Débat public

05 juillet 2019 16:29; Act: 05.07.2019 17:25 Print

Les battues restent autorisées au Luxembourg

LUXEMBOURG - Les députés ont confirmé le principe des battues au Grand-Duché, ce vendredi, en réponse aux 6 500 signataires d'une pétition réclamant leur interdiction.

storybild

Les députés n'ont pas remis en cause le principe des battues au Luxembourg. (photo: Editpress/Alain Rischard)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est une défaite pour les nombreux signataires de la pétition réclamant l'interdiction des battues sur le territoire luxembourgeois. Réunis ce vendredi après-midi à la Chambre, les députés ont exclu de les supprimer, indique rtl.lu. La présidente de la commission des pétitions, Nancy Arendt (CSV), a cependant indiqué à l'issue des débats qu'il était nécessaire de «changer» et «améliorer» les battues.

L'auteur de la pétition, Mike Clemens, a reçu le soutien de Daniel Frères, président de l'association «Give us a voice», pour développer ses arguments. Tous deux ont cité l'exemple du canton de Genève, qui a interdit la chasse en 1974, avec à la clé «une meilleure gestion de la faune». Le président de l'association «Give us a voice» a réclamé des chiffres plus précis sur la population animale dans les forêts luxembourgeoises, notamment en ce qui concerne les sangliers.

Aucun cas de peste porcine au Luxembourg

De leur côté, la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg (déi gréng) et la députée CSV, Martine Hansen, ont insisté sur la nécessaire régulation de la population de sangliers au Grand-Duché, en raison de «l'absence d'un prédateur naturel dans la faune luxembourgeoise».

Ce débat public intervenait alors que les chasseurs ont été invités à tirer sur tous les sangliers de la zone clôturée à la frontière avec la Belgique, jeudi et vendredi, pour lutter contre la propagation de la peste porcine. Pour rappel, aucun cas de peste porcine n'a pour le moment été détecté au Luxembourg.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Blanc-Neige le 06.07.2019 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    Vivre et laisser vivre, traiter les animaux avec respect

  • Unbelievable le 06.07.2019 06:57 Report dénoncer ce commentaire

    L’être humain prends trop de place, s’étale, pollue, ravage etc. Normale que ces bêtes ne savent plus où aller pour être tranquille. Jusqu’au jour où il n’y aura plus...

  • Genereux le 05.07.2019 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste

Les derniers commentaires

  • @@ généreux le 06.07.2019 17:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    petite précision concernant les périodes de naissance des petits. Pour les sangliers en 2018, une bonne partie des mères ont fait 3 portées. du coup les petits qui sont nés en début de année ont même pu procréer puisqu'en novembre voire décembre bcp de marcassins et la plupart survécu car hiver doux. pour bcp de chasseurs averti il est déjà confronté à celà même en période de chasse....

  • Superecolo le 06.07.2019 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas demain la veille que les humains vivront aussi écologiquement que les animaux...eux ne polluent rien du tout !

  • Superecolo le 06.07.2019 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est une atteinte grave au droit des animaux de vivre en liberté !

    • benylux le 06.07.2019 11:43 Report dénoncer ce commentaire

      le risque sanitaire est transmissible à l'homme . Je préfère la vie que le droit des animaux. Les battues administratives est une protection pour l' humain.

  • Blanc-Neige le 06.07.2019 10:32 Report dénoncer ce commentaire

    Vivre et laisser vivre, traiter les animaux avec respect

    • Maite le 06.07.2019 11:11 Report dénoncer ce commentaire

      Magnifique commentaire

  • lndr le 06.07.2019 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Immonde