Brexit

16 septembre 2019 14:37; Act: 17.09.2019 09:02 Print

Chahuté, Boris Johnson s'éclipse à Luxembourg

LUXEMBOURG - Présent dans la capitale, le Premier ministre britannique ne s'est pas exprimé aux côtés de Xavier Bettel, contrairement à ce qui était convenu, lundi...

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Petit coup de tonnerre devant le le ministère d'État, lundi. Alors que Boris Johnson devait s'exprimer aux côtés de Xavier Bettel, le Premier ministre britannique a tout simplement laissé son homologue luxembourgeois seul, devant la centaine de journalistes venus des quatre coins du monde.

La suite logique d'une journée pour le moins mouvementée pour le leader britannique qui a déjà subi de nombreux revers dans son propre pays en pleine négociation sur le Brexit. Arrivé place Clairefontaine, aux alentours de 15h, après un déjeuner avec Jean-Claude Juncker, Boris Johnson a été conspué par une centaine de manifestants. «Shame on you» (Honte à toi), «Not our boss» («Pas notre chef»), les slogans hostiles ont fusé avant et après l'entretien avec Xavier Bettel.

«Qu'il utilise bien le temps qui lui reste»

Adulé par les manifestants qui voient en lui un défenseur de l'Union européenne, le Luxembourgeois s'est offert le bon rôle en regrettant d'abord l'absence de Boris Johnson, avant de se fendre d'un discours ferme sur le Brexit. «L'heure tourne. Qu'il utilise bien le temps qui lui reste. Car pour l'instant, il n'y a aucune proposition concrète», à six semaines de la sortie programmée de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

Une manière aussi de rappeler que l'Union européenne ne lâchera pas sur les termes du divorce. «La position du Luxembourg a toujours été claire. Nous voulons préserver le marché commun et le non-rétablissement d'une frontière en Irlande. Seul l'accord qui était sur la table garantissait cela», a lancé Xavier Bettel. «Nous n'avons pas choisi le Brexit! Mais aujourd'hui, les citoyens veulent de la clarté, et le plus tôt possible. C'est de sa responsabilité», a conclu Xavier Bettel, avant de s'éclipser (lui aussi) de manière soudaine. Avec probablement le sentiment du devoir accompli...

Boris Johnson sèche le point presse:

L'arrivée de Boris Johnson sous les sifflets:

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Republique bananière le 16.09.2019 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    5 ans d’âge mental. Il est temps que les leader soient vraiment tel, les meilleurs d’entre nous, pas le bas du panier. La démocratie comme on l’entend montre ses limites

  • Is Over le 16.09.2019 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    Trop tard. Fallait se mobiliser avant le referendum.

  • DamnBro le 16.09.2019 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que 100 personnes rassemblées dans un petit pays va changer quelque chose

Les derniers commentaires

  • moumoutte jaunie le 17.09.2019 14:54 Report dénoncer ce commentaire

    Dans son classeur avec le Monogramme de la Reine Elizabeth, il a quoi genre 3 feuilles?? Et il veut nous faire croire qu'il a la carrure pour le poste.... je suis sûr que ce sont les feuilles à colorier du resto dans lequel il a déjeuné et que c'était trop dur pour lui alors il les a emportées pour colorier dans l'avion.... quel naze

  • Alain le 17.09.2019 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    je regrette de pas avoir ete applaudir boris, hote de marque d'une grande nation et siffler juncker et bettel ! vivement le frexit bientot

  • Tillia le 17.09.2019 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    C'était un vote d'humeur, mais elle a remporté les suffrages et maintenant que vont-ils pouvoir faire de toute cette mauvaise humeur?

  • kenny le 17.09.2019 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A l’inverse, certains ont pu être trompés dans l’autre sens... je ne comprends pas votre logique.

  • Thunderbird le 17.09.2019 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    Eh ben ! ... Je ne pense pas que c'est ce genre de comportement qui va permettre "d'intensifier les discussions" tel que voulu par Mr Juncker et l'intéressé quelques jours auparavant !