Coronavirus

29 mai 2020 06:59; Act: 29.05.2020 09:48 Print

«Les agents de sécurité, grands oubliés de la crise»

LUXEMBOURG - L'OGBL organisera un piquet de protestation, vendredi, afin de réclamer une prime pour les agents de sécurité en première ligne durant l'épidémie.

storybild

Les agents de sécurité étaient en première ligne durant l'épidémie de coronavirus.

Sur ce sujet
Une faute?

«La crise du coronavirus a été l'élément déclencheur», lance Michelle Cloos, secrétaire centrale à l'OGBL. Le syndicat tiendra vendredi, à 14h30, un piquet de protestation devant le siège de la Fedil Security Services, la fédération qui regroupe les entreprises du secteur du gardiennage. «À 20 personnes maximum pour respecter strictement les règles de distanciation sociale», précise la syndicaliste.

Des conditions particulières pour un message sans équivoque: «Une prime pour valoriser le travail des agents de sécurité». En première ligne durant l'épidémie, «le secteur du gardiennage a été défini comme essentiel par le gouvernement», rappelle Michelle Cloos.

«Certains ont pu travailler douze heures par jour. On leur a même demandé de prendre la température des gens! Mais lorsque nous avons demandé une prime de remerciements, nous avons obtenu une fin de non-recevoir».

4 000 salariés dans le secteur

Injuste pour l'OGBL qui estime que les agents de sécurité «sont les grands oubliés de la crise sanitaire», à l'heure où des primes et revalorisations sont accordées aux autres catégories de salariés. Plus généralement, c'est la profession tout entière qui souffre d'un manque de considération. Le gardiennage regroupe près de 4 000 salariés, la plupart chez les cinq gros employeurs du secteur au Luxembourg (Dussmann, G4S, Brinks, Securitas et Seris Security).

«Il y a peu d'évolution de carrière avec des salaires allant de 2 400 euros au brut au début à 2 700 à la fin», détaille la secrétaire centrale de l'OGBL, qui regrette également un déficit de formation initiale et de qualifications. «C'est pourquoi nous appelons le gouvernement à mettre en place un diplôme d'aptitude professionnel».

«Pas des "hommes à tout faire"»

«Leurs tâches devraient également être mieux définies pour éviter que les entreprises les prennent pour des "hommes à tout faire". Sans oublier la nécessité de fixer une ligne de conduite claire sur leur droit d’intervention».

Tout un cadre à revoir en somme, et des conditions de travail à améliorer. «Quand il a fallu reprendre le travail et qu'il n'y avait pas toujours des masques, ils y sont allés quand même. Ces hommes se retrouvent sur des sites sensibles, et sont parfois amenés à rester plus longtemps lorsque la relève n'est pas là. Ils donnent beaucoup d'eux-mêmes et ne reçoivent pas grand-chose en retour...», conclut Michelle Cloos.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • rotule le 29.05.2020 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est hallucinant de voir à quel point la plupart des commentaires sont méprisants... il y a beaucoup de gens qui ont été directement en contact avec la population dans des endroits confinés et en effet la plupart des agents de. sécurité n'étaient pas protégés ni respectés... maintenant je vois des armoires à glace... et ça calme directement les petits roquets méprisants qui à part aboyer ne savent rien faire d'autre ! un grand merci pour leur courage et un grand merci aussi aux éboueurs pour qui cela a du être stressant de ramasser nos merdes. Merci aussi au personnel des magasins pour leur patience face au blaireaux qui ne savent pas que l'alphabet contient 26 lettres ! Et si les pêcheurs luxembourgeois veulent une prime qu'ils la demande... allez avec vos poissons fermentés devant le palais grand ducal... ça fera son effet!

  • wheelgeek57 le 29.05.2020 07:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les agents de sécurité sont oubliés pendant la crise est hors de la crise ils sont toujours en première ligne on sait les trouver quand on a besoin. Bravo pour leur courage et leur travail fourni. C’est un confort que de savoir qu’ils sont toujours présents. C’est rassurant de savoir qu’ils Sont Près de nous

  • Jimmy le 29.05.2020 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    Le beurre et l'argent du beurre pour certains... Le métier d'agent de sécurité n'est pas du tout valorisé, ce qui compte c'est les grandes Boites comme G4S ou Brinks fassent de l'argent... gagnent assez pour leurs actionnaires.. voila tout est dit, nous ne sommes que des numéros. 2700 euros en fin de carrière c'est du n'importe quoi et même ridicule a côté des grandes payes des patrons. Une valorisation serait très bien venus, car n'oublions pas que au Luxembourg tous évolue, Loyer, achat maison, etc mais pas les salaires dans la sécurité.

Les derniers commentaires

  • Wall Street le 29.05.2020 20:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut faire la difference entre les agents qui ont été en contact avec des personnes directement et ceux derrière une réception, derrière des vitres où ne cadre de leur travail ne lesa pas exposé et ceux-là sont nombreux. Alors il faut faire la distinction entre les differents postes.

  • Le sage du Nord le 29.05.2020 19:25 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a 1-2 mois, on pouvait lire dans plusieurs journaux que le confinement a changé la façon de vivre chez la majorité des gens et que ces personnes reviendraient aux valeurs humaines fondamentales. Le résultat est que finalement, beaucoup plus de gens ont des valeurs purement matérialistes. Contentez-vous de ce que vous avez, tant que vous avez choisi votre propre chemin de vie !

  • Hervé le 29.05.2020 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quoi qu'on dise, quoi qu'on pense, les agents de sécurité seront toujours dévalorisé dans l'opinion public.

    • Verità à dire le 29.05.2020 16:17 Report dénoncer ce commentaire

      Logique, c'est souvent le fond du panier qui fait ce job, faute d'avoir autre chose... c'est rarement une vocation pour servir le citoyen!

  • Luxo2 le 29.05.2020 14:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui oui tout le monde veut des primes pour avoir fait seulement son boulot.

  • VengerX le 29.05.2020 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    Et les travailleurs désignés ? Qui ont une grande responsabilité dans cette épidémie, celle de conseiller leur employeur.