Au Luxembourg

21 novembre 2019 11:57; Act: 21.11.2019 12:16 Print

Les autotests du VIH arrivent en supermarchés

LUXEMBOURG - Disponibles depuis le mois de juillet dans les pharmacies, les autotests du VIH arrivent samedi, dans les supermarchés Cactus.

storybild

En 2018, 43 nouveaux cas d'infection au VIH ont été enregistrés au Luxembourg. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour lancer en beauté la semaine européenne du dépistage, les autotests du VIH (virus de l'immunodéficience humaine) seront disponibles dans tous les magasins Cactus du pays, à partir de samedi. Une personne pourra alors s'autodiagnostiquer en moins de trente minutes une éventuelle infection par le VIH remontant à plus de trois mois.

«En encourageant la vente des dispositifs d'autodiagnostic VIH en grande surface, le Luxembourg offre une option complémentaire de dépistage du VIH qui contribue en même temps à supprimer certaines barrières au diagnostic. Une personne qui connaît son statut sérologique peut adapter son comportement en conséquence et ainsi se protéger soi-même et les autres», explique le ministère de la Santé, dans un communiqué.

«Le plus important c'est la sensibilisation»

La sensibilisation et le dépistage sont les deux mots d'ordre de cette semaine européenne. Samedi de 10h à 18h, un stand d'information du ministère de la Santé et du service HIV Berodung sera installé au centre commercial la Belle Étoile, pour renseigner les passants et leurs proposer un dépistage. «Le plus important c'est la sensibilisation. Il y a un taux assez élevé de personnes qui sont positives au VIH et même à l'hépatite B mais qui ne le savent pas», ajoute le ministère.

Des offres élargies de dépistages seront proposées tout au long de la semaine dans les laboratoires privés participant à la campagne, au Laboratoire nationale de Santé ou encore le CHL. Une permanence de dépistage sera proposée au service HIV Berodung tous les jours de la semaine, de 17h à 19h. La camionnette mobile du Dimps sera présente à la gare, lundi 25 novembre, de 11h à 15h.

(mme/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Digestion le 21.11.2019 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    C'est toujours bon de faciliter le dépistage, mais hors cadre médical et en cas de résultat positif, qu'est-ce qui est prévu pour soutenir la personne? Même si les traitements sont efficaces de nos jours, c'est un fameux truc à digérer quand même...

  • Me le 21.11.2019 20:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que cela n'est pas une bonne idée. Pour apprendre ce genre de nouvelles il faut être encadré. On parle d'une maladie grave ce n'est pas un teste de grossesse pour pour dépister un rhume ! Personnellement je penses que cela est mieux de faire cela chez un médecin même si il y en a qui ne son pas délicat dans leur façon de faire ou d'annoncer la nouvelle.

  • Emi le 21.11.2019 20:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne m’assois jamais

Les derniers commentaires

  • patience le 22.11.2019 07:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si je veux connaître de tels résultats et bien je vais chez le médecin. Si je ne veux pas cette maladie comme bien d autres et bien je le protège ....

  • je crois et puis j oublie le 21.11.2019 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "On peut avoir de l'herpès sur les fesses. La fesse est un endroit fréquent de récidive d'herpès. Il s'agit en général d'un herpès de type 2, de type génital. Quand on est jeune, l'herpès a tendance à récidiver sur les organes génitaux. Et quand on vieillit, il récidive plus sur la fesse. Ce n'est pas un herpès du jeune. Mais on peut garder le virus toute sa vie sans pour autant être gêné.

  • Emi le 21.11.2019 20:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne m’assois jamais

  • Me le 21.11.2019 20:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que cela n'est pas une bonne idée. Pour apprendre ce genre de nouvelles il faut être encadré. On parle d'une maladie grave ce n'est pas un teste de grossesse pour pour dépister un rhume ! Personnellement je penses que cela est mieux de faire cela chez un médecin même si il y en a qui ne son pas délicat dans leur façon de faire ou d'annoncer la nouvelle.

  • je crois et puis j oublie le 21.11.2019 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    délire total : non véridique, on peut choper le VIH avec des rapports multiples sans protection . Klein : un herpès sur les fesses en contacte avec la cuvette des toilettes , et juste après vous y posez vos fesses sans avoir nettoyé : bravo !