Au Luxembourg

20 mai 2020 08:00; Act: 20.05.2020 20:09 Print

Les apprentis cavaliers remontent en selle

BERTRANGE - Équitation Depuis une dizaine de jours, les cours d'équitation ont repris au Grand-Duché.

storybild

Hier, Noémie Goergen (à g.) a dispensé un cours de saut d'obstacle à ses élèves Max (à d.) et Laura.

Sur ce sujet
Une faute?

Masqués, les enfants se désinfectent les mains avant d'aller bichonner leur monture. Depuis plus d'une semaine, les cours du Poney Club Lëtzebuerg ont repris au centre équestre de Bouferterhaff, à Bertrange. «Les cours se déroulent presque normalement, le masque est obligatoire pour s'occuper des chevaux dans l'écurie, mais on l'enlève pour monter», détaille Noémie Goergen, la responsable.

Le gouvernement a limité les petits manèges à quatre cavaliers et les grands à six, ce qui ne change rien à l'organisation du club qui n'a jamais dispensé de cours à plus de quatre personnes en même temps. Mardi, dans la carrière, Laura, 10 ans, et Max, 11 ans, étaient heureux de pouvoir faire gambader à nouveau leur monture. «J'étais quand même très fatiguée la semaine dernière après la reprise», explique le jeune cavalier enchaînant les sauts.

Alors qu'en plein cœur de la crise monter à cheval était toujours autorisé, le retour des cours va être une bouffée d'air frais pour les centres équestres du pays. «Pendant la crise, l'entretien de nos douze poneys continuait à nous coûter de l'argent», explique Noémie Goergen, qui a lancé une cagnotte en ligne pour remédier à la situation. Grâce à la générosité des donateurs, le Poney Club Lëtzebuerg a récolté 6 750 euros qui lui ont pratiquement permis de combler le manque à gagner.

(Nicolas Grellier/ L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anne le 20.05.2020 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Belles bouilles ravies! Rien de mieux que la vie au grand air.

Les derniers commentaires

  • Anne le 20.05.2020 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Belles bouilles ravies! Rien de mieux que la vie au grand air.