Confinement au Luxembourg

30 mars 2020 09:00; Act: 31.03.2020 09:19 Print

Les associations tentent de venir en aide aux SDF

LUXEMBOURG - Les équipes des associations sont sur le pont pour protéger les sans domicile fixe, en cette période de pandémie, où le confinement est exigé.

storybild

La Stëmm vun der Strooss sert actuellement ses repas à l’extérieur.

Sur ce sujet
Une faute?

«Le ministère de la Santé nous a demandé de tenir la barre le plus longtemps possible», dit Arnaud Watelet, directeur administratif et financier à la Stëmm vun der Strooss, qui vient en aide aux sans abri et aux précaires. Face à la pandémie, les associations s’affairent pour aider ceux qui n’ont pas de chez eux où rentrer.

Jusqu'à ce mardi 31 mars, dans le cadre de l’action hiver, les sans-abri sont logés dans une structure au Findel, gérée par Caritas. Que se passera-t-il ensuite? «Nous verrons, selon l’évolution, s’il est nécessaire de prolonger l’action hiver», explique Stéphanie Goerens, chargée du ministère de la Famille. L’an dernier 773 personnes ont été logées au Findel. L’action hiver compte aussi un foyer de jour à Bonnevoie. «Les consignes sont les mêmes qu’ailleurs: une distance de deux mètres, se laver les mains, etc.», détaille Stéphanie Goerens.

La Stëmm, elle, s’est réorganisée et une partie de ses employés se sont vu confier de nouvelles missions. «Notre priorité est de les protéger, insiste Arnaud Watelet. Nous avons fermé des ateliers thérapeutiques comme la Schweesdrëps, qui nettoie les maillots de clubs sportifs. De toutes façons, il n’y a plus de match. Et nous n’accueillons plus nos clients à l’intérieur de restaurants sociaux. Les repas sont servis en barquette avec une boisson devant la porte».

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Michel weber le 31.03.2020 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour, je suis résident du quartier Bonnevoie, juste a coté du foyer Ulysse. Si vous venez dans ce quartier vous constaterez que les règles élémentaires d'hygiène ne sont absolument pas respectées. Oui ces personnes doivent être aidées,mais elles doivent l'être totalement. Des effets d'annonces ne sont pas une aide qui leur rendra leur dignité ,bien au contraire !

  • Maria Lopes le 31.03.2020 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    La situation dans le quartier Dernier Sol ne fait qu'empirer depuis le début de la crise sanitaire que traverse le pays, les sans-abris ne sont pas gérés correctement et on en oublie les résidents qui doivent subir tous les jours des bagarres, drogue, alcoolisme, vols et insalubrité que cette situation génére.

  • Luxo le 31.03.2020 22:42 Report dénoncer ce commentaire

    Et dans le palais grand ducal, n'y a t'il pas suffisamment de place pour les loger et leurs proposer un repas chaud au chaud? Sdf, clandestins, d'origines étrangère, toxico... se sont des hommes, des femmes des enfants qui méritent le même respect que les fonctionnaires ou le personnel soignant. Ces personnes dans la précarité méritent également d'être protégés du covid19. Avez vous déjà manger un bol de soupe populaire dans la rue par de températures glaciales? Prenez la place d'un SDF pendant 24 h avant de critiquer!

Les derniers commentaires

  • Luxo le 31.03.2020 22:42 Report dénoncer ce commentaire

    Et dans le palais grand ducal, n'y a t'il pas suffisamment de place pour les loger et leurs proposer un repas chaud au chaud? Sdf, clandestins, d'origines étrangère, toxico... se sont des hommes, des femmes des enfants qui méritent le même respect que les fonctionnaires ou le personnel soignant. Ces personnes dans la précarité méritent également d'être protégés du covid19. Avez vous déjà manger un bol de soupe populaire dans la rue par de températures glaciales? Prenez la place d'un SDF pendant 24 h avant de critiquer!

  • Isabella le 31.03.2020 21:30 Report dénoncer ce commentaire

    et bien vue qu'il s'agit d'une situation d'urgence le ministere de la sante devrait garder la structure au Findel ouverte jusqu'a la fin de la crise. Organise les espaces en respectant les distances de securite, cela serait deja un pas pour aider. Donner a manger dans la rue ou installe des toilettes (qui ne sont pas utilise) dans le quartier du Dernier sol ne fait que accroitre le malaise et la salete et non pas redonner de la dignite aux sans-abri. Bien au contraire, ils se reunissent, jouent au balon et s'embracent au risque de propager le virus encore plus.

  • hmmm... le 31.03.2020 18:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces photos où les gens ne respectent pas la distance sociale de 2 mètres .........

  • trouver une solution le 31.03.2020 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui tout a fait d accord. alors que nous sommes confinés chez nous, ils sont des dizaines a se regrouper, tous agglutinés. Le virus qui nous concerne aujourd'hui ne fait pas de distinction et il continue a se propager. Les acces aux restaurants sociaux sont fermés mais ca ne sert a rien si dehors il ne respectent pas les consignes du gouvernement. Ces structures d accueil sont sont pas adaptées. et ce n est pas la solution au probleme. Qui sera le prochain a marcher sur une seringue ?

  • lacoco le 31.03.2020 15:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne sais pas si donner une barquette dehors dans ce froid est bien approprié. on ouvre bien les supermarchés. ouvrez donc vos portes à l'intérieur svp et faites en sorte de garder une barrière sécurisée. c'est faisable.