Santé au Luxembourg

09 juin 2020 16:50; Act: 09.06.2020 17:41 Print

Les députés s'affrontent autour des aires de jeu

LUXEMBOURG - Les députés ont refusé mardi de rouvrir avec effet immédiat les espaces de jeu pour les enfants, fermés au début de la crise sanitaire.

storybild

L'accès aux aires de jeu est bloqué depuis le début de la crise sanitaire. (photo: Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

L'accès aux aires de jeu a été un sujet très sensible ce mardi à la Chambre. Les députés se sont affrontés pendant plusieurs dizaines de minutes sur ce point, lors de la séance plénière. Après évaluation sanitaire, le CSV avait déposé une motion pour demander la réouverture de ces espaces fermés au début de la crise sanitaire, afin d'éviter la propagation du coronavirus.

Par la voix notamment de Martine Hansen, le premier parti d'opposition a martelé qu'il était temps, après la période de confinement, de laisser les familles accéder de nouveau aux aires de jeu. Mais la majorité ne l'entendait pas de cette oreille et le Premier ministre Xavier Bettel en personne est intervenu pour demander un peu de temps. Il a évoqué des analyses scientifiques, dont les résultats devraient tomber dans la soirée et proposé un vote plus tard dans la semaine.

Les députés de tous les partis, de Lydie Polfer (DP) à Gast Giberyen (ADR), en passant par Josée Lorsché (Déi Gréng), se sont positionnés sur la question, provoquant régulièrement des broncas dans l'assemblée. Finalement, la motion du CSV a été rejetée par 31 voix, celles de la majorité.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sardo le 09.06.2020 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les parcs ne ramènent pas d’argents aux caisses de l’état. Pas d’urgence de les ouvrir

  • kevin le 09.06.2020 17:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    du grand n'importe quoi

  • katmandou le 09.06.2020 18:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ok et quelle est leur argumentation sur un tel refus ? Les écoles sont ouvertes et pas les parcs ??!!

Les derniers commentaires

  • strambo le 10.06.2020 10:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de s’affronter sur les aires de jeu ils feraient mieux de le faire sur le cout de la vie

  • laissez nous vivre le 10.06.2020 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Ce ne sont pas les députés qui ont refusé l'ouverture des places de jeu mais uniquement ceux du gouvernement. Ce gouvernement qui est depuis maintenant 3 mois en train de piétiner nos droits et qui continue avec sa fameuse loi à venir. La grande connerie dedans est que les enfants n'ont pas le droit d'aller sur une place de jeu ou ils sont en toute sécurité mais jouent actuellement sur les rues ou les trottoirs, même entre groupe A et B.

  • sosa le 10.06.2020 06:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement que nous sommes peu à penser et nous exprimer comme vous !!! Ah vous écouter, on a cas tous s’entre tuer aussi puisque la joie, la vie ne sert à rien

  • Nicolas le 10.06.2020 00:48 Report dénoncer ce commentaire

    dans les écoles, le contrôle des mesures de distance des élèves est + facile (et des enseignants? qui les contrôle? écoutez les commentaires des enfants), que dans les places de jeu. regardez dans votre rue tous ces enfants (et parents) qui ne respectent pas les distances et le port du masque (ou buff) à moins de 2m, alors dans une place de jeu on peut imaginer + de proximité encore. mais ça dépend du sérieux des gens. si les gens étaient + sérieux on aurait pu imaginer laisser les places de jeu ouvertes dès le début, à condition de porter le masque, de rester à distance, d'attendre son tour

  • Dora le 09.06.2020 23:23 Report dénoncer ce commentaire

    Si Hansen avait demande de laisse ferme Bettel aurait permis l'ouverture.C'est devenu un enjeu politique, ni plus ni moins. Bettel ne sait rien, Hansen ne sait rien, les ecologistes de salon ne savent rien, mais tout le monde parle.