit 85% du risque. Les banques pré-citées se chargeront des 15% restant, a précisé le ministre.

Après avoir salué les mesures prises au niveau européen, et notamment le renoncement au plafonnement de 3% des déficits public, Pierre Gramegna a expliqué que le Luxembourg serait amené à emprunter, ce qui creusera mécaniquement la dette publique. «Le coronavirus ne connaît pas de frontière, pas d'agences de notations, ni de rating. Les règles de la concurrence ne peuvent plus être les même», a lancé le ministre des Finances.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sammuel le 27.03.2020 19:52 Report dénoncer ce commentaire

    C'est très bien d'anticiper l'après. Mais maintenant, il faudrait des actes concrets comme des distributions de masques et des livraison de nourriture à domicile. Obliger chaque citoyen à faire ses courses s'est favoriser la propagation du virus.

  • L B 1x le 26.03.2020 15:05 Report dénoncer ce commentaire

    Vous ne voudriez pas mettre une autre photo, l'individu ne me rassure pas de son intelligence.

  • coco54 le 25.03.2020 22:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois, j’aime beaucoup l’intitulé. Il est particulièrement bien choisi. A force de tout chiffrer, on en oublie la vie, la nature qui nous rappelle à l’ordre. Les politiques ont bien pris conscience du mal qui pourrait aboutir sur une crise économique hors norme. Ne cherchons pas de coupable, travaillons ensemble pour combattre ce virus. N’oublions jamais que la nature reprend un jour ses droits...

Les derniers commentaires

  • Sammuel le 27.03.2020 19:52 Report dénoncer ce commentaire

    C'est très bien d'anticiper l'après. Mais maintenant, il faudrait des actes concrets comme des distributions de masques et des livraison de nourriture à domicile. Obliger chaque citoyen à faire ses courses s'est favoriser la propagation du virus.

  • citoyen le 27.03.2020 02:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le royaume uni va bien regretter l'Europe avec cette crise financière ils se croyaient capables de se débrouiller seuls j'aimerais pas être anglais bientôt ils vont morfler ou se mettre à 4 pattes devant l'autre roux malade mental outre Atlantique

  • L B 1x le 26.03.2020 15:05 Report dénoncer ce commentaire

    Vous ne voudriez pas mettre une autre photo, l'individu ne me rassure pas de son intelligence.

    • @LB1x le 26.03.2020 15:31 Report dénoncer ce commentaire

      Certains ne rassurent pas non plus par leurs commentaires.

  • bonsens le 26.03.2020 02:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le Royaume-Uni il en est où avec son Brexit, va-t-il contribuer??

  • Unicorn le 26.03.2020 00:15 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours les mêmes banques privilégiés du Gouvernement, avec en tête ING qui maîtrise toutes les autres. Toujours là à ouvrir ses comptes quand l'Etat fait des dettes, et les emprunts toujours vendues à une clientèle riche à des taux très favorables...

    • Coolmec le 27.03.2020 19:48 Report dénoncer ce commentaire

      Vous ralez visiblement sans raison juste par habitude.