Naissances au Luxembourg

23 décembre 2020 10:45; Act: 23.12.2020 13:24 Print

Les bébés du confinement arrivent en force

LUXEMBOURG - Neuf mois exactement après le premier confinement de mars 2020, Lydie Polfer, la bourgmestre de la capitale, nous confirme enregistrer un premier «baby-boom».

storybild

Neuf mois après le confinement de mars 2020, la Ville de Luxembourg a enregistré une centaine de naissances en plus par rapport à 2019. (photo: AFP/Martin Bureau)

Sur ce sujet
Une faute?

Va-t-on progressivement assister à un effet collatéral du (premier) confinement de la mi-mars? Compte tenu de l'émergence de l'épidémie de Covid-19 au Luxembourg et dans les régions limitrophes, à ce moment-là - et les nombreuses mesures restrictives qui ont poussé la population à rester chez elle - force est de constater que certains couples ont visiblement profité de l'occasion pour se retrouver (physiquement).

La maternité du Centre hospitalier de Luxembourg (CHL) nous avait déjà mis la puce à l'oreille, début octobre, en nous précisant que «selon les dernières projections, le nombre de naissances devrait atteindre les 3 200» au terme de l'année 2020». «On va connaître un nouveau pic cette année», avait reconnu Nadine Kohner, du service communication.

Les mariages n'ont pas tenu le choc sanitaire

Et cette tendance se confirme clairement à la mi-décembre, neuf mois exactement après le début du confinement. «Je ne dirais pas que les naissances ont explosé», nous a indiqué, avec le sourire, Lydie Polfer, bourgmestre de Luxembourg, ce mercredi 16 décembre, de bon matin, «mais je peux vous confirmer que nous avons enregistré près de 100 naissances de plus par rapport à 2019. Le "vrai" confinement a eu du bon aussi».

Par contre, au niveau des mariages célébrés à Luxembourg-Ville, c'est l'hécatombe. Les mesures sanitaires restrictives n'ont en effet pas permis les rassemblements massifs lors des derniers mois. «On a enregistré 410 mariages en 2020, alors qu'on en comptait près de 500 en 2019», a encore regretté Lydie Polfer. «C'est une autre conséquence du premier confinement. Il y a du bon et du moins bon».

(Frédéric Lambert/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • satisfait le 23.12.2020 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    les programmes des chaines de télévision sont tellements nuls

  • cece le 23.12.2020 11:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trop bien.....plus qu'a assumer maintenant leur progéniture....

  • Antipopuliste le 23.12.2020 11:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’espère qu’ils ont aussi anticipé la crise qui va venir, ce serait dommage d’élever un enfant en étant dépendant des aides sociales. Mais bon, on va dire que ça ne s’est pas fait sur un coup de tête..

Les derniers commentaires

  • AFC le 26.12.2020 02:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive le pinanso !!

  • @jojo le 25.12.2020 23:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cool pour toi, mais si il a une hausse, je doute que comme toi c'etait tous des enfants voulus...

  • Baron Rouge le 25.12.2020 00:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À chaque pet son odeur...

  • Wc67 le 24.12.2020 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    J espère que ça sera assume et que c était un choix plutôt qu un accident.

  • luxo le 24.12.2020 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement qu'il y a moins de mariage, quand on constate le changement qu'à provoqué la nouvelle loi qu'ont fait voter Bettel et Schneider.